Drouot.com>Collections>Armes, militaria, souvenirs historiques

Armes, militaria, souvenirs historiques

« Armes, chasse et militaria » est le secteur martial du marché de Drouot : la spécialité des ventes aux enchères en ligne où l’on pratique l’art de la guerre.
Tout commence avec l’achat de petits soldats de plomb, avant de passer aux armes de collection : armes blanches (baïonnette, sabre, dague…) et armes à feu (fusil, pistolet, canon…) accompagnées de l’équipement militaire, casque, uniforme….
Médailles et insignes, drapeaux et trophées viennent aussi rappeler les faits d’armes de hauts dignitaires et militaires, tout comme les souvenirs historiques qui s’y rapportent. Cet ensemble disparate de reliques ayant appartenu à des personnages célèbres - généraux, chefs d'Etat, personnalités aristocratiques- peut aller d’une mèche de cheveux de Napoléon à une paire de souliers en soie de Marie-Antoinette vendue à l’Hotel DrouotL’hôtel des ventes Drouot. On se souvient que la malheureuse eut la tête tranchée par une guillotine, objet qu’il arrive de trouver dans cette catégorie d’enchères. Aux armes, etc.
Ajoutons que ces ventes live et ventes online « Armes, chasse et militaria » proposent aussi portraits, habits et armes de chasse (fusil, carabine) et de tir sportif (pistolet, révolver).
Retrouvez sur Drouot.com les plus belles ventes aux enchères en ligne d’armes à Paris, dans toute la France et à l’étranger (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, Belgique, Suisse, Etats-Unis, etc.)

Voir plus

Lots recommandés

France, IIIème République (1870-1940) et IVème Républiques (1946-1958). Souvenirs uniformologiques du sous-préfet Philippe LANQUINE (1905-1981). - Casquette de sous-préfet années 1930. Plateau amovible en fin drap noir, le bandeau brodé sur tout le pourtour de feuilles de chêne et d'olivier entrelacées en cannetille argentée et dans sa partie supérieure de cordonnets et d'une baguette en dents de loup en cannetille argentée. Macaron absent. Visière en cuir noir bordée d'un jonc cuir noir. Coiffe intérieure en satinette noire et bandeau de sudation de cuir noir sans marque fabricant (trace d'un mica losangique). Portée. - Casquette de sous préfet fin des années 1950 (après 1946). Plateau amovible en drap fin noir, le bandeau brodé sur tout le pourtour de feuilles de chêne et d'olivier en cannetille or de cordonnets en cannetille dans sa partie supérieure. Macaron du 1er modèle 1946, brodé de six feuilles de chêne et d'olivier en cannetille or. Visière en cuir noir bordée d'un jonc cuir noir. Jugulaire en passementerie or à coulisseaux au modèle. Intérieur en satinette noire avec marque chapelier « ROGER ROQUE 13, rue Monsigny PARIS » sous mica. Bandeau de sudation en cuir et velours noir, il porte à l'intérieur une étiquette nominative du chapelier ROQUE « Mr LANQUINE S/Préfet / Date 57 ». Portée. (Bon état de conservation). - Paire de manchons de parements de manches de sous-préfet, années 1950. Brodés de feuilles de chêne et d'olivier en cannetille or sur drap noir. Complets, portés. On y joint un bouton d'uniforme gros module en métal argenté timbré d'un faisceau de licteur surmonté d'une pic entre rameaux de chêne et d'olivier (IIIème République). - Manteau de l'administration préfectoral, années 1950. En fin drap de laine noire fermant par deux rangs de quatre boutons demi-bombés en laiton timbrés d'un rameau de chêne et de laurier. Martingale arrière complète des ses boutons doré petits modules au motif du corps. Les attentes d'épaulettes brodées cannetille or de feuilles de chêne et d'olivier bordées de cordonnets or. Doublure intérieure en satinette noire sans étiquette tailleur, nominette manuscrite "Lanquine" dans une poche. Portée, complet. (Ensemble en bon état de conservation, jamais en collection auparavant). Note: Philippe LANQUINE débutera sa carrière en 1932 comme chef adjoint du cabinet du préfet du Gard, puis du préfet de la côte d'Or en 1934. Il est nommé sous préfet de Briançon en 1935, sous-préfet de Château-Chinon en 1938, sous-préfet de Médéa en 1940, sous-préfet de la Sarthe en 1941-42, sous-préfet de Châteaubriant en septembre 1944, sous-préfet de Lorient en 1946, sous-préfet de Montargis en 1947 et sous-préfet de Pontivy en 1961. Décède le 13 octobre 1981 à Tours à 76 ans.

Estim. 150 - 200 EUR