DROUOT
samedi 15 juin à : 15:00 (CEST)

AUTOMOBILIA / CATALOGUE EN COURS

HDF Enchères - +33685854165 - Email

3, rue Gutenberg 51100 Reims, France
Information Conditions de vente
Live
S'inscrire à la vente
54 résultats

Lot 23 - La CLIO WILLIAMS La Renault Clio Williams est une voiture emblématique des années 1990, connue pour ses performances et son lien avec la marque de Formule 1 Williams. La Clio Williams a été lancée en 1993 pour célébrer la collaboration fructueuse entre Renault et Williams en Formule 1. Elle a été initialement conçue pour être une édition limitée avec seulement 3 800 exemplaires prévus. En raison de forte demande la production a été augmentée à environ 12 000 unités. La Clio Williams est basée sur la Clio 16S avec plusieurs améliorations, comme son moteur 2.0 litres 16 soupapes F7R produisant 150 chevaux. Les suspensions, les freins et les éléments de châssis sont améliorés pour offrir une meilleure tenue de route et des performances accrues. Les caractéristiques distinctives incluent les jantes dorée de 15 pouces, une peinture bleue métallisée ( Bleu sport 449) et des badges spécifique « Williams ». La Williams a été acclamée pour ses performances, son maniement et sa vivacité. Elle pouvait faire 0 à 100 en 7,8 seconde avec une vitesse de pointe d’environ 215km/h. Elle est considérée comme l’une des meilleures petites sportives de son époque, grâce à son équilibre entre performance et agilité. La Clio Williams a laissé un héritage durable dans le monde des voitures sportives compactes. Elle reste une voiture très recherchée par les collectionneurs et les passionnés de conduite sportive. La Clio Williams que nous vous présentons aujourd’hui est une phase 2 de Juillet 1994, elle possède 177648 km au compteur. Ce véhicule est vendu avec ses documents tels que des factures d’entretiens, le certificat de conformité ainsi que le certificat d’export.

Estim. 25 000 - 28 000 EUR

Lot 24 - LA RENAULT 8 GORDINI Lancée en juin 1962, la Renault 8 est dessinée par Gaston Juchet et Philippe Charbonneaux tous deux designer industriel spécialisé dans l'automobile. En octobre 1964, la R8 Gordini (nom du célèbre préparateur de moteurs) est présenté au salon de l’automobile à Paris. À cette époque la régie Renault souhaite développer une version plus sportive de la Renault 8. Cette version est destinée à une clientèle plus jeune se qui permet d’augmenter les ventes du modèle de base. C’est l’ingénieur Georges Dalboussière qui est charger de se projet. Il est parti d’un châssis de R8 major renforcé pour les conditions de courses, la suspension et le freinage sont modifiés. La cylindrée du moteur est poussée a 1108 cm3 (de 1964 à 1966), puis 1255 cm3 (de 1966 à 1970). En 1965, Georges Fraichard rédacteur en chef de la revue«Moteur » monte une compétition utilisant le potentiel sportif de la Gordini pour un public jeune. Ainsi en 1966 aura lieu la première Coupe nationale Renault 8 Gordini avec l’appui de Raymond Roche. Jean Ragnotti a participer à la coupe de 1968. Le nom de Gordini est associé au renouveau du sport automobile français d’après-guerre. La Renault 8 Gordini est celle qui a le plus marqué l’esprit des passionnés de compétition et aujourd’hui encore elle reste une voiture prestigieuse et recherchée. La R8 Gordini R1135 que nous vous présentons aujourd’hui date de 1967, équipée d’un moteur 1255 cc, d’une puissance de 103 cv à 6750 tours /minutes avec une vitesse maximum de 175Km/h. Elle possède aussi un moteur 4 cylindres, une alimentation à 2 carburateur double corps Weber, une boîte 5 vitesse ainsi que 4 freins à disque. C’est une voiture légère pour un poids de moins de 860 kg. Elle a été produite pendant 4 ans soit 8981 exemplaires en tout. Elle vous est présente avec sa carte d’identité Fiva valide ainsi que le premier certificat d’immatriculation datant de 1967 et le contrôle technique lui aussi valide. Fourni avec la voiture il y a toute les factures de ces différents entretiens et réparations.

Estim. 70 000 - 80 000 EUR

Lot 28 - LA PORSCHE 911 JUBILÉ La Porsche 911 SC a une histoire riche et fascinante, marquée par son introduction en 1978 et son développement jusqu'en 1983. Voici un aperçu de son histoire, en mettant en lumière le contexte de son lancement, ses évolutions et son impact sur la marque Porsche. Porsche lance la 911 SC pour remplacer les modèles 911S et Carrera 3.0. À cette époque, la crise énergétique des années 1970 pousse les constructeurs automobiles à revoir leurs modèles pour répondre à des normes plus strictes en matière de consommation de carburant et d'émissions. La 911 SC est donc conçue pour être plus fiable et plus économique tout en offrant des performances solides. Son moteur flat-six de 3,0 litres produit initialement 180 chevaux. Grâce à des améliorations continues, la puissance augmente à 188 chevaux en 1980 et atteint 204 chevaux en 1981, notamment pour les versions européennes. Ces améliorations permettent à la 911 SC de maintenir de bonnes performances tout en répondant aux normes environnementales. La 911 SC est réputée pour sa robustesse et sa fiabilité. Elle intègre des technologies éprouvées et des composants de haute qualité, ce qui en fait une voiture particulièrement durable, capable de parcourir de longues distances sans problème majeur. Elle conserve le design iconique de la 911, avec ses ailes larges et ses phares ronds. À l'intérieur, l'ergonomie est améliorée avec des sièges plus confortables et une disposition des commandes plus intuitive. La 911 SC "Jubilé" ou "Ferry Porsche" est la première "série limitée" diffusée en Europe, elle célèbre les 50 ans de la création du bureau d’étude de Porsche. Cette version se distingue par une teinte "gris météore" et un intérieur "bourgogne" et les sièges sont signés par Ferry Porsche sur les appuis têtes. Produite à seulement 200 exemplaires (170 coupés et 30 targas) elle est l’une des séries les plus limitées de la marque et un objet très prisé des collectionneurs du monde entier. La Porsche 911 SC, avec son moteur de 3,0 litres et ses éditions spéciales comme la Jubilé, a marqué une époque importante dans l'histoire de Porsche. Elle a su s'adapter aux défis de son temps tout en conservant l'esprit sportif et l'attrait intemporel de la marque. Aujourd'hui, elle est chérie pour sa fiabilité, ses performances et son rôle crucial dans l'évolution de la Porsche 911.

Estim. 100 000 - 120 000 EUR

Lot 40 - AC Cobra Par Factory Five Il est des véhicules qui ne passent pas inaperçu et qui à la fois fond parti de la légende automobile ! Quelle auto décrit à la fois le mieux tout cela ? Sans aucun doute l’AC Cobra ! L'AC Cobra 427 est née de la rencontre entre deux mondes. Née en 1901, AC Cars est la plus ancienne marque automobile britannique. Dans les années 1950, les propriétaires de la société, les frères Hurlock, passent un contrat avec John Tojeiro pour produire un bolide qu'il a dessiné, inspiré de la Ferrari 166 Barchetta. Ils l’équipent alors d’un moteur Bristol et le baptisent tout simplement AC Bristol. De l’autre coté de l’atlantique, aux Etats-Unis, le pilote Carroll Shelby, vainqueur des 24 heures du Mans en 1959, doit mettre fin à sa carrière en raison de problème cardiaques en 1960. Il se met alors en tête de construire une voiture pouvant concurrencer les Ferrari, intraitables à l’époque. Il choisit alors d’équiper l’AC Bristol d’un V8 Ford de 260 Cubic Inches qui équivaut à un 4,2 litres. Présentée au salon de New York en 1962, le bolide prend alors le nom d’AC Cobra. Le moteur est ensuite porté à 289 Cubic Inches (4,7 litres) en 1963 avant d’être doublé en 1965 d’une version «big block» de 427 Cubic Inches qui équivaut à un moteur 7 litres. La puissance passe alors de 270-280 chevaux à 410-420ch mais le roadster manque encore de vitesse de pointe pour rivaliser dans les grandes compétitions avec la légendaire 250 GTO. Carroll Shelby devra attendre de construite le tout aussi mythique Shelby Daytona Coupé pour réaliser son rêve d’enfant: battre les Ferrari avec une voiture de sport américaine, beaucoup moins couteuse que les véhicules du constructeur Italien. Aujourd’hui l’AC Cobra 427 figure parmi les modèles les plus recherchés des collectionneurs et un modèle original des années 1960 se négocie plusieurs millions d’Euros. Il faut dire qu’vec son look inimitable, à la fois séduisant et agressif, ses ailes démesurées pour accueillir des roues tout aussi imposantes, son long capot tout en courbes, ses énormes pots d’échappement placés de chaque côté de la carrosserie et son moteur stratosphérique, cette voiture n’a pas vraiment d’équivalent…ou presque ! En effet, la légende de l’AC Cobra en à fait l’une des voitures les plus répliquées de l’histoire avec des dizaines et des dizaines de copies plus ou moins réussies…. Le Modèle que nous vous présentons aujourd’hui est une réintérprétation du mythe par la marque américaine Factory Five autorisée par la les atelier Shelby à répliquer son AC avec ses mensurations d’origines. Equipée d’un moteur V8 Ford 289 avec un carburateur quatre corps et un allumage électronique, d’une boite de vitesse 5 rapports Tremec et d’amortisseurs combinés filetés ce superbe exemplaire s’est vu parrée récemment d’une superbe robe vernie à la manière des Show Cars Bleue Magnetic avec bandes noires brillantes peintes. Une carte grise collection sera opposable à cette dernière à partir de 2025.

Estim. 95 000 - 110 000 EUR

Lot 46 - Porsche 996 GT3 Phase 2 Conçue dans les célèbres ateliers de Weissach, le Centre de recherche et de développement de Porsche pour la compétition automobile, la Porsche 911 GT3 996 (Phase 2) développe une puissance de 381 ch à 7400 tr/min pour un couple maximale de 385Nm à 5000tr/min. Au moment de sa conception, cette sportive routière était tout simplement le fruit de toute l’expérience de Porsche en compétition. L’objectif de Porsche à l’époque : produire une sportive aussi bien à l’aise sur route que sur circuit.Un objectif plutôt ambitieux vu les caractéristiques attendues pour être à l’aise sur ces deux terrains de jeux bien différents. Pour assurer une sécurité maximale, Porsche a doté la GT3 d’un système de freinage des plus performant. Avec la 911 GT3, l’aérodynamisme est à son paroxisme à l’époque. Son Flat6 atmosphérique de 3600cm3 est refroidi par eau et doté du VarioCam. Il est doté de bielles en titane et de pistons allégés réduisant les masses en mouvement et assurant des montées en régime fulgurantes. Les commandes de soupapes avaient été emprunté à la compétition automobile ce qui permettait d’atteindre un régime maximal de 8200 tr/minute! Le moteur de la 911 GT3 est également dotéd’un refroidissement d’huile par par échangeur thermique huile-eau et d’une lubrification à carter sec avec réservoir d’huile séparé. Le système VarioCam permettait d’avoir un couple et une puissance impressionnante à tous les régimes, avec385Nm dès 5000tr/min ! Le Modèle que nous vous proposons aujourd’hui a été mis en circulation le 21 Avril 2004 et est équipé d’un Aerokit Cup de GT3 RS (Gros Aileron, Pare Choc spécial…) Il est livré avec 2 Sets de Jantes (dont un set Cup 18) son historique d’entretien est très complet et a jour MEC 21/04/2004 64770 km Equipement: Régulateur de vitesse Climatisation XAA Aerokit cup XSE Siege baquet gauche XSF Siege baquet droit XSX Ceintures de securite couleur rouge indien

Estim. 85 000 - 90 000 EUR