DROUOT
dimanche 28 avr. à : 14:00 (CEST)

MEUBLES et OBJETS d'ART-TABLEAUX-DESIGN

Goxe - Belaisch - Hôtel des ventes d'Enghien - 01 34 12 68 16 - Email CVV

2, rue du Docteur-Leray 95880 Enghien-les-Bains, France
Information Conditions de vente
Live
S'inscrire à la vente
310 résultats

Lot 14 - Important FONDS de BIBLIOTHEQUE de documentation en français , anglais et en chinois du journaliste au Monde Frédéric EDELMANN (1951-2024), principalement consacré à l'architecture française et internationale. On y retrouve les ouvrages de référence sur l'architecture ancienne, moderne et contemporaine, catalogues d'exposition monographies consacrées aux architectes (Vitruve, Palladio, Piranèse, Pujet, Lecqueu, Mansart, Soufflot, Hittorff, Garnier, Labrouste, Van de Velde, Gaudi, Le Corbusier, Mackintosh, Lloyd Wright, Frank Ghery) aux villes (Moscou, New York, Chicago, Paris, Alep) aux pays (France, Italie, Afghanistan, Yemen, Monde Arabe), ouvrages théoriques et éditions du patrimoine.Une attention toute particulière a été accordée dans cette bibliothèque à l'architecture et la culture chinoise et japonaise japonaise en règle générale (Religion, villes (Shanghai, Pékin, etc.), architectures anciennes, ponts, régions chinoises, littérature, personnalités, Mao, etc., estampe japonaise, Hokusai, Hiroshige, samouraïs, jardins, urbanisme, spatialité, art de vivre, Le dit du Genji).Certains ouvrages enrichis d'envois autographes signés des auteurs ou architectes, notamment par Renzo Piano, Henri Ciriani, Christian de Portzamparc, Henri Gaudin, Laurent Greilsamer.Quelques ouvrages d'Histoire et d'Histoire de l'Art ainsi que quelques ouvrages en chinois et en japonais. C’est d’un commun accord avec Caroline Edelmann que nous avons décidé de vendre en un seul lot la bibliothèque de son mari Frédéric Edelmann (1951-2024), pour préserver l’intégralité et la cohérence de cette importante source documentaire dans laquelle il puisait pour écrire. Frédéric Edelmann était journaliste et critique au Monde depuis 1977, spécialiste de l’Architecture et Urbanisme. En 1977, année de l’inauguration du Centre Pompidou, Frédéric Edelmann entre au journal Le Monde comme pigiste au service culturel. Il couvre les questions d'architecture, de patrimoine et d'urbanisme aux côtés et avec l'appui de personnalités comme André Fermigier ou André Chastel. Il est le chroniqueur des grandes constructions, notamment parisiennes pendant les années Mitterrand. Rédacteur et membre de la société des rédacteurs du Monde en 1979, il devient chef-adjoint du service culturel de 1981 à 1984 et responsable du secteur presse et audiovisuel. Ce sont cependant ses chroniques sur l'architecture, le patrimoine et l'urbanisme qui restent ses principaux centres d’intérêt et l'essentiel d'une activité où il cherche à affirmer la liberté critique. Frédéric Edelmann accompagne d’une plume acérée et toute aussi élégante que spirituelle l’émergence d’une nouvelle génération d’architectes qui renouvellent profondément la discipline tels que Piano, Gaudin, Gehry, Nouvel, Portzamparc, Koolhaas, Venturi & Scott Brown, Isozaki, etc. De nombreux ouvrages dans sa bibliothèque leur sont consacrés, dont certains lui sont dédicacés. Observateur attentif des pratiques professionnelles, il sait présenter dans toute son ampleur et avec clarté, les multiples implications d'un projet architectural. En 1983, passionné par l’inclusion de l’architecture dans les villes, il est commissaire de l'exposition « Chicago Architecture-1833-1983 » (Paris 1983, Chicago 1984) et co-auteur du catalogue avant d’analyser les mutations de Barcelone dans la perspective des Jeux olympiques de 1992. Il est nommé administrateur de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts (1987-1991). En 1990 le Ministère de l’Equipement lui décerne le Grand Prix National de la critique architecturale pour ses chroniques sur l'architecture, le patrimoine et l'urbanisme, récompensant notamment « ses prises de position courageuses, et la liberté de son expression ». En 1993, il obtient la médaille de l'analyse architecturale décernée par l'Académie d'Architecture dont il devient membre associé, ainsi que le prix de la Ville de Barcelone pour la couverture journalistique des transformations urbaines de la métropole catalane (1993 et 2006). Il est fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 2002 (Ministère de la Santé), et Officier des Arts et lettres (Ministère de la Culture). Après le colloque Unesco sur le patrimoine mondial à Suzhou (1998), il s'implique fortement comme chroniqueur ou conférencier en faveur de la défense du patrimoine chinois et du renouveau de l'architecture contemporaine Il couvre ainsi pendant une quinzaine d’années les mutations urbaines de la Chine, s'efforçant de faire connaître les destructions qui affectent les villes et le patrimoine, mais aussi l’émergence d’une nouvelle génération d’architectes, le chantier pharaonique des Jeux olympiques de Pékin… Il participe (1998-2008) aux travaux de l’Observatoire de l’architecture contemporaine en Chine (Cité de l’architecture et du patrimoine). Il est membre du comité de pilotage du co

Estim. 3 000 - 4 000 EUR