GONCOURT Edmond de (1822-1896). MANUSCRIT autographe, Journal, 1872-1877 ; 218 f…
Description

GONCOURT Edmond de (1822-1896).

92 

GONCOURT Edmond de (1822-1896).

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats

Vous aimerez peut-être

Périgord - LACHAMBEAUDIE (Pierre). Manuscrits [titre au dos de la reliure]. Paris, Bruxelles, 1849-1854 et sd. Petit in-folio (30,1 x 21 cm) de (17) ff. de différents formats, dont 16 montés sur onglets ; cartonnage Bradel, plats recouverts de papier marbré, pièce de titre grenat (reliure fin XIXe). Bel ensemble de manuscrits du poète, fabuliste et chansonnier Pierre Lachambeaudie. Il comprend 2 planches gravées (dont un portrait), 1 lettre autographe signée, 7 manuscrits autographes (dont 6 signés) et 1 pièce signée : - Portrait gravé. Paris, Imprimerie de Drouart, Bry aîné, éditeur, s.d., 1 p. in-8, monté sur une page de garde ; représente l’auteur vers le milieu du XIXe siècle. - Lettre autographe signée à un ami. [Paris], 39 rue Saint-Ambroise, s.d., 1 p. in-8. Il demande à son correspondant de lui rendre un manuscrit dont il a besoin, afin de préparer « un petit volume en prose ». - L’Amour et le chagrin. Fable. Manuscrit autographe signé. Rade de Brest, à bord du Duguesclin, 9 février 1852, 1 p. ½ (publié dans Fables, Paris, J. Bry, 1855). - Le Laminoir. Manuscrit autographe signé. S.l.n.d., ½ p. in-12 (id.). - Le Brochet. Manuscrit autographe signé. S.l.n.d., 1 p. in-8 (id.). - La Fleur et le nuage. Fable, par Pierre Lachambeaudie. Livre II, fable XV. Planche gravée, dessinée par Adrien Guignet, gravée par Ernest Monnin et imprimée par Tarlé. Envoi autographe signé : « Hommage de son respectueux Pierre Lachambeaudie » (id.). - L’Amour qui boit la bière, et l’Amour qui boit le vin. Chanson. Manuscrit autographe signé. S.l.n.d., 1 p. ½ in-8. Cachet « Uylenspiegel. Rédaction. Bruxelles » (publié dans Poésies diverses, Paris, Pagnerre, 1862). - Le Bout de viande (Bout de sermon). Manuscrit autographe signé. S.l.n.d., 1 p. in-4, papier froissé, traces de plis. - Je pleure encore. Manuscrit autographe. S.l.n.d., 3 pp. ¼ in-8, qq. ratures et corrections. Relate une déception amoureuse lorsqu’il était employé des chemins de fer à Roanne en 1832. - Ma Mère. Manuscrit autographe signé. Bruxelles, 14 septembre 1854, 2 pp. ½ in-folio. Evocation de sa mère, décédée lorsqu’il avait six mois, et transcription d’un message imaginaire reçu de sa part pendant son exil à Bruxelles. - Contrat avec l’éditeur Michel. Pièce signée, signée également par l’éditeur. Paris, 25 octobre 1849 et 23 juillet 1850, 2 parties en 3 pp. in-4, timbre fiscal. Concerne la publication d’une édition complète des Fables et poésies diverses. La première partie, en 18 articles, contient les conditions de parution : tirage, illustrations, exploitation de l’édition, droits d’auteur, etc. La seconde partie, en 4 articles, contient les modifications apportées au contrat. Né à Montignac-sur-Vézère (Dordogne) en 1806, Pierre Lachambeaudie prit l’habit saint-simonien à Lyon en 1832 et arriva à Paris l’année suivante, où il publia plusieurs recueils de fables et de poésies. Ses chansons, d’inspiration socialiste, lui apportèrent la notoriété. Arrêté à la suite des journées de Juin 1848 en raison de son amitié pour Blanqui, il fut libéré grâce à l’intervention de Béranger. Condamné à la déportation au lendemain du coup d’Etat du 2 décembre 1851, sa peine fut commuée et il s’exila à Bruxelles. Rentré à Paris en 1856, il publia de nouveaux recueils et mourut à Brunoy (Essonne) en 1872. (Cf. Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier (en ligne).)