Livres religieux

Filtres
28 résultats

Live en cours

LIVRE D'HEURES romaines, Tours, A. Mame. Belle reliure au monogramme d'argent. Marqué "29 janvier 1884 4 novembre 1937".

Estim. 30 - 50 EUR

Live en cours

SAINTE BIBLE FRANCAISE. Paris, RICHER & CHEVALIER. 1621. Pleine reliure en cuir. 1 vol grand in-folio. Accidents et restaurations.

Estim. 300 - 400 EUR

mer. 21 août

DU CHESNE (André). Histoire généalogique des Ducs de Bourgongne de la Maison de France. A laquelle sont adioustez les Seigneurs de Montagu, de Sombernon, & de Couches issus des mesmes Ducs. [...] [Suivi de :] Histoire des comtes d’Albon, et Daufins de Viennois. [Suivi de :] Histoire généalogique des comtes de Valentinois et de Diois, seigneurs de Saint-Valier, de Vadans & de la Ferté, de la Maison de Poitiers. Paris, Sébastien Cramoisy, 1628. 3 parties de [16] 168 179 pp. ; 69 [1] 107 pp. ; 127 [1 bl.] 115 [5] pp. reliées en un volume in-4 vélin ivoire, dos lisse avec titre manuscrit, plats frappés aux armes monastiques fleur-de-lysées (reliure de l’époque). Titre général en rouge et noir. 5 blasons gravés en taille-douce dans le texte. Traité historique de la maison de Bourgogne et des maisons alliées divisé en trois parties dont chacune est suivie des preuves, soit au total six parties. André du Chesne (1584-1640, né en Touraine, fut géographe et historiographe du Roi, auteur d’ouvrages historiques et de généalogies des grandes maisons du royaume. (Saffroy I, 10749.) Ex-libris manuscrit "Ex bibl[ioteca] Fuliens[ium] Paris[iensis] S. Bernardi" (bibliothèque du monastère royal de Saint-Bernard des Feuillants à Paris), petit cachet humide noir de ce monastère et mention manuscrite « Ex dono autoris » au titre. Plats frappés des armes fleur-de-lysées de ce monastère. Ex-libris manuscrit début 19e s. en page de garde : "François-Charles-Antoine du Faure-Basillier acquis à Paris en 1805". Bel exemplaire.

Estim. 400 - 600 EUR

ven. 23 août

[Tranches à peinture cachée]. La Sainte Bible, ou l’Ancien et le Nouveau Testament. Traduits en François sur les textes hébreu et grec par les Pasteurs et les Professeurs de l’Eglise et de l’Académie de Genève. Genève, Paschoud, 1805. 3 volumes grand in-8 maroquin long grain violine, dos à nerfs orné de cercles dorés et estampé à froid, titre et tomaison dorés, filet doré et décor d’encadrement estampé à froid, dentelle int., tranches dorées et peintes, dans un emboîtage moderne en toiel écru titré par une pièce de maroquin rouge (reliure de l’époque). Belle édition de la bible de Genève en français dont les tranches ont été peintes à l’époque par un artiste anglais à la demande du premier propriétaire de ces trois volumes, Georges Haldimand (1781-1851), banquier londonien vivant à Genève (ex-libris manuscrit daté de 1812 sur la page de garde). Les motifs peints sur les gouttières ne sont visibles que lorsque l'on pince les feuillets pour faire apparaître des scènes. Les tranches sont dorées pour que les motifs n’apparaissent pas lorsque le livre est fermé. L’art des tranches peintes (ou fore-edge painting) apparut en Italie au 16e siècle mais ne se développa qu’en Angleterre, à la fin du 18e et au début du 19e siècle grâce au relieur William Edwards (1725-1808). Les tranches peintes représentent des vues de la cathédrale Notre-Dame de Paris depuis la Seine, de l’église Notre-Dame de Saint-Lô et de la cathédrale Notre-Dame de Rouen. Provient de la célèbre collection Estelle Doheny (1875-1958), seconde épouse du magnat du pétrole californien Edward Lawrence Doheny (1856-1935). "Elle débuta sa collection de livres au milieu des années 1920, manifestant un goût marqué pour les livres à tranches peintes, au point de réunir au fil des ans l'une des plus importantes collections dans ce domaine particulier de l'art du livre." (BnF).

Estim. 3 000 - 4 000 EUR

ven. 23 août

Pater. ["Le plus petit livre du monde."] Mayence, Gutenberg Museum et Bruxelles, Plantin, 1952. Ensemble de 6 volumes au format microscopique 5 x 5 mm : - Le Pater, imprimé en sept langues (français, anglais, allemand, américain, hollandais, suédois, expagnol). Reliure cuir noir avec croix dorée sur le plat, placée dans un étui en métal argenté et boîtier plexiglas. - Le Pater, imprimé en sept langues (français, anglais, allemand, américain, hollandais, suédois, expagnol). Reliure cuir noir avec croix dorée sur le plat, placée dans un boîtier plexiglas. - L'Ave Maria, imprimé en latin. Reliure en cuir noir avec calice doré sur le plat, placée dans un boîter plexiglas. - Le Pater, imprimé en français. Reliure en cuir rouge avec croix dorée sur le plat, placée dans un boîter plexiglas et un coffret en plastique blanc. - Le Pater, imprimé en italien. Reliure en métal argenté avec croix repoussée sur le plat. - Le Pater, imprimé en 7 langues, broché. L'ensemble est accompagné : - d'un petit portfolio de l'éditeur avec une pochette renfermant deux matrices d'imprimerie en plomb pour les blocs de texte, 6 tirages de texte et titre, - d'une matrice d'imprimerie en plomb pour le Vaterunser (Pater en allemand), sous couverture plastique bleue du musée Gutenberg de Mayence, - d'une microforme sur rodhoïd reproduisant les 1245 pages de la Sainte Bible (773,746 mots), à lire uniquement au microscope 100X bien sûr ! Très bon état général. Rares éditions microscopiques, recherchées.

Estim. 800 - 1 200 EUR

sam. 24 août

SILVESTRE (Israël). Recueil de vues. Sl, sd (1654). In-8 oblong, maroquin rouge, dos à nerfs richement orné, double filet doré encadrant les plats avec fleurons en écoinçons, tranches dorées (reliure de l'époque). Coiffes et nerfs frottés, coins très abîmés, plats salis, certaines planches défraîchies ou avec mouillures. Ont été reliées ensemble un très grand nombre de vues gravées par Israël Silvestre, et formant des séries cohérentes ou non, parues entre 1647 et 1655 ; elles alternent entre Paris (et ses environs), Lyon (et ses abords), quelques autres provinces françaises et Rome : I. Les Lieux les plus remarquables de Paris et des environs [...] 1654. 12 planches. II. Diverses veües de Lion [...] 1652, 12 planches y compris le titre gravé. III. Diverses veües faictes par Israël Silvestre. À Monseigneur le comte de Vivonne (...).1652. 13 planches, y compris le titre (vuesde Paris). IV. [Vues de Lyon, Bourgogne et Champagne]. S.l.n.d., 7 planches. V. [Vues de Paris]. S.l.n.d., 5 planches. VI. [Vues de Bourbonnais et Bourgogne]. S.l.n.d., 4 planches. VII. [Vues de Paris et des environs]. sd, 8 planches. VIII. Livre de diverses paisages faicts sur le naturelle. sd, 42 planches y compris le titre (en place 3). IX. Divers veuës du chasteau et des bastiments de Fontainebleau [...] sd, 9 planches. X. [Vues données par Israël Silvestre et son oncle Israël Henriet]. sd [1655], 11 planches. XI. [Vues diverses]. S.l.n.d., 9 planches. XII. Divers paysages sur le naturel de la duché de Bourgongne [...] S.l., 1650, 11 planches dont le titre. XIII. Divers paisages faits sur le naturel [surtout la Bourgogne et Rome]. S.l., 1650, 23 planches dont le titre. XIV. Livre de diverses veuës de France, Rome, et Florence. sd, 15 planches dont le titre. XV. Diverse vedute di porti di mare. S.l., 1647, 5 planches. XVI. Divers veües de ports de mer d'Italie et autres lieus. sd., 11 planches. XVII. Diverses veües de France et d'Italie. s.d., 12 planches chiffrées 1-12. XVIII. Divers veuës d'Italie et autre lieu. sd., 6 planches (deux sujets par planche). XIX. Divers veuës faites par Israël Silvestre et mises en lumière par Israël Henriet. S.l.n.d. [Paris], 5 planches (deux sujets par planche). SOIT UN TOTAL DE 219 PLANCHES. De plus, on trouve en toute fin de volume la plus célèbre suite de Jacques Callot, dite Les Grandes misères de la guerre, et parues deux ans avant la mort de l'artiste d'après la suite de 1632 (Les Petites misères de la guerre) : Les Misères et les mal-heurs de la guerre. Représentez par Iacques Callot noble Lorrain. Et mis en lumière par Israël son amy. Paris, 1633, 16 planches chiffrées 1-17, dont le titre. Manquent les planches 4 [la maraude] et 18 [distribution de récompenses] (réparation maladroite de papier à la planche 5). Plan, Jacques Callot, catalogue chronologique, numéros 803-820.

Estim. 5 000 - 6 000 EUR

dim. 25 août

GEDIK (Simon) & ACIDALIUS (Valens). Disputatio perjucunda, qua Anonymus probare nititur Mulieres Homines non esse ; Cui Opposita est Simonis Gedicci Sacros. Theologiae Doctoris Defensio Sexus Muliebrus, Qua singular Anonymi argumenta distinctis Thesibus Proposita Viriliter Enervantur. Editio Novissima. La Haye, Isaac Burchoorn, 1638. In-12 de 132 pp. Maroquin rouge, dos lisse orné de filets verticaux dorés, titre doré, double filet doré encadrant les plats, tr. dorées (reliure post.). Reliure attribuée à Derome par une note manuscrite au crayon à l'intérieur. On attribua à l'homme de lettres allemand Valens Acidalius (1567-1595) la "Disputatio nova contra mulieres, qua probatur eas homines non esse" (Argumentation nouvelle contre les femmes, prouvant qu'elles ne sont pas des êtres humains), parue anonymement en 1595, mais il nia en être l'auteur. L'ouvrage avait en réalité pour objet de ridiculiser les arguments par lesquels les « anabaptistes » (en fait, les sociniens) niaient la divinité du Christ, en montrant que des arguments semblables, tirés eux aussi de la Bible, permettaient de nier l'humanité des femmes. Ces badinages sur les Saintes Écritures furent mis plusieurs fois à l'Index par l'Église catholique. Le théologien luthérien saxon Simon Gedik (1551-1631) réfute point par point l'ouvrage attribué à Acidalius en s'appuyant sur les textes bibliques afin de démontrer que les femmes sont bien des êtres humains. Ouf ! Bel exemplaire. (Brunet II, 759.)

Estim. 80 - 100 EUR