DROUOT
mardi 30 avr. à : 11:15 (CEST) , reprise à 14:00

ART & DECORATION - DONT DERNIERS SOUVENIRS DE SOLANGE STETTINER

Daguerre - 01 45 63 02 60 - Email CVV

Salle 15 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Exposition des lots
mardi 30 avril - 11:00/18:00, Salle 15 - Hôtel Drouot
Information Conditions de vente
Live
S'inscrire à la vente
299 résultats

Lot 16 - Antonio CIFRONDI (1655-1730) et son atelier Femme cousant Toile. Inscription au revers. Petit accident au centre. 117 x 89 cm L'année 2023 fut celle de la consécration pour Antonio Cifrondi qui bénéficia d'une exposition monographiqueau Museo Arte Tempo de Clusone (15 avril - 3 septembre 2023), l'artiste ayant été réhabilité tout au long du XXe siècle, notamment par Roberto Longhi dans l'exposition I pittori della realtà in Lombardia à Milan en 1953. D'abord élève de Marcantonio Franceschini à Bologne, il voyage ensuite en Europe et passe quelques années à Paris. À son retour en Lombardie en 1689, il reçoit de nombreuses commandes, entre Bergame et Brescia, pour des décorations de palais, de grands retables et des sujets religieux de dévotion. De nos jours, sa notoriété tient surtout à ses sujets populaires tels que La Couseuse, Le Meunier ou encore Le Mendiant sous la neige qui s'inscrivent dans la tradition réaliste héritée du caravagisme, des Bamboccianti, de Michel Sweerts, des Le Nain et qui se poursuivra chez Giacomo Ceruti, que Cifrondi a considérablement influencé. Contrairement aux scènes de genre du XVIIe siècle, il représente ses personnages en grandeur nature afin de les saisir au mieux dans leur vérité quotidienne. Le regard humain qu'il porte sur ses personnages, la rapidité de sa brosse appartiennent bien au XVIIIe siècle. Notre toile est une reprise de la célèbre Couturière conservée à la pinacothèque Tosio Martinengo de Brescia, reproduite sur la couverture de la monographie de l'artiste (Paola dal Pogetto, Cifrondi, Bolis, Bergamo, 1982). Il en existe trois autres répliques (op. cit, p. 607). Si la mise en place est la même, le cadrage est légèrement moins serré dans notre version, avec un peu plus d'espace sur chaque côté, ce qui permet de voir des détails du bas comme le tertre sur lequel se tient la poule. Parmi les variantes, on note l'échancrure du col légèrement différente, quatre boutons sur le corsage (au lieu de trois à Brescia), la charnière du volet dans la fenêtre absente ici et les manches orangées sont devenues jaunes avec quelques broderies rouges dessus. Nous remercions le professeur Angelo Loda pour avoir confirmé l'attribution à Cifrondi et son atelier, par mail, sur photographie numérique, le 26 juin 2023.

Estim. 3 000 - 4 000 EUR