DROUOT
mercredi 03 juil. à : 10:00 (CEST)

Aukton 134 - Jour 1

Kiefer - +49723192320 - Email

Steubenstr. 36 75172 Pforzheim, Allemagne
Information Conditions de vente
Live
S'inscrire à la vente
1588 résultats

Lot 1 - Abraham a Santa Clara (d.i. U.Megerle). - Quelque chose pour tous, C'est une brève description de toutes les personnes de l'état, de l'autorité et du métier... Édition mixte. 3 vol. Würzburg, Hertz 1711-33. front., 7 folios, 530 (de 532) p., 5 (de 6) folios, ╔100 planches de cuivre;╗ front., 6 folios, 793 p., 19 folios reg., ╔77╗ planches de cuivre. front., 7 bl., 886 p., 1 bl., pp. 887-974, 15 bl., ╔103 gravures sur cuivre.╗ Ldrbde. d. Zt. avec Rverg. et Rsch. Dünnhaupt 35.I.3 (avec année différente), 35.II.1 et 35.III.2. Bertsche 38a, 3b, 56a, 2 et 57a, 2. Goed. III, 240, 20 (II). Faber de Faur I, 1119 (II). Jantz I, 313 (I). - Tl. 1 en troisième édition, Tl. 2 en première édition et Tl. 3 en deuxième édition. - Les planches contiennent une multitude de représentations baroques de professions, expliquées en bas de chaque planche par un hexamètre. Parmi eux : apothicaire, médecin, relieur, fondeur de cloches, commerçant, cuisinier, graveur, facteur d'orgues, scribe, fondeur de caractères, cordonnier, maître à danser, tisserand, charpentier, etc. - Planche parfois un peu terne dans l'impression. Dans le tabl. 1 manquent les pp. 287/288 (jointes en photocopie) et le dernier feuillet de reg. Tit. du tabl. 3 profondément déchiré en haut de la bogue. Pl. 29 du tabl. 2 avec petit trou dans la représentation. Les pp. 237/238 du tome 1 et 737/738 du tome 2 ont une petite déchirure latérale avec perte de texte. Trois planches et trois feuillets de texte avec petites déchirures marginales ou angulaires sans perte d'image ou de texte. Parfois légèrement floues, généralement peu brunies. Tome 1 un peu abîmé, bloc du tome 1 comprimé et cassé. Couvertures un peu abîmées, pagination supérieure. Coiffe du vol. 1 avec petite déchirure, les coiffes inférieures des vol. 1 et 3 un peu abîmées. - Reliures en cuir de l'époque avec décorations en application et sur le dos - partie 1 dans la troisième édition, partie 2 dans la première et partie 3 dans la deuxième. - Planches en partie défraîchies à l'impression. La partie 1 manque les pp. 287/288 (photocopie incluse) et le dernier feuillet d'index. Titre de la partie 3 profondément déchiré sur le plat supérieur. Plate 29 in part 2 with small hole in the illustration. P. 237/238 dans la partie 1 et p. 737/738 dans le volume 2 avec petite déchirure sur les côtés et quelques pertes de texte. Trois planches et trois feuillets de texte avec de petites coupures marginales ou en coin sans perte d'image ou de texte. Quelques légères rousseurs, la plupart légèrement brunies. Volume 1 un peu abîmé par les doigts. Bloc de livre du vol. 1 compressé et cassé. Reliures un peu défraîchies, petit accroc à la coiffe supérieure du vol. 1, coiffes inférieures des volumes. coiffes inférieures des volumes 1 et 3 un peu abîmées.

Estim. 800 - 1 200 EUR

Lot 5 - Albumasar (Ja'far ibn Muhammad al Balkhi). - Introductorium in astronomiam Albumasaris abalachi octo continens libros partiales. (Sur le dernier feuillet :) Venise, Penthius de Leucho pour Melchior Sessa, 1506. cl.-4°. 62 nonum. ff. (sans le feuillet b1 et le dernier blanc ; comptage des positions : a8, b2-8, c-g8, h1-7). Avec un grand titre gravé sur bois, 43 petites gravures figuratives sur bois en texte, 3 diagrammes et - sur le dernier feuillet - la marque d'imprimeur de Sessa avec le chat avec la souris. Reliure pastiche d'env. 1900 en cuir brun. (Frotté, dos avec traces de vers). Adams A-567. pas chez Zinner. Sander 214. deuxième édition très rare de l'œuvre importante de l'astronome arabe le plus célèbre du IXe siècle, imprimée pour la première fois en 1489 également à Venise par Ratdolt. Ja'far ibn Muhammad, né à Balkh, la "mère de toutes les villes", vécut à Bagdad et mourut en 886. Son "Introductorium" est une théorie astronomique sur les lois qui régissent les marées et qui dépendent des mouvements de la lune. L'œuvre a été très populaire tout au long du Moyen Âge. Au 12e siècle, Hermannus Dalmata de Carinthie en a réalisé une première traduction en latin. Traces de poussière et de spores sur toute la surface. Le titre est le plus abîmé. Rousseurs sur le bois de titre (dues à l'effacement du cachet de la bibliothèque au verso du titre). Au pied du titre, ancienne inscription de possession "Liber magistri Constable". Titre légèrement effiloché sur les côtés et avec un petit manque dans la pliure. Manque le feuillet b1. Au dos du titre, cachet du British Museum et tampon de suppression "British Museum Sale Duplicate 1767". Sur la page de garde, inscription de propriété du Baron Per Hierta, Främmestad avec la date de 1908.

Estim. 1 200 - 1 800 EUR

Lot 20 - Biblia - cum summarioru(m) apparatu pleno quadruplicique repertorio insignita : cui ultra castigationem diligentissimam et signanter in vocabulario dictionum hebraicaru(m). (Sur le dernier feuillet de texte :) Lyon, Guilbert de Villiers, 1524. 8°. 30 unnum. ff., 500 ff., 54 ff. d'index (comptage des positions : aa-bb8, cc4, dd10 ; a-z8, A-Z8, AA-QQ8, RR4 ; A-D8, E6, F-G8). Avec 1 gravure sur bois en taille-douce en regard du début de la Genèse et 28 petites gravures sur bois en taille-douce. Reliure en cuir de Z. sur trois nerfs, plats estampés (dont un rouleau de Charitas Spes Fides) et traits de fer à cheval. (Sans les anciens fermoirs en laiton, capitales arrachées, bords frottés). Baudrier XII, p. 412. Stuttgarter Bibelsammlung D-328. Non édité par Adams et Darlow & Moule. Page de titre imprimée en rouge et noir avec une grande marque d'imprimeur à la fleur de lys La gravure sur bois du dernier feuillet montre Jérôme dans son boîtier, avec le lion. La gravure sur bois de la taille d'une feuille montre l'œuvre de Dieu lors des six jours de la Création. Les autres gravures sur bois de petit format sont très schématiques et montrent généralement des portraits, par exemple des évangélistes. Sur le titre, une longue mention de conservation indique que la Bible a été offerte par un certain Eric Andrea à Johann Jacob Pastor à la date de 1608. Pas le meilleur exemplaire. Titre avec déchirure réparée dans la pliure. Rousseurs et taches sporadiques continues dans la marge inférieure (parfois avec dommages au papier), salissures et traces d'encre dans tout le volume, quelques biffures et marginales ainsi que des mains de sage. Fréquent dans les bibliothèques (mais généralement incomplet), mais rare dans le commerce. Je ne peux trouver dans le commerce qu'un exemplaire - également incomplet - en cat. V. de Weiss & Co., Munich, 1929.

Estim. 550 - 800 EUR

Lot 33 - Bünting, H. - Itinerarium Sacrae Scripturae. C'est un livre de voyage sur l'ensemble des Saintes Écritures, divisé en deux livres. La première partie comprend tous les voyages des chers patriarches, juges, rois, prophètes, princes, etc (...). L'autre traite du Nouveau Testament (...). Précédemment augmenté d'un petit livre De monetis et mensuris. Mais maintenant, il a été revu avec soin par l'auteur lui-même. 4 t. en 1 vol. Magdebourg, P. Donat pour A. Kirchner, 1591, fragment. 4°. En partie maintenu par des restes de reliure, manque la page de titre et suiv. 3 cartes gravées sur bois. Précédent : p. 44-47. p- 63-66. p. 74-93, p. 96-107, 110-153, 156-167, 170-177, 180-215, 218-240 (de 240 ?). Registre avec 7 p. non paginées - 1 p. (intertitre avec gravure sur bois) 34 p. 1 pp. 4 pp. non paginées 1-40 (parfois mal paginées), 43-58, 63-102 pp. registre avec 7 p. non pag. - 5 p. non pag., le premier intertitre. 25 p. partiellement mal paginées. 20 p. non paginées. - Fortement chargées. - ╔Beigebunden : Saur,M.A.╗ Diarium Historicum, Das ist Ein besondere tägliche Hauß und Kurchen Chronica / darinn Summarischer weise auf ein jeden Tag/ Monat und Jar/ (...) / so vor und nach der Geburt unseres HERRN und Heyland Jesu Christi sich zugetragen haben/ kuerzlich und eigentlich annotirt und verzeichnet. Francfort-sur-le-Main chez Nikolaus Basse 1582. fragment. 4°. 1 (au lieu de 16) ff. 1-60, 73-134, 137-336, 339-346, 349-358, 371-372, 397-408, 421-422 et 3 autres ff. pag. simples (au lieu de 536 p.). 8 (au lieu de 12) gravures sur bois. 1 marque d'imprimeur. Page de titre en noir et rouge. La plupart des feuillets avec de fortes piqûres marginales. Parfois avec. Texte et illustrations. Parfois avec des. Inscription de la fin. Acheté comme visité, très mauvais état général. Nombreux feuillets détachés.

Estim. 120 - 180 EUR

Lot 37 - [Biblia, - Thet är all then Helgha scrifft på swensko. 6 parties en un volume. Upsala, Jürgen Richolff le Jeune, 1540-1541]. Fol. 716 folios (au lieu de 760 folios ; sans les six premiers folios de préliminaires, 107 folios [au lieu de123 folios ; B3-6, C1-5, D-E6, F1-2et 5-6, G-T6, V1-2 et 5-6, X4], 158 folios [Aa-Zz6, aa-bb6, cc8] ; 78 folios[AA-NN6] ; 138 folios [au lieu de 140 folios, Aaa-Kkk6, Lll1-2 et 5-6, Mmm-Yyy6, Zzz8], 88 bl. [au lieu de 90 bl., Aaa-Ooo6, PPp1-2 et 4-5], 147 bl. [au lieu de 165 bl. ; A-Z6, Aa6, Bb1-5]). Avec 14 gravures sur bois à pleine page, 15 gravures sur bois à demi-page et 7 gravures sur bois en texte à quart de page (au lieu de ?). Reliure en demi-veau du 19ème siècle avec titre doré au dos et quelques dorures ornementales au dos. (frotté). Collijn, I. Sveriges bibliografi intill år 1600, p. 88. Darlow-Moule 8808. Première édition de la première Bible complète suédoise, commandée par le roi Gustave Ier Wasa et ainsi nommée en son honneur. La Suède n'était devenue indépendante du Danemark que depuis 1523. Lors de la diète de Västerås en 1527, Gustav I. Wasa fut désigné chef de l'Eglise d'Etat suédoise à la place du pape. Cela a provoqué des tensions avec Rome, qui ont culminé avec l'installation de Laurentius Petri - le frère du réformateur de Stockholm Olaus Petri - comme premier archevêque protestant d'Upsala et ont conduit à la rupture avec Rome. La Réforme s'est ensuite rapidement propagée en Suède, et dès 1531, les églises prêchaient en suédois. C'est dans ce contexte que le roi chargea Olaus et Laurentius Petri ainsi que Laurentius Andreae de traduire toute la Bible en suédois. Le Nouveau Testament fut d'abord traduit et publié en 1526, suivi en 1541 de la présente Bible complète, qui suivait de près la traduction de la Bible de Luther. L'essentiel de la traduction a été réalisé par Laurentius Andreae (vers 1470 - 1552), qui avait proclamé Gustave Vasa roi de Suède lors de la diète de Strängnäs en 1523, dont il devint ensuite le secrétaire, mais avec lequel il se brouilla rapidement. Cette traduction a été de la plus haute importance pour la normalisation de la langue suédoise. Ce n'est que grâce à elle qu'une orthographe obligatoire a pu être imposée en Suède. La Bible de Gustave Vasa est le livre le plus volumineux imprimé en Suède au XVIe siècle. L'imprimeur désigné était Jürgen Richolff (1494-1573), originaire de Lübeck, qui avait déjà imprimé le Nouveau Testament en 1526. Richolff est revenu en Suède uniquement pour cette énorme commande d'impression, qui s'est étalée sur les deux années 1540-1541. La Bible est considérée comme un chef-d'œuvre typographique. L'illustration de la Bible a été réalisée par Georg Lemberger d'après des modèles de Lucas Cranach l'Ancien. Pas un bon exemplaire. Il manque 44 feuillets, surtout au début et à la fin. Certains feuillets sont partiellement découpés. De nombreux feuillets avec des déchirures anciennement collées, en partie aussi soulignées, dont quelques gravures sur bois sont également concernées. Fortes taches de doigts et de saleté sur toute la surface. Coupures latérales un peu serrées, avec une certaine perte dans les marges imprimées. Marginalia manuscrite de différentes mains et de différentes époques. - Manifestement d'une grande rareté. Le Swedish Union Catalogue ne recense que 14 exemplaires dans les bibliothèques publiques suédoises. - ╔La première bible complète suédoise.╗

Estim. 2 600 - 4 000 EUR

Lot 42 - Novum Testamentum graece: - Novum Testamentum ex Bibliotheca Regia. Paris, Robert I. Estienne, 7 novembre 1546. 12°. 528 p., 362 p., 1 bl. mention d'impression, 1 feuillet blanc. Avec 1 marque d'imprimeur sur le dernier feuillet. Reliure moderne en vélin à recouvrement avec titre doré au dos, tranches dorées. Adams B-1657. Renouard 65:2. Fred Schreiber, Estienne no. 90. Darlow & Moule 4616. Première édition du Nouveau Testament en grec édité par Robert I. Estienne, dans la variante avec la date du 7 novembre dans le colophon (au lieu de "4 Non. Oct."comme dans Adams B-1656), composée dans le plus petit type grec de Garamond, appelé "grec du roi" ; Garamond utilisait des codices du calligraphe grec Angelo Vergecio, qui était au service du roi de France. Le "grec du roi" est considéré comme le type grec le plus élégant du XVIe siècle - Cette première édition est généralement connue sous le nom de "O mirificam", d'après les premiers mots de la préface qu'Estienne adresse au roi François Ier, le félicitant d'avoir fait fondre ce petit type pour les éditions grecques de poche. Estienne a établi son texte sur la base de la comparaison entre la Complutensia et l'édition de la Bible d'Érasme. Le deuxième feuillet monté dans la pliure est plus court - donc probablement relié à partir d'un autre exemplaire. Légères taches sur toute la page. - sur le premier feuillet de la page de garde. inscription "Per Hierta 1904".

Estim. 1 600 - 2 400 EUR

Lot 47 - Biblia, - cum pleno apparatu summariorum concordantiarum (et) quadruplis repertorii sive indicii : numerique folioru(m) distinctione tersissime ac verissime impressa. 2 parties en 1 volume. (A la fin de l'Apocalypse :) Lyon, Jean Saccon, 1509. fol. 14 unnum. ff., 347 ff. in-folio romains (sans le dernier blanc), 30 ff. in-folio. feuillets d'index. Titre imprimé en rouge, avec grand titre gravé sur bois et marque d'imprimeur sur bois à la fin du texte. Presque entièrement rubriqué, avec quelques initiales peintes en rouge et de nombreuses initiales gravées sur bois. Reliure en cuir du 17ème siècle, richement dorée au dos, avec le monogramme "J.H.L." en pied. (Frotté et usé). Pettegree & Walsby, French Books, III, 57249. pas chez Adams. Baudrier XII, 322. Marion Chauvin, Jacques Sacon, imprimeur-libraire lyonnais du XVIe siècle (1497-1529), 2011, n° 65 (ne mentionne pas les 30 in-folio. Bl. Indices à la fin, mais une marque d'imprimeur de Giunta). Belle Bible lyonnaise, la deuxième imprimée par Sacon et publiée par Lucantonio Giunta (après 1506), dans la version élaborée par le dominicain Alberto Castellano. Extrêmement riche en marginalia, avec de nombreuses ratures dans le texte ; les inscriptions sont probablement de deux mains et sont certainement contemporaines. Entrée en possession de Jac. Chr. Lindberg avec la date de 1833 à l'encre rouge sur le titre. Faible trace d'humidité dans la marge supérieure. Pour le reste, bon exemplaire, peu taché.

Estim. 1 600 - 2 400 EUR

Lot 48 - [Biblia latina - cum glossa Wafridi Strabonis et interlin. Anselmi Landuniensis. Vol. 1 et 2 (sur 4 ; en 2 vol. Strasbourg, Adolf Rusch von Ingweiler pour Anton Koberger à Nuremberg, pas après 1480]. Imp.-fol. Type gothique, texte et commentaire imprimés sur deux colonnes ; 64 lignes. 254 resp. 326 pages sans titre. (comptage des positions : a10, 9 x b8, 5 x d8, d6, d10 (le dernier blanc), a8, 9 x d8, 3 x b8, 2 x b6 ; a8, 14 x c8, c10, 3 x h8, c6, h6, h8,2 x h6, h8, c8, 2 x c6, c8, c6, 10 x e8, e9). Entièrement rubriqué en rouge et avec des initiales rouges et bleues peintes, dont 20 initiales bicolores avec décor en relief ; dans le premier volume, au début de la Genèse, une excellente miniature rehaussée d'or représentant la création d'Eve et au début du chapitre de l'Exode, une initiale rehaussée d'or avec un beau décor en relief. Avec de nombreuses initiales, dont certaines enluminées. ╔Reliure à chaînette de l'époque╗ sur cinq nerfs recouverts de cuir noir, dos orné de décorations à la barde, plats ornés de décorations à la barde et de divers cachets, chaque volume avec huit mors en laiton, les plats avec cinq boutons en laiton chacun, 1 [sur 4] fermoirs en laiton. (Frotté, revêtement en cuir en partie aboli ; quelques trous de vers, articulations fendues). ISTC ib00607000. GKW 4282. BMC I 92 (IC 813 et 814). Goff B-607. Malgré les dommages mentionnés ci-dessous, magnifique exemplaire des deux premiers volumes de cette édition biblique monumentale dans leurs premières reliures avec lourdes chaînes de fer. Il s'agit de la toute première édition comprenant la large glose ordinaria de Walafrid Strabo et la glose interlinéaire d'Anselme de Laon ; complète en soi, avec le feuillet blanc du premier volume. Le fait que la présente édition ait été imprimée pour Koberger par Rusch - le gendre de Mentelin, le premier imprimeur de Strasbourg - ressort clairement de quelques vers élogieux que l'humaniste munstérien Rudolf von Langen adresse à Rusch (cf. Schmidt, Zur Geschichte der ältesten Bibliotheken zu Strassburg, 1882, p. 160 ss.) ; cela est confirmé par une lettre de Rusch à Johann Amerbach de 1478 (cf. également Schmidt, p. 155). Sur les quatre types utilisés dans le présent ouvrage, trois ont également été utilisés par Amerbach à Bâle entre 1478 et 1481, raison pour laquelle la Bible a déjà été déterminée comme étant une impression d'Amerbach. On ne sait pas si Rusch avait emprunté les types à Amerbach ou s'il les avait achetés. Le CIST mentionne plus de 400 exemplaires, dont un bon tiers ne comprennent que des volumes isolés ou sont incomplets. Cette édition est donc souvent présente dans les bibliothèques, mais apparaît rarement dans le commerce. Exemplaire à très grandes marges, imprimé sur un papier merveilleusement solide. Traces d'humidité - généralement dans les marges - à travers les deux volumes, généralement peu gênantes. Taches de spores et de poussière sur quelques feuillets, quelques rares taches de doigts - peut-être dues aux compagnons imprimeurs ! Quelques feuillets brunis.

Estim. 8 000 - 12 000 EUR

Lot 50 - Biondo, Flavio. - [Historiarum ab inclinatione Romanorum imperii decades, commence sur le premier feuillet] : Decadis primae Liber primus Blondi Flavii Forlivie(n)sis historiarum ab inclinatio(n)e Romanoru(m) liber primus. [Avec les additions de Johannes Antonius Campanus]. Venise, Ottaviano Scoto, 16 août 1483. fol. Type romain, 42 lignes et en-tête ; imprimé sur une seule colonne. 371 pages sans titre. ff. (avec le premier feuillet blanc ; sans le ff. s10 ; numération des positions : a-l8, m-r10, s1-9, t-z10 ; A10-C10, D8, E8, F10-M10, N8-S8). Avec une belle bordure Renaissance sur le premier feuillet imprimé, avec une grande initiale peinte "R", en pied un cartouche d'armes avec les armoiries de Cesare Borgia en tant que Duc de Valentinois. Reliure moderne en veau, titre doré au dos, ornements à froid sur le dos et les plats ; fragment d'une ancienne reliure (vénitienne ?) avec le portrait de Jules César incrusté dans le plat antérieur. ISTC n° ib00698000. BMC V, 277 (IB 21194). Goff B-698. première édition de l'œuvre principale de l'humaniste originaire de Forli (1392-1463), l'histoire de l'Europe depuis la chute de Rome jusqu'à l'époque contemporaine de Biondo, en s'appuyant sur les sources les plus fiables. Biondo a écrit son œuvre entre 1439 et 1453, appliquant à son ouvrage historique le schéma tripartite - Antiquité, Moyen-Âge, Temps modernes - qui se développait à l'époque. L'œuvre historique de Biondo est la première à avoir une vision véritablement européenne : "Il valore delle 'Decades' consiste, oltre che nell'accurato studio critico delle fonti, nel fatto che per la prima volta vi è tracciato un quadro complessivo della storia non solo italiana ma europea, in cui, ed è questo un altro aspetto original, anche l'età medievale è vista come un periodo di preparazione alla età moderna, e quindi, per quanto di decadenza, degno di studio" (Dizionario enciclopedico della letteratura italiana, I, 383). - Les armoiries de la première page suggèrent qu'il s'agit de l'exemplaire de Cesare Borgia ; Cesare Borgia portait les armoiries de premier duc de Valentinois depuis 1498 - l'octroi de ce duché situé en Provence était le remerciement du roi Louis XII pour le fait que le père de Cesare Borgia, le pape Alexandre VI, avait divorcé du mariage du roi de France. Cesare Borgia s'était distingué comme étudiant dans les universités de Pérouse et de Pise. Il est tout à fait possible qu'il ait effectivement lu l'épais volume. Les nombreuses marginalia contemporaines du volume ne sont malheureusement pas de sa main. Elles proviennent de deux mains contemporaines différentes - la première présente une écriture typique de secrétaire très belle et facile à lire, la seconde est une main plus sauvage. Les marginalia ont été légèrement coupées lors de la reliure. Quelques taches sur l'ensemble de la reliure, quelques traces d'humidité de temps en temps. Les dégâts dus à l'humidité dans les marges extérieures des cinquante derniers feuillets ont été restaurés par des bandes de papier. Le défaut le plus grave est l'absence du feuillet s10.

Estim. 5 500 - 8 000 EUR

Lot 52 - [Boccaccio, Giovanni. Il Filocolo, deutsch:] - Une très belle nouvelle hystori de la très chère du prince royal Florio : et de sa chère Bianceffora : vous en aurez une grande joie. Et aussi, à cette occasion, de voir combien cet amour est apprécié. Avec de belles figures. (Sur le dernier feuillet :) Metz, Caspar Hochfeder, 2 août 1500. Fol. Type gothique ; 45 lignes et en-tête ; imprimé sur deux colonnes. 106 fls (au lieu de 130 fls, à savoir : 4 fls inutiles. ff. de titre et registre et 102 ff. foliotés romains ; numération des positions : [4], a1-2, b4-5, c6, d1-5, f3-6, g-r6, s1-2 et 5-6, t-x6). Avec 82 (sur 96) gravures sur bois en texte. Relié à nouveau en demi-cuir de porc brun avec titres dorés au dos (signé Hedberg). N° ISTC ib00747000. GKW 04471. BMC III 664(IB.12721) . Goff B-747 (1 seul exemplaire en collection privée). Marburger Repertorium zur Übersetzungsliteratur im deutschen Frühhumanismus Nr. 20400. Goedeke I, 353, 14, 2. Grand fragment de la deuxième édition de la traduction allemande anonyme du "Filocolo" de Boccace (parue pour la première fois en 1499, également chez Hochfeder à Metz), de la plus grande rareté. ISTC et GKW ne mentionnent que 12 exemplaires, le Marburger Repertorium mentionne en outre comme 13e exemplaire celui qui est présenté ici en 1906 dans le cat. XL de la société Jacques Rosenthal sous le n° 2241 et qui était considéré depuis lors comme perdu. Il manque les pages 3-9, 12-17 et les p. 32, 105 et 106 avec 14 gravures sur bois. Les gravures sur bois de très grand format et spécifiquement narratives - elles s'étendent sur les deux colonnes et occupent en hauteur plus de la moitié des pages - sont les mêmes que dans l'édition de 1499 ; l'artiste est inconnu. Les gravures sur bois sont présentées dans de belles épreuves fraîches. Seule la colonne de gauche du deuxième feuillet (registre) est disponible. Déchirures des plis réparées dans les quatre premiers et le dernier feuillet. Déchirures avec perte d'images et de texte aux feuillets XXXVI, XXXVII et LXXXI. Les cinq premiers feuillets sont fortement marqués par l'humidité et tachés, le reste de l'exemplaire est assez propre. Marginalia en allemand de différentes mains, dont une contemporaine, éparpillée dans tout le volume. Inscription de propriété du Baron Per Hierta, Främmestad, datée de 1906. - Joint une lettre du collectionneur suédois Otto Smith à E.P. Goldschmidt 1er décembre 1925.

Estim. 6 000 - 9 000 EUR

Lot 53 - [Decembrio, Pietro Candido]. - Ioanni Boccatii Le Gantz Römisch histori compris de la manière la plus attentive et la plus courte. Une belle oraison de M. T. Ciceronis / pour M. Marcellum / pour le conseil de la ville de Rome / et pour Julio Cesari. Tout cela a été apporté / et traduit / par Christophorum Brunonem von Hyrtzweil / licencié en droit / maintenant poète / de l'Etat louable et princier de Munich. Augsbourg, Heinrich Steiner, 1542. fol.4 unnum. Avec un grand titre gravé sur bois, deux gravures sur bois à la page de titre et à la dernière page, 22 gravures sur bois à mi-page et 7 pièces décoratives gravées sur bois. Reliure moderne en demi-percaline. VD16 D-330. pas chez Adams. - Œuvre de l'humaniste italien Pier Candido Decembrio (1392-1477) placée sous le signe de Boccaccio, présentée ici dans sa première traduction allemande. Celle-ci est l'œuvre de l'humaniste Christoph Bruno, dont on sait peu de choses ; c'est de sa plume qu'est paru en 1544, également chez Steiner et dans une présentation similaire avec des gravures sur bois, le "De institutione feminae Christianae" de Luis Vives de 1524 ("Von underweysung ayner Christlichen Frauwen, Drey Bücher"). L'ouvrage a été décoré avec des gravures sur bois que Steiner avait déjà utilisées à d'autres occasions. Certaines sont de Hans Weiditz et ont été publiées dans le "Trostspiegel" et les "OPfficia". La plupart des gravures sur bois ont servi à illustrer le "Scanderbeg" de 1533, elles ont été réutilisées dans le Xénophon de 1540. Deux gravures sur bois portent le monogramme de Hans Schäuffelein, dont la très belle gravure sur bois de Lucrezia. Les deux gravures d'armoiries de la taille d'une feuille sont imprimées ici pour la première fois. Au verso du titre sont imprimées les armoiries d'Antonius Sänftl, le dédicataire du livre, et sur le dernier feuillet celles du traducteur Christoph Bruno. La page de titre est masquée (avec une certaine perte dans les marges extérieures). Le coin supérieur du deuxième feuillet a été réparé de manière ancienne, un autre feuillet avec réparation dans la marge inférieure. Deux petits trous (de ver ?) au milieu des feuilles (certains doublés de papier japonais). Un peu bruni sur toute la surface. Faible trace d'humidité dans la moitié supérieure de la feuille, tout au long du volume. Sur la page de garde volante, inscription de la propriété Per Hierta, Främmestad, avec la date de 1908. Très rare, comme toutes les éditions de classiques en langues vernaculaires.

Estim. 1 400 - 2 000 EUR

Lot 55 - Boëmus, Johannes, Aubanus (d.i. Johann Böhm aus Aub). - Omnium Gentium Mores, Leges & ritus, ex multis clarissimis rerum scriptoribus, à Ioanne Boëmo Aubano Teutonico nuper collecti, & novissime recogniti. Tribus libris absolutum, Aphricam Asiam & Europam describentibus. Non sine Indice Locupletissimo. Freiburg i. Br., Johann Faber, 1536. 8°. 304 p., 12 unnum. pp. d'index. Avec grande marque de gravure sur bois sur le titre. Reliure en cuir du 18ème siècle, dos richement doré. (Un peu frotté et usé). VD16 B-6311. Cette édition ne se trouve pas chez Adams. Sabin 6117. Apponyi 1637. pas chez Gay (Afrique), Göllner (Turcica) et Tobler (Palestine). Édition précoce, largement augmentée et très rare de ce best-seller européen du XVIe siècle, qui fut réimprimé et traduit en allemand, italien, français, espagnol, tchèque et anglais immédiatement après la première édition de 1520 ; jusqu'en 1620, plus de 30 éditions en latin furent publiées. L'humaniste Böhm (vers 1485 - 1533/35), originaire d'Aub en Souabe, était aumônier de la maison des chevaliers teutoniques à Ulm, mais il passa la majeure partie de sa vie à Rothenburg ob der Tauber, où il mourut probablement. Il sympathisait secrètement avec le luthéranisme. M.T.Hodgen, Early Anthropologyin the Sixteenth and Seventeenth Centuries, Philadelphia 1964, p. 131 et suivantes : "Boemus made his simple purpose very clear. Il y en avait deux. Il voulait, premièrement, rendre accessible au lecteur ordinaire un corps de connaissances déjà non insaisissable concernant la variété des comportements humains, l'organiser sur un vaste plan géographique, avec les caractéristiques géographiques subordonnées à l'ethnologie, et utiliser la page imprimée pour assembler et exposer la gamme des coutumes, rituels et cérémonies humaines. Deuxièmement, dans l'intérêt d'une meilleure moralité politique, il souhaitait informer ses lecteurs sur les lois et les gouvernements des autres nations. Sa collection de descriptions ethnologiques commence avec l'Afrique . Plus tard, lorsqu'il se tourne vers les mœurs et les costumes des peuples asiatiques et européens, la scène géographique s'élargit et le panorama culturel devient plus vaste et plus familier. En Asie, ce sont les dix nations les plus 'célèbres' qui ont retenu son attention : la Panchaia, une région d'Arabie ; l'Assyrie et la Babylonie ; la Médie et la Parthie, la Perse, la Scythie, l'Inde, la Tartarie et la Turquie. En Europe, travaillant d'ouest en nord, il a décrit vingt et neuf régions, dont beaucoup sont voisines de sa propre patrie germanique : la Grèce, la Russie, la Lituanie, la Livonie, la Prusse, la Pologne, la Hongrie, la Bohême, la Saxe, la Westphalie, l'Italie, la France, l'Espagne, le Portugal et la Grande-Bretagne. Avec l'intention claire d'isoler les principales institutions sociales pour l'inspection, et avec un certain degré d'ordalie, Boemus a mis l'accent sur la divergence dans le mariage et la famille, les divergences dans l'organisation sociale, dans les rites religieux, funéraires, les armes, la guerre, la justice, l'alimentation, et l'équipement. Parmi environ vingt et cinq peuples auxquels il a accordé son attention la plus détaillée, il a décrit l'institution du mariage (incluant la moralité des femmes et la garde des enfants) pour vingt-trois ; la religion pour dix-huit ; les rites funéraires pour septante, les armes et la guerre pour quatre ; l'alimentation pour douze, et ainsi de suite". L'œuvre de Böhm a eu une grande influence sur la cosmographie de Sebastian Münster. Jean Bodin, Edmund Spencer, Montaigne et bien d'autres le connaissaient et l'appréciaient également. Page de titre salie et avec inscription manuscrite en pied. Trace d'humidité continue dans la marge inférieure. Pages de garde encollées. Inscription de possession J. Morio de Landia sur le titre, sur la garde volante inscription de possession Per Hierta, Främmestad, avec date de 1905. - Le début de l'ethnologie.

Estim. 600 - 900 EUR

Lot 57 - (Widekindi, Johann, et al.). - Imagines illustrissimæ Familiae Braheae. Comnburi possunt libri, monumenta perire, Nostra mori possunt, & tua scripta mori, Insita vivæ vim quasi vocis habet. Visingsborg, "Typis Celsis : Com : Reg : Drotz : Typographi Johannis Kankelii", 1673. fol. page de titre, 1 bl. bois héraldique, pp. 2-41, 1 planche typographique dépliante, 2 unnum. feuillets. 1 grand arbre généalogique gravé, plié plusieurs fois, 1 vue gravée d'une tombe, pliée plusieurs fois, et 9 portraits gravés, solidement collés. Reliure moderne en veau poli à cinq nerfs, dos à nerfs orné, quelques dorures sur le dos et les plats, filets dorés sur les bords et à l'intérieur. Collijn, Sveriges Bibliografi 1600-Talet, 1017 (sans référence aux illustrations). Généalogie apparemment extrêmement rare de la célèbre famille noble suédoise des Brahe, réalisée du vivant et probablement à la demande de Per Brahe le Jeune (1602-1680), comte de Visingsborg, depuis 1641 "Reichsdrost" de Suède, c'est-à-dire le plus haut fonctionnaire de l'Etat. Visingsborg est situé sur l'île de Visingsö dans le lac Vätter, dans le Småland, au sud de la Suède. Brahe avait également installé une imprimerie dans son château ; il s'était assuré les services de Johann Kankel, originaire de Wolgast, qui, après une formation à Gdansk, s'était établi à Stockholm en 1664. L'imprimerie de Visingsborg fut installée en 1666 et resta active cinq ans après la mort de Per Brahe. Après la mort de Per Brahe, le roi Charles XI retira le comté de Visingsborg à la couronne. Les exemplaires de l'imprimé conservés dans les bibliothèques nationales suédoises ne font pas référence aux planches gravées qui sont ici jointes. Les planches de portraits représentent cinq membres masculins et quatre membres féminins de la maison de Brahe. La grande planche dépliante précédente montre le tombeau de Birgur Brahe et de son épouse Ingiburgis dans la cathédrale d'Upsala, avec les deux grandes figures de Gisant, placées dans une architecture gothique filigrane. L'illustration la plus importante est le grand "Arbor genealogica Brahea". Au centre se trouve l'arbre généalogique, conçu comme un véritable arbre, auquel est fixée une grande carte très détaillée du comté de Visingsborg. Un peu taché et bruni sur toute la surface. L'arbre généalogique avec un trou de pliage. L'illustration de la tombe avec un trou de pliage et en partie soulignée (avec perte d'image au coin inférieur droit. Les portraits gravés dans d'excellentes impressions brillantes. Ex-libris armorié sur le premier plat intérieur.

Estim. 800 - 1 200 EUR

Lot 59 - Breviarium ad usum Cistercien(sis) ordinis. - Anno dni. Millesimo cccc.xii. Ab eode(m) monachi qui precedentia disposuit / sedula cura castigatum / taliterque in omnibus emendatum : ut qua(n)to ceteris havtenus imp(re)ssis / prepolleat : diligens quisque lector facile iudicabit. Paris, de Marneff, 1512. cl. 8°. Imprimé sur deux colonnes ; type gothique ; 36 lignes et en-tête. 23 unnum. folio, 191 folios romains (faux folio 192), 1 folio blanc (comptage des positions : a8, ê8, i1-7 ; A-Z8, AA8). Avec 2 bordures enluminées en couleur sur fond doré (fol. Ir et CLXXXv) et 18 initiales peintes et rehaussées d'or. Imprimé en rouge et noir sur toute la longueur, rubriqué et réglé. Marque de gravure sur bois sur le premier feuillet. Avec lombarde peinte en rouge. Reliure moderne en peau de porc (signée Hedberg) avec titre doré au dos et ornements bruns sur les plats, tranches dorées. Bohatta, Bibliographie der Breviere 1501-1580, p. 120, 1350 (un seul exemplaire défectueux à Munich (aujourd'hui non répertorié). Pettegree & Walsby, French Books, 66540 (sans mention d'exemplaire). Moreau, Répertoire II, p.116 : n° 258 (avec seulement une référence à l'exemplaire disparu de Munich). Pas chez Brunet et Adams. Introuvable dans WorldCat. et dans le catalogue électronique de la Bibliothèque nationale. Fragment couvrant environ les deux tiers du texte. D'après la liste des positions sur le dernier feuillet existant (AA8), un exemplaire complet devrait présenter la numérotation des positions suivante : a-k8, A-Z8, AA8, A-T8, soit un total de 372 feuillets. Notre exemplaire présente les 23 premiers feuillets non numérotés (ã8, e8, i1-7) et les 192 feuillets à foliotation romaine (A-Z8, AA8). Contient d'abord une "Tabula"(fol. a2), puis les "Regule generales ordinarii" (fol. a3-a6r), le "Directorium kalendarii" (fol. a6v) et le calendrier (fol. a7-e4v) ; suivent deux autres tables avec les chiffres des dimanches et des instructions pour leur utilisation (fol. e6r-e7r). Viennent ensuite les "Commemorationes proprie", les ""Collecte"", les "Suffragia quadragesime" et les "Benedictiones" (fol. e7v-i7v). Vient ensuite toute la partie dominicale. Il manque donc au volume l'ensemble du psautier et la partie consacrée aux saints. Excellent état de conservation, mais légèrement rogné lors de la reliure, avec perte des bordures mais pas du texte. La première des deux bordures très finement enluminées et rehaussées d'or est ornée de rinceaux floraux, avec un dragon au pied, la seconde est également ornée de rinceaux floraux et d'une créature fabuleuse au pied, avec un oiseau sur le côté, malheureusement très rogné.

Estim. 2 600 - 4 000 EUR

Lot 60 - Breydenbach, Bernhard von. - [Peregrinatio in Terram Sanctam, en bas allemand ; sur le dernier feuillet :] Die heylighe beuarden tot dat heylighe grafft in iherusalem. en van daen totten berch Synai tot die heilighe maghet en martelarisse Sunte katherin ghedruct doir meister Eerhaert rewich van vtrecht in die Stadt van mentzs Int iaer ons heeren. m.cccc. acht enden achtich. opten. xxiiii. dach in Meye Endet salichliken [Mayence, Erhart Reuwich, 24 mai 1488]. Fol. (env. 283 x 214 mm). Type gothique, 42 lignes, rubriqué sur toute la longueur. 149 (au lieu de 168) ff. nonum. ff. (comptage des feuillets : a8, b4, 4 feuillets non signés2, e8, f6, h-m8, n1-6, o6, p-q8, r6, s1 et 8, t-z8, *1-7). Avec 21 bois gravés (sur 25) : bois de titre grand feuillet (p. a1 verso), 1 double feuillet et 4 vues de villes à déplier plusieurs fois (au lieu de 7 ; présentes : Paros, Modon, Candia et Rhodes [fragmentées] ; manquent les vues de Venise, Jérusalem et Corfou), 1 gravure sur bois de la taille d'une feuille avec des animaux, 2 gravures sur bois avec des représentations de l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, 6 gravures sur bois avec différents types de peuple, 6 gravures sur bois (sur 7) avec des alphabets et 1 marque d'imprimeur sur bois. Reliure en demi-maroquin d'environ 1880 sur cinq nerfs avec titre doré au dos et estampage à froid un peu décoratif, plats recouverts de papier marbré (coins abîmés, bords frottés). ISTC ib01191000. GKW 5081. BMC I, P. 44 (IB 340). Goff B-1191 (seulement 3 exemplaires !). Polain (B) 897. Schreiber 3633. Pellechet 2981. La seule édition en bas allemand des "Peregrinationes" de Bernhard von Breydenbach, imprimées pour la première fois en latin en 1486, également par Reuwich à Mayence. Reuwich n'a imprimé que trois livres à Mayence, et toujours avec le même titre : le 11.II.1486, il a terminé l'impression de la première édition de la "Peregrinatio" en latin, le 21.VI.1486 la deuxième impression en allemand et le 24.V.1488 la présente édition en bas allemand. La traduction du récit de voyage de Breydenbach est également due à Reuwich, qui avait participé au pèlerinage de Breydenbach et avait dessiné des vues des villes visitées. Cette édition en bas allemand est de loin plus rare que les deux éditions précédentes et que l'édition de Peter Drach à Spire. - Bernhard von Breydenbach (mort en 1497) était membre du chapitre de la cathédrale de Mayence depuis 1450. Son récit de voyage décrit un pèlerinage au Saint-Sépulcre, sur le mont Sinaï et en Égypte. Il avait entrepris ce voyage en compagnie d'un jeune comte, Johann von Solms, et d'un chevalier, Philipp von Bicken, au printemps 1483, et était rentré chez lui au début de l'année 1484. Le récit de voyage est un mixtum compositum de faits vécus et recopiés. Le succès de l'ouvrage est également dû aux vues panoramiques des villes, extraordinairement impressionnantes ; sur les sept vues au total, quatre sont présentes dans notre exemplaire : Paros (env. 266 x 390 mm), Modon (env. 272 x 760 mm), Candia (env. 256 x 760 mm) et Rhodes (fragmentée ; env. 261 x 592 mm ; il manque environ un tiers de la moitié droite). Il manque les vues spectaculaires de Venise et de Jérusalem, qui mesuraient toutes deux plus d'un mètre de large, ainsi que la vue de Corfou. Les autres gravures sur bois représentent différents types de peuples en costumes et alphabets, ainsi que des animaux typiques de la région : crocodile, chameau, chèvre indienne, salamandre, girafe, etc. Les gravures sur bois sont probablement l'œuvre de Reuwich, qui avait une formation de graveur de formes. Reuwich a utilisé les plus anciens modèles de Schöffer. "Schwabacher". Pas un très bon exemplaire. Il manque quelques feuilles de texte et des vues ainsi qu'un alphabet. Les grandes vues ont comme toujours des déchirures réparées et quelques trous ; la vue de Rhodes est composée de deux exemplaires différents. La gravure sur bois du titre avec une profonde déchirure collée. Quelques réparations anciennes avec des bandes de papier dans la large marge blanche. De temps en temps, des déchirures marginales (sans perte de texte), souvent réparées et doublées de manière ancienne. Faibles traces d'humidité dans les marges de certains feuillets. Taches de doigts et de saleté occasionnelles. L'image du changeur juif avec une marginale d'époque dans la marge extérieure. Inscriptions de possession de différentes mains sur le premier feuillet, le deuxième feuillet et (à plusieurs reprises) sur l'avant-dernier feuillet. Au début de la feuille volante, inscription du collectionneur suédois Baron Per Hierta, Främmestad, à la date de 1902.

Estim. 5 500 - 8 000 EUR

Lot 70 - Bullinger,H. - La révélation de Jésus-Christ... par L. Lavater, traduite en allemand de la manière la plus simple. Mühlhausen, (Schmid) 1558. fol. 16 nn., 231 (sur 236) num. pp. - ╔Angebunden : Franck,S.╗ Chronica des gantzen Teutschen lands, aller Teutschen völcker herkomen, Namen, Händeln, Güten und böse Thaten... Berne, Apiarius 1539. avec 1 gravure sur bois en texte (monogr. I.K.). 18 nn., 301 (sur 315) num. pp. en relief. Ldr. d. Zt. sur des couvertures en bois avec des fers à cheval tardifs. Rsch. (Forte usure, les fermoirs manquent). I. Jackson 2681. Werner, La première imprimerie mulhousienne no. 3. Pas chez BMC German Books, Knaake, Kuczynski. Première édition allemande. Impression précoce et extrêmement rare de Mulhouse en Alsace, sur la première presse qui y fut installée par P. Schmid et J. Schirenbrand. - Manquent les ff. 74-77 et 166 - II. VD 16, F 2091. Kaczcrowsky A 136. Troisième édition de l'histoire de l'Allemagne avec de nombreuses références aux révoltes paysannes, anabaptistes, etc. L'ouvrage fut l'une des raisons pour lesquelles Franck fut expulsé d'Ulm, où il travaillait comme imprimeur. - Manquent les ff. 110, 113, 127-132 (jwls. in Hs. eingeb.) et 310-315 ainsi que le ff. nn. Feuillet avec marque d'imprimeur à la fin. Gravure sur bois ancolor. - D. fortement taché, en partie un peu d'eau, page de titre v. I. replié et avec manque marginal. Couverture int. avec pt. Portrait et cachet.

Estim. 2 400 - 3 600 EUR

Lot 79 - Slange,N. - Den Stormaegtigste Konges Christian den Fierdes Kongel til Danmarck og Norge, de Venders og Gothers, Hertugs til Slesvig, Holsten, Stormarn og Ditmersken, Greves til Oldneborg og Delmenhorst, Historie . Men ester Kongel. Allernaadigst Befaling igiennemseet og af Archiv-Documenter forbedret af Hans Gram. Copenhague, Imprimerie royale, 1749. grand folio. frontispice gravé, titre, 1 p., 10 p., 1 portrait gravé, 1536 p. (faux num. 1534 ; dernière page non numérotée, p. 968 doublement numérotée). Magnifique reliure en maroquin rouge de l'époque sur sept nerfs, dos et plats dorés très riches en motifs floraux et ornementaux, tranches dorées sur témoins, bordures intérieures, gardes recouvertes de papier marbré intriqué, tranches dorées. (Légèrement frotté et éraflé ; petits manques aux articulations). Édition éditée par Peter Fogh de la monumentale biographie du roi Christian IV de Danemark et de Norvège (1577-1648). Le portrait de titre représente le conseiller d'État et historiographe de la cour Niels Slange, le portrait au début du texte représente le monarque ; les deux sont gravés par Fritzsch, le premier d'après un modèle de Denner de 1718, le second d'après un modèle de Carl van Manter. Magnifique reliure en maroquin rouge de l'époque ; des rubans intriqués se combinent avec des ornements floraux, sur les plats avec des vases supplémentaires et des fleurs isolées dans ceux-ci. On connaît au moins cinq exemplaires de cet ouvrage présentant la même reliure : un exemplaire de la Library of Congress, présenté en 1957 lors de la célèbre exposition de la Walters Art Gallery à Baltimore (cf. Miners, nr. 488, pl. 88), un exemplaire de la Wormsley Library, deux exemplaires dans le catalogue Sotheby's "Six Centuries of Bookbindings", 7. XI.2002, nr. 143 et 181, et le présent. On suppose que ces reliures ont été créées comme "pièces de démonstration" par des collaborateurs du maître relieur danois Niels Anthon à Copenhague. Apparemment, les exemplaires ont été reliés sur une longue période ; je suppose que le présent exemplaire a été relié plutôt tardivement. Traces d'humidité de temps à autre sur l'ensemble du volume, quelques piqûres, mais dans l'ensemble un bon exemplaire propre. - Reliure de maître danoise.

Estim. 2 000 - 3 000 EUR

Lot 82 - Colombo, Fernando. - Historique... Nelle quali s'ha particolare, & vera relatione della vita, & de' fatti dell' ammiraglio D. Cristoforo Colombo suo padre : Et dello scoprimento, ch'egli fece dell' Indie Occidentali, dette Mondo Nvovo, hora possedute dal Sereniss. Re Catolico : Nuovamente di lingua Spagnuloa tradotte nell' Italiana dal S. Alfonso Vlloa. Venise, Francesco de' Franceschi, 1571. 8°. 20 nn. ff., 247 dactyl. ff. (sans le dernier ff. blanc). Avec marque de gravure sur bois sur le titre. Reliure souple en vélin. (Relié à nouveau). Sabin 14674 - Rare première édition d'Alfonso Ulloas (mort à Venise en 1570). Traduction de Fernando Colon (1488-1539). Biographie de son père, conservée uniquement sous forme de manuscrit. Luis Colon, le petit-fils "playboy" de Colomb, toujours en manque d'argent, vendit le manuscrit à un médecin génois, Baliano de Fornari ; il est aujourd'hui perdu. La traduction d'Ulloa a permis de sauver pour la postérité cette biographie qui contenait beaucoup de choses précieuses sur les découvertes de Colomb. Fernando Colon était le deuxième fils illégitime de Colomb et de Beatriz Enriquez de Arana. Il accompagna son père lors de son quatrième voyage vers le Nouveau Monde. Le traité de Fran Ramon Panés "delle antichità de gl'Indiani, le quale egli, come huomo che sà la lor lingua, ha raccolte per commandamento dello Ammiraglio", reproduit p. 126 et suivantes, est particulièrement important ; il s'agit du premier récit sur les indigènes américains et du premier échantillon de la langue arawaka. Fernando Colon était cosmographe, mais sa plus grande réalisation est sans doute d'avoir fait de la bibliothèque de son père l'une des plus précieuses collections de livres de l'époque. Elle contenait jusqu'à 15 000 titres. Aujourd'hui, la bibliothèque est conservée dans la cathédrale de Séville sous une forme réduite - il y eut des litiges juridiques. Tampon du propriétaire sur le titre (Vincenzo Botteon, Conegliano).déchirures - en partie avec perte de texte - réparées de manière ancienne sur 8 feuillets. Traces d'humidité dans les marges. Gribouillis à l'encre sur le dernier feuillet. Taches d'encre sur la tranche.

Estim. 2 000 - 3 000 EUR

Lot 85 - Crescentiis,P.de. - De Agricultura. Istoriato. (Sur le dernier feuillet :) Venise, o. Dr., 1504. cl.4°. 206 nn. ff. (numération des positions : A6, a-z8, &8, 8). Avec un grand titre gravé sur bois, un second plus grand gravé sur bois avec le portrait de l'auteur et 46 petits textes gravés sur bois. Reliure en vélin du XVIIe siècle, dos lisse orné de motifs dorés. (Capital inférieur arraché, taches, quelques frottements, coins abîmés ; articulation supérieure fendue). Essling 843. Sander 2236. pas chez Adams et Mortimer. Une des premières éditions imprimées en Italie au XVIe siècle du manuel d'agriculture du juriste bolognais Piero de' Crescenzi (vers 1235-1320), d'abord imprimé sous le titre "Ruralia commoda" en 1471. Celui-ci avait rédigé son traité dans son domaine de la Villa del'Olmo, à l'extérieur de Bologne, à l'époque de son "otium", entre 1305 et 1309. L'ouvrage est divisé en 12 chapitres. Le premier traite de l'aménagement d'un domaine agricole. Le deuxième traite des propriétés des plantes, le troisième de la culture des céréales et de la construction d'un grenier. Le quatrième chapitre traite de la viticulture et du pressurage, le cinquième de l'arboriculture, le sixième de l'horticulture - ces deux derniers également toujours avec des références aux utilisations médicinales des produits végétaux. Dans le septième chapitre, Crescenzi parle de l'exploitation des pâturages et des forêts, dans le huitième de la création de jardins d'agrément, dans le neuvième de l'élevage et de l'apiculture. Il consacre le dixième chapitre à la chasse et à la pêche - avec un paragraphe très étrange sur la chasse à l'éléphant. Les deux derniers chapitres présentent un résumé et les activités agricoles énumérées par mois. L'édition est particulièrement précieuse et attrayante en raison de ses gravures sur bois de très grande qualité qui, malgré leur petite taille, présentent une multitude de détails narratifs. La grande gravure sur bois de titre représente une villa idéale avec une grande cour et des champs adjacents, les autres gravures sur bois de texte montrent toutes sortes d'activités agricoles, des jardins, des animaux, des scènes de pêche et de chasse, etc. Les gravures sur bois sont des sources iconographiques importantes pour l'aspect d'une résidence de campagne italienne de la Renaissance. Les gravures sur bois ont déjà été reproduites dans l'édition vénitienne de Matteo Capodecasa de 1495. Taches dans les marges. Sur la page de titre, petit trou et cachet du propriétaire Giuseppe Martini, Lucca. Sur la page de garde volante, diverses inscriptions du 18e siècle.

Estim. 1 600 - 2 400 EUR

Lot 88 - Dante Alighieri. - La Divine Comédie. (Avec commentaire de Cristofor Landino et hommage à Dante par Marsilio Ficino). (Sur le dernier feuillet imprimé :) Florence, Niccolo di Lorenzo, 30 août 1481. fol. Type romain, commentaire imprimé autour des vers ; 57 à 60 lignes (y compris l'en-tête). 361 sans renvois. f. (au lieu de 372 f. ; Prooemium : 10 f. au lieu de 14, sans le premier et le dernier f. blanc et sans le premier et le huitième f. imprimé ; Inferno : 153 f. au lieu de 154, sans le premier f. blanc ; Purgatorio : 107 f. au lieu de 108, sans le premier f. blanc ; Paradiso : 91 f. au lieu de 96, sans les deux f. imprimés 85/86[L1-2] et les trois derniers f. blancs). Avec une grande initiale peinte en rouge et noir au début du premier canto et deux gravures (répétées) imprimées dans le texte au début des deuxième et troisième cantos. Reliure en vélin de la fin du XIXe siècle, avec étiquette dorée au dos. (Celle-ci est endommagée). ISTC id00029000. GKW 7966. BMC VI, 628. Goff D-29. Mambelli 2311. Première édition de la Commedia imprimée à Florence, la première avec le commentaire très complet de Cristofor Landino et la "Gratulatio" de Marsilio Ficino. Comme d'habitude, avec seulement deux gravures sur cuivre imprimées dans le texte. Exemplaire complet à l'exception de quatre feuillets de texte et des feuillets blancs. "Niccolo di Lorenzo de Florence est le seul imprimeur jusqu'ici rencontré qui n'a pas abandonné la gravure sur cuivre après le premier asttempt. Il conçut l'idée du premier Dante illustré. En tête de chacun des cent cantos, il prévoyait une gravure. Un magnifique folio en résulta, mais les illustrations donnent une image presque parfaite des difficultés qu'il n'a pas réussi à surmonter. Sur les cent gravures envisagées, seules dix ont été achevées. On ne connaît aujourd'hui aucune copie dans laquelle plus de trois d'entre elles sont imprimées sur la même page que le texte, mais dans la marge inférieure de la page - tout simplement parce que l'imprimeur, lors de la mise en place du type, avait oublié de laisser de l'espace pour elles ! Aujourd'hui, nous le trouvons invariablement mal recadré. Le solde des dix-neuf gravures - et seuls quelques exemplaires contiennent ce numéro complet - sont alwys pasted in. Certains auteurs ont entrepris de relier les gravures aux dessins de Botticelli, et de les attribuer à l'imprimeur florentin Baccio Baldini. La découverte d'une série réelle de dessins de Botticelli pour Dante, aujourd'hui à Berlin, qui doit être datée d'après 1490, a fait dériver cette théorie de façon plutôt brève". (Philip Hofer, Early Book Illustration in the Intaglio Medium, I, in : Print Collector's Quarterly vol. 21, No. 1, 1934, p.218 et suivantes). "Dans la plupart des copies, seules les premières et deuxièmes planches sont imprimées sur le propre papier du livre, les autres étant entièrement réunies ou imprimées séparément et collées à leur place. Dans quelques-unes, dont celle-ci, la planche pour le Canto II est répétée en tête du Canto III. Ces illustrations ont influencé celles des éditions de Brescia et de Venise de 1488 et 1491". (Catalogue Dyson Perrin, no. 23). Le présent exemplaire présente la même particularité. Le présent exemplaire a été doté au début du 20e siècle de 22 fac-similés des gravures originales. Ce qui est très intéressant dans cet exemplaire, c'est que les vers manquants dans l'impression - l'édition réalisée à grands frais n'est pas très fiable ! - ont été complétés par une main contemporaine (Inferono Canto VI 3 vers, Canto XXX 4 vers ; Purgatorio Canto XXXII 6 vers et Paradiso Canto XVI 4 vers). Une autre particularité de cet exemplaire est que la page recto du deuxième feuillet du Purgatorio n'est pas imprimée, alors que la page verso est correctement imprimée. Taches de doigt généralisées, également de nombreuses brunissures et de faibles piqûres. La première feuille présente est très tachée, renforcée dans la pliure et présente quelques trous. Quelques autres feuillets du prooemium renforcés dans la pliure La marge inférieure du premier feuillet de l'Inferno a été coupée et remplacée par un fac-similé de la gravure originale ; de plus, déchirure, soulignée dans la pliure. Une série d'autres feuillets avec des réparations anciennes dans les marges et les coins. Sur quelques feuillets, inscription de propriété " Ex libris Nuti" ou "Io Franco Nuti" ; un Francesco Nuti faisait partie des donateurs pour le monument de Dante à Santa Croce à Florence.

Estim. 6 000 - 9 000 EUR

Lot 90 - Dictys Cretensis und Dares Phrygius. - Warhafftige Histori und beschreibung / von dem Troianischen Krieg / und zerstörung der Stat Troie / durch den hochachtempeschreiber / D[i]ctyn Cretensem / und(d) Darem Phrygium / Erstlichin Griechischer beschribe(n) / darnachtein / und(d) jetzund neulich durch Marcum Tatium etc. Transformé du latin en allemand / jamais vu auparavant / orné de très belles figures. (Sur le dernier feuillet :) Augsbourg, Heinrich Stayner, 1540. fol. 12 unnum. Avec un grand titre gravé sur bois, 66 textes gravés sur bois, 7 grandes initiales et 28 pièces décoratives gravées sur bois (en partie répétées). Reliure cartonnée du 19ème siècle (légèrement frottée et abîmée). VD 16 D-1414. Muther 1110. pas chez Adams. Deuxième édition parue chez Steiner (d'abord en 1536) de ces "récits de témoins oculaires" de "Dictys Cretensis" et "Dares Phrygius", qui sont probablement plutôt des élaborations latines de l'Antiquité tardive. Le Crétois Dictys et son roi Idoménée auraient participé à la bataille de Troie aux côtés des Grecs ; le récit du Phrygien Dares est une sorte de contre-exposé du point de vue troyen. Les deux récits ont en commun de rationaliser et de déhéroïser l'action d'Homère. Les textes ont été découverts au 12ème siècle et sont devenus par la suite déterminants pour la réception de l'histoire de Troie à la fin du Moyen-Âge et au début des temps modernes. Goethe a encore eu recours à Dares et Dictys pour un "Achilleis". Jusqu'à aujourd'hui, on ne sait toujours pas s'il existait un original grec. La traduction en allemand a été réalisée par l'humaniste suisse Marcus Tatius (probablement Tach), originaire de Zernez en Engadine. Après des études à Munich, il devint professeur de poésie à Ingolstadt. En 1526, il fut couronné "poeta laureatus". Les gravures sur bois proviennent de différentes impressions d'Augsbourg, dont des gravures du "Theuerdank", du Pétrarque et du Cicéron de Steiner, et du Scanderbeg. Elles sont de Jörg Breu, Hans Schäuffelein et Hans Weiditz. Pas le meilleur exemplaire. Un peu bruni sur toute la surface, quelques taches de saleté ou traces d'humidité par endroits. Faiblesse dans la gravure sur bois du titre (sans perte). Un grand nombre de feuillets avec des déchirures marginales soulignées à l'ancienne et des renforts dans les plis avec des bandes de papier.

Estim. 1 000 - 1 500 EUR

Lot 99 - Plenarium. - Le nouveau Plenariu(m) ou livre d'évangile, contenant tous les évangiles et épîtres de tout l'an, avec tout le chant de toutes les messes... Bâle, A. Petri, 8 mars 1518. fol. Avec ancien col. 7 gravures sur bois à presque pleine page. (y compris 2 répétitions) et 56 autres gravures anciennes. (y compris quelques répétitions) de Hans Schäufelein ainsi que 73 petites gravures sur bois altcol. La plupart des gravures sur bois d'Urs Graf, quelques-unes d'après Baldung, etc. ainsi que de nombreuses (86 plus grandes) initiales sur bois également anciennes. 8 nn., 278 num. feuilles. Ldr. (vers 1900) avec rtit. doré et estampage à froid). VD 16, E 4462. Oldenbourg, Schäufelein L 109. cf. Murray 338 (éd. 1514). Pas dans le BL ni chez Adams. - Troisième édition de ce plénum chez Adam Petri, la première sous le titre "New PIeriarium". Avec les 5 grandes et magnifiques gravures sur bois de Schäufelein (Oldenbourg 492-496, toutes reproduites) : Crucifixion (une fois de plus), Pentecôte (une fois de plus), Nativité, Adoration des Mages et Résurrection du Christ. - Un peu rognée, faiblement brunie, en partie avec de légères traces de doigts, en partie tachée et avec des marges d'eau. 3 p. avec déchirure au bas de la page. 2 ff. (1 gravure sur bois) avec une déchirure réparée. Déchirure, page de titre abîmée en bas, 1 p. en bas. Coin de la page attaché. De la collection du bibliophile suédois Per Hierta, avec son inscription. Inscription sur une page de garde avec signature, dat. 1898. - Contient sur un recto et un verso de la page de garde. Sur chaque page de garde, 1 ╔gravure sur bois d'Albrecht Dürer collée.╗ Les deux sont coupées jusqu'à la ligne d'encadrement et collées aux coins. Première page de garde : Le petit calvaire. Gravure sur bois vers 1503/04. 21,4 x 14,9 cm. Avec le monogr. en bas. - Meder 180, 2 (sur 2). SMS 131 - Arrière-garde : Décapitation de Jean-Baptiste. Gravure sur bois 1510. 19,5 x 13,5 cm. Avec le monogr. en bas à gauche sur le banc de pierre et la date en haut à droite (non lisible). - Meder 231 k (de k). Probablement partiellement retouché à l'encre et au crayon.

Estim. 4 000 - 6 000 EUR