Description

FRONDE. Louis II de Bourbon, prince de CONDÉ (1621-1686) « le Grand Condé ». P.A.S., et 2 P.S., plus une P.S. par GASTON D'ORLÉANS, janvier-février 1652 ; 1 page petit in-4, 6 pages in-fol., 1 page et demie in-fol., plus 1 page in-fol.
Important ensemble historique sur la Fronde et l'alliance de Gaston d'Orléans et des Princes contre Mazarin, à l'instigation du Grand Condé, avec sa sœur Anne duchesse de Longueville, et son frère Armand prince de Conti, qui signent ensemble deux des documents. L'émissaire de Condé est Charles-Léon comte de FIESQUE (1613-1658).
Saintes 7 janvier 1752. P.A.S. (2 fois) par CONDÉ, donnant procuration donné au comte de Fiesque de « traitter avec monseigneur le duc d'Orléans a telles conditions quil jugera a propos promettant de tenir inviolablement et ratiffiertouttes les conventions quil fera a mon nom comme aussy je promets de faire faire la mesme chose a mon frere a ma sœur et a touts mes amis »… Puis il demande au duc de Nemours (Charles-Amédée de Savoie duc de NEMOURS, 1624-1652), ou « celuy qui commendemes troupes de Champagne et Bourgogne en son absence de faire avec les troupes quil commende les choses que luyordoneramon seigneur le duc d'Orléans avec qui moy et mes amis avons traitté »… [Le document porte encore des marques montrant qu'il a été plié pour former un très petit pli destiné à être soigneusement caché.]
Paris 24 janvier 1652. Traité passé avec Gaston d'Orléans, ratifié et signé par le prince de CONTI (Agen 11 février), la duchesse de LONGUEVILLE (Bordeaux 13 février) et CONDÉ (Agen 16 février). « Articles et conditions dont son altesse Royale et Monsieur le prince sont convenus pour l'expulsion du Cardinal Mazarin hors du Royaume, en consequence des declarations du Roy et des arrests des Parlemens de France intervenus sur scellés ». Le traité comporte 11 articles, dont nous citerons lesdeux premiers : « Que son altesse Royale et Monsieur le Prince sont prestz de poser les armes, de raprocher de la personne de sa majesté, de rentrer dans les conseilz et de contribuer ce qui dependra deux pour procurer la paix gnalle, remettre les affaires, et restablirlauctorité du Roy, sil plaist a sa majesté de commender de bonne foy, au cardinal Mazarin de sortir du royaume et places de son obeissance, et desloigner de ses conseilz, et d'aupres de sa personne ses proches et ses adherans […] Que si au contraire les artiifices dudt cardinal Mazarin prevallent sur lesprit du Roy et que contre les vœux et les sentimens de toutte la France et au prejudice des declarationslonpercevere a le maintenir, la qualitté d'oncle de sadicte majesté qu'a S.A.R. lobligeant continuellement a veiller au bien du Royaume et soposer a ce quil peut troubler pendant le bas aage de sad. majesté, et Monsieur le Prince ne pouvant se dispenser d'avoir les mesmessentimens pour l'honneur qu'il a désiré du sang Royal, et considerantaussyquilz ne peuvent trouver aucune seureté pour leurs personnes pendant que led. Cardinal Mazarin sera maistre des affaires, ont promis et se sont reciproquement obligez, et sobligent tant pour eux, que Monsieur le Prince particulierement pour Monsieur le Prince de Conty son frere et madame la duchesse de Longueville sa sœur […] d'entrer en union, de joindre leurs forces, employer leur credit et leurs amis pour procurer lexclusion du Cardinal Mazarin hors du Royaume »…[Paris]24 janvier 1652. « Article secret » complétant le traité passé ce jour entre Son Altesse Royale et le Prince de Condé, signé par GASTON D'ORLÉANS, et « pour et au nom de monsieur le Prince », Charles-Léon comte de FIESQUE (1613-1658) et Charles-Joseph comte de GAUCOURT(†1684). L'article stipule que, s'il se plaît au duc de Lorraine d'entrer dans le traité, « il ne se fera aucun accommodementquilny soit particulierement compris pour la restitution des places de Stenay, Clermont et Jametz, ou que lon ne luy en donne la récompense dont on est desja convenu, et en cas que […] le duc de Lorraine rentre dans lesd. places, sad. Altesse Royale, et Monsieur le Prince, feront comprendre, dans led. traité, qui sera faict avec le Roy, la satisfaction de mond. sieur le Prince pour raison desd. places »…
Bergerac 15 février 1652. Ratification de l'« article secret » annexé au traité du 24 janvier, signée par le prince de CONDÉ, qui a ajouté 3 lignes autographes concernant les 3 places de son apanage, qui pourraient être reprises par le duc de Lorraine : « a condition que je sois en effective possession des choses quon me donnera pour ma rescompence et que jen sois satisfaict en remettant mes places ». Suivent les ratifications et signatures du prince de CONTI (Agen 11 février) et de la duchesse de LONGUEVILLE (Bordeaux 13 février).
Ancienne collection de George John Warren Lord VERNON (1803-1866), avec chemise d'origine.

Online
en cours
Aller au lot
<
>

FRONDE. Louis II de Bourbon, prince de CONDÉ (1621-1686) « le Grand Condé ». P.A.S., et 2 P.S., plus une P.S. par GASTON D'ORLÉANS, janvier-février 1652 ; 1 page petit in-4, 6 pages in-fol., 1 page et demie in-fol., plus 1 page in-fol. Important ensemble historique sur la Fronde et l'alliance de Gaston d'Orléans et des Princes contre Mazarin, à l'instigation du Grand Condé, avec sa sœur Anne duchesse de Longueville, et son frère Armand prince de Conti, qui signent ensemble deux des documents. L'émissaire de Condé est Charles-Léon comte de FIESQUE (1613-1658). Saintes 7 janvier 1752. P.A.S. (2 fois) par CONDÉ, donnant procuration donné au comte de Fiesque de « traitter avec monseigneur le duc d'Orléans a telles conditions quil jugera a propos promettant de tenir inviolablement et ratiffiertouttes les conventions quil fera a mon nom comme aussy je promets de faire faire la mesme chose a mon frere a ma sœur et a touts mes amis »… Puis il demande au duc de Nemours (Charles-Amédée de Savoie duc de NEMOURS, 1624-1652), ou « celuy qui commendemes troupes de Champagne et Bourgogne en son absence de faire avec les troupes quil commende les choses que luyordoneramon seigneur le duc d'Orléans avec qui moy et mes amis avons traitté »… [Le document porte encore des marques montrant qu'il a été plié pour former un très petit pli destiné à être soigneusement caché.] Paris 24 janvier 1652. Traité passé avec Gaston d'Orléans, ratifié et signé par le prince de CONTI (Agen 11 février), la duchesse de LONGUEVILLE (Bordeaux 13 février) et CONDÉ (Agen 16 février). « Articles et conditions dont son altesse Royale et Monsieur le prince sont convenus pour l'expulsion du Cardinal Mazarin hors du Royaume, en consequence des declarations du Roy et des arrests des Parlemens de France intervenus sur scellés ». Le traité comporte 11 articles, dont nous citerons lesdeux premiers : « Que son altesse Royale et Monsieur le Prince sont prestz de poser les armes, de raprocher de la personne de sa majesté, de rentrer dans les conseilz et de contribuer ce qui dependra deux pour procurer la paix gnalle, remettre les affaires, et restablirlauctorité du Roy, sil plaist a sa majesté de commender de bonne foy, au cardinal Mazarin de sortir du royaume et places de son obeissance, et desloigner de ses conseilz, et d'aupres de sa personne ses proches et ses adherans […] Que si au contraire les artiifices dudt cardinal Mazarin prevallent sur lesprit du Roy et que contre les vœux et les sentimens de toutte la France et au prejudice des declarationslonpercevere a le maintenir, la qualitté d'oncle de sadicte majesté qu'a S.A.R. lobligeant continuellement a veiller au bien du Royaume et soposer a ce quil peut troubler pendant le bas aage de sad. majesté, et Monsieur le Prince ne pouvant se dispenser d'avoir les mesmessentimens pour l'honneur qu'il a désiré du sang Royal, et considerantaussyquilz ne peuvent trouver aucune seureté pour leurs personnes pendant que led. Cardinal Mazarin sera maistre des affaires, ont promis et se sont reciproquement obligez, et sobligent tant pour eux, que Monsieur le Prince particulierement pour Monsieur le Prince de Conty son frere et madame la duchesse de Longueville sa sœur […] d'entrer en union, de joindre leurs forces, employer leur credit et leurs amis pour procurer lexclusion du Cardinal Mazarin hors du Royaume »…[Paris]24 janvier 1652. « Article secret » complétant le traité passé ce jour entre Son Altesse Royale et le Prince de Condé, signé par GASTON D'ORLÉANS, et « pour et au nom de monsieur le Prince », Charles-Léon comte de FIESQUE (1613-1658) et Charles-Joseph comte de GAUCOURT(†1684). L'article stipule que, s'il se plaît au duc de Lorraine d'entrer dans le traité, « il ne se fera aucun accommodementquilny soit particulierement compris pour la restitution des places de Stenay, Clermont et Jametz, ou que lon ne luy en donne la récompense dont on est desja convenu, et en cas que […] le duc de Lorraine rentre dans lesd. places, sad. Altesse Royale, et Monsieur le Prince, feront comprendre, dans led. traité, qui sera faict avec le Roy, la satisfaction de mond. sieur le Prince pour raison desd. places »… Bergerac 15 février 1652. Ratification de l'« article secret » annexé au traité du 24 janvier, signée par le prince de CONDÉ, qui a ajouté 3 lignes autographes concernant les 3 places de son apanage, qui pourraient être reprises par le duc de Lorraine : « a condition que je sois en effective possession des choses quon me donnera pour ma rescompence et que jen sois satisfaict en remettant mes places ». Suivent les ratifications et signatures du prince de CONTI (Agen 11 février) et de la duchesse de LONGUEVILLE (Bordeaux 13 février). Ancienne collection de George John Warren Lord VERNON (1803-1866), avec chemise d'origine.

Temps restant
Estimation 3 500 - 5 000 EUR
Mise à prix  3500 EUR

* Hors frais de vente.
Reportez vous aux conditions de vente pour calculer le montant des frais.

Frais de vente : 28.8 %
Enchérir
Livraison

Localisation de l'objet :
France - 75009 - paris

La livraison est optionnelle

Vous pouvez recourir au transporteur de votre choix.

Informations de vente

Clôture de la vente à partir du
jeudi 08 sept. - 14:00 (CEST)
paris, France
Rossini
Voir le catalogue Consulter les CGV Infos vente Experts

Vous aimerez peut-être