Description

François-Joseph KINSON (1770-1839)


«Portrait de Jean Raymond Casimir Boudon de St Amans, en uniforme de chef d’escadron des lanciers de la Garde royale, portant les insignes de chevalier de l’Ordre de Saint Louis et de chevalier de la Légion d’honneur. »


Huile sur toile rentoilée, signée en bas à droite « KINSON », avec mention postérieure du sujet «CASIMIR DE BOUDON DE St AMANS 1785-1873 » et de ses armoiries.


Important cadre en bois doré à décor de palmettes.


90 x 72 cm. Avec cadre : 112 x 92 cm.


Pertes de matière sur l’uniforme, coups à l’épaulettes et à un bouton.


Époque Restauration Vers 1819-1821



Datation de l’oeuvre : au regard de la présence de l’épaulette de chef d’escadron, grade auquel notre homme est nommé le 24 avril 1819 et de son étoile de chevalier de la Légion d’honneur (il passe officier dans l’ordre le 25 avril 1821), notre oeuvre a été réalisée entre ces deux dates.


Biographie :


Jean Casimir BOUDON DE SAINT-AMANS, né à Agen le 2 février 1785, chef d’escadron au régiment des lanciers de la garde royale, chevalier de Saint-Louis, et officier de la légion d ‘honneur.


Saint cyrien (1803), il a fait sous l’empire les campagnes d’Espagne et de Russie au sein notamment du 7e régiment de chasseurs à cheval. Il s’est surtout distingué aux batailles de Wagram (à Znaïm plus particulièrement) et de Toulouse (à Saint Germé plus particulièrement); il a été plusieurs fois blessé grièvement en se battant très bravement.


Il se distinguera dans l’agronomie et un brevet d’invention pour «un vin et un alcool distillés de la prune encore verte» lui est délivré en 1855. Il ne doit pas être confondu avec son père, le naturaliste Jean Florimond Boudon de St Amans (1748-1831).


François KINSON (1774-1839)


Né à Bruges, il obtint à l’Académie de cette ville une médaille d’or. Quelques années après, il partit pour Paris. En 1799, il y remporta le premier prix de portrait. Il exposa, au salon de 1808, plusieurs portraits de la famille impériale, dont celui que nous présentons, qui lui valurent la grande médaille d’or. La même année, Jérôme, alors roi de Westphalie, le nomma son premier peintre. A cette époque, le gouvernement ayant chargé les artistes les plus distingués de la capitale de peindre les portraits en pied des maréchaux de France, des ministres, etc., Kinson exécuta ceux du prince de Ponte-Corvo actuellement roi de Suède et du ministre Dejean. Puis il fut nommé membre de l’Académie de Bruges et de la Société́ royale des Beaux-Arts de Gand. Dans la même année, Kinson eut l’honneur de présenter à Sa Majesté́ le roi de France et à la Famille royale, le beau portrait en pied de S. A. R. la duchesse d’Angoulême.


Kinson était peintre de S. A. R. la duchesse de Berry ; il jouissait à Paris d’une réputation méritée, son talent lui a valu de justes récompenses et la décoration de la Légion d’Honneur.


Après la mort de Louis XVIII, Kinson fut aussi nommé peintre du roi Charles X.

146 
Aller au lot
<
>

François-Joseph KINSON (1770-1839) «Portrait de Jean Raymond Casimir Boudon de St Amans, en uniforme de chef d’escadron des lanciers de la Garde royale, portant les insignes de chevalier de l’Ordre de Saint Louis et de chevalier de la Légion d’honneur. » Huile sur toile rentoilée, signée en bas à droite « KINSON », avec mention postérieure du sujet «CASIMIR DE BOUDON DE St AMANS 1785-1873 » et de ses armoiries. Important cadre en bois doré à décor de palmettes. 90 x 72 cm. Avec cadre : 112 x 92 cm. Pertes de matière sur l’uniforme, coups à l’épaulettes et à un bouton. Époque Restauration Vers 1819-1821 Datation de l’oeuvre : au regard de la présence de l’épaulette de chef d’escadron, grade auquel notre homme est nommé le 24 avril 1819 et de son étoile de chevalier de la Légion d’honneur (il passe officier dans l’ordre le 25 avril 1821), notre oeuvre a été réalisée entre ces deux dates. Biographie : Jean Casimir BOUDON DE SAINT-AMANS, né à Agen le 2 février 1785, chef d’escadron au régiment des lanciers de la garde royale, chevalier de Saint-Louis, et officier de la légion d ‘honneur. Saint cyrien (1803), il a fait sous l’empire les campagnes d’Espagne et de Russie au sein notamment du 7e régiment de chasseurs à cheval. Il s’est surtout distingué aux batailles de Wagram (à Znaïm plus particulièrement) et de Toulouse (à Saint Germé plus particulièrement); il a été plusieurs fois blessé grièvement en se battant très bravement. Il se distinguera dans l’agronomie et un brevet d’invention pour «un vin et un alcool distillés de la prune encore verte» lui est délivré en 1855. Il ne doit pas être confondu avec son père, le naturaliste Jean Florimond Boudon de St Amans (1748-1831). François KINSON (1774-1839) Né à Bruges, il obtint à l’Académie de cette ville une médaille d’or. Quelques années après, il partit pour Paris. En 1799, il y remporta le premier prix de portrait. Il exposa, au salon de 1808, plusieurs portraits de la famille impériale, dont celui que nous présentons, qui lui valurent la grande médaille d’or. La même année, Jérôme, alors roi de Westphalie, le nomma son premier peintre. A cette époque, le gouvernement ayant chargé les artistes les plus distingués de la capitale de peindre les portraits en pied des maréchaux de France, des ministres, etc., Kinson exécuta ceux du prince de Ponte-Corvo actuellement roi de Suède et du ministre Dejean. Puis il fut nommé membre de l’Académie de Bruges et de la Société́ royale des Beaux-Arts de Gand. Dans la même année, Kinson eut l’honneur de présenter à Sa Majesté́ le roi de France et à la Famille royale, le beau portrait en pied de S. A. R. la duchesse d’Angoulême. Kinson était peintre de S. A. R. la duchesse de Berry ; il jouissait à Paris d’une réputation méritée, son talent lui a valu de justes récompenses et la décoration de la Légion d’Honneur. Après la mort de Louis XVIII, Kinson fut aussi nommé peintre du roi Charles X.

Estimation 4 000 - 6 000 EUR

* Hors frais de vente.
Reportez vous aux conditions de vente pour calculer le montant des frais.

Frais de vente : 25 %
Remportez votre lot au juste prix en passant une enchère automatique !
Notre système se chargera le jour de la vente d'enchérir à votre place, jusqu'au montant maximum souhaité, sans dévoiler ce montant à la maison de vente !
Déposer un ordre
Livraison

Localisation de l'objet :
France - 78000 - versailles

La livraison est optionnelle

Vous pouvez recourir au transporteur de votre choix.

Informations de vente

En vente le dimanche 27 nov. : 10:30 (CET) , reprise à 14:00
versailles, France
Osenat
Voir le catalogue Consulter les CGV Infos vente Experts

Vous aimerez peut-être