DROUOT
mardi 11 juin à : 14:00 (CEST)

Joaillerie et horlogerie

Gros & Delettrez - 01.47.70.83.04 - Email CVV

Salle 3 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Exposition des lots
lundi 10 juin - 11:00/18:00, Salle 3 - Hôtel Drouot
samedi 08 juin - 11:00/18:00, Salle 3 - Hôtel Drouot
mardi 11 juin - 11:00/12:00, Salle 3 - Hôtel Drouot
Information Conditions de vente
Live
S'inscrire à la vente
334 résultats

Lot 18 - Travail français de la seconde moitié du XIXe siècle, Emailleur Alfred MEYER Parure en or rose 750 millièmes et argent 800 millièmes comprenant une Broche-Pendentif et une paire de pendants d’oreilles à décor de médaillons émaillés en grisaille et or sur fond cuivre de jeunes-femmes drapées, les entourages rehaussés de diamants taillés en rose et perles fines bouton. Le médaillon de la broche est monogrammé « A.M. » et signé au revers « A. MEYER ». Les revers des médaillons des pendants sont monogrammés « A.M. ». Broche-Pendentif, à système amovible. Dimensions avec la bélière : 6x3,3cm. P. Brut : 18,7 g. Paire de pendants d’oreilles, à col de cygne pour oreilles percées. Dimensions : 3,4x1,8cm. P. Brut : 8 g. P. Brut Total : 26,7 g. Présentée dans un écrin en maroquin bleu marine à la forme signé « FROMENT MEURICE 372 rue St Honoré Paris », chiffré « C.B ». Peintre et émailleur français, Alfred MEYER (1832-1904) fut récompensé lors de ses participations nombreuses aux Expositions universelles et internationales de la seconde moitié du XIXe siècle. Après s’être fait connaître dans les domaines des arts décoratifs et de la peinture, il fut sollicité par des grandes maisons de joaillerie novatrices - telles que Baugrand, Boucheron, Falize, Froment-Meurice, Sandoz ou encore Vever - qui intégrèrent ses émaux à leurs créations joaillières. Inspirés par la Renaissance ou l’Art des camées, ses réalisations en grisaille sont plus particulièrement à noter. Reconnu expert dans l’art de l’émaillage, il fut également professeur à l’Ecole Bernard Palissy et publia en 1895 L’Art de l’émail de Limoges ancien et moderne. Bibliographie : Collectif sous la direction de Marguerite de CERVAL, Dictionnaire international du Bijou, Editions du Regard, Paris, 1998.

Estim. 2 000 - 3 000 EUR

Lot 84 - Travail français Epoque Art Déco, Années 1920 Important poudrier carré en argent 950 millièmes recouvert de laque noire, le couvercle recouvert de laque burgauté d’influence chinoise représentant des personnages dans un paysage, la charnière et le fermoir soulignés d’attaches en corail et diamants taille 8/8. Intérieur vermeillé dévoilant un miroir et un compartiment. Poinçon losangique de l’Atelier LEVY & Cie. Dimensions : 8,7x8,7x1,6cm. P. Brut : 265,6 g. (Petits manques à la nacre). Ce poudrier est un exemple caractéristique de l’influence de la Chine et du Japon sur les productions joaillières françaises pendant la période Art Déco. Le terme de « laque burgauté » ou « lac burgauté » désigne une laque incrustée de nacre aux teintes rose, violet, bleu et vert, pouvant être complétée par des incrustations de feuilles d’or et d’argent, permettant ainsi d’obtenir de meilleurs effets de contrastes. Cette technique a été particulièrement employée sur des objets de vitrines, nécessaires, montres et pendules par les grandes maisons de la Place Vendôme durant les années 1920. Les plaques en « lac burgauté » étaient le plus souvent fabriquées au Japon, puis intégrées aux objets en Occident. Lors de l’exposition « Objets Précieux Art Déco de la collection du Prince et de la Princesse Sadruddin Aga Khan », organisée en 2018 à Paris par les soins de l’Ecole des Arts Joailliers, une boîte de la Maison Cartier ainsi qu’un nécessaire de la Maison Janesich étaient présentés, démonstration de l’utilisation de plaques en lac burgauté. Bibliographie : - GLORIEUX, Guillaume (dir.), Objets Précieux Art Déco, Exposition de l’Ecole des Arts joailliers avec le soutien de Van Cleef & Arpels, avril 2018, Thames & Hudson, 2017. - RUDOE J., Cartier 1900-1939, Paris, Somogy, 1997, p. 188 et suivantes.

Estim. 1 500 - 2 500 EUR