DROUOT
dimanche 23 juin à : 17:00 (CEST)

Masculin/Masculin XII

Barbarossa maison de ventes - +33675915413 - Email CVV

5, passage Charles Dallery 75011 Paris, France
Exposition des lots
mardi 18 juin - 14:00/19:00, Dallery
mercredi 19 juin - 14:00/19:00, Dallery
jeudi 20 juin - 14:00/19:00, Dallery
vendredi 21 juin - 14:00/19:00, Dallery
samedi 22 juin - 14:00/19:00, Dallery
Information Conditions de vente
Live
S'inscrire à la vente
207 résultats

Lot 1 - David VANCE Eric, 1995 Tirage numérique réalisé en 2005, signé et daté sous l'image. Etiquette du photographe titrée et datée, collée au verso 28 x 21,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 300 - 500 EUR

Lot 2 - Ed FREEMAN Sans titre (face à face), 2000 Tirage numérique signé, daté et tamponné au verso 28 x 21,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 200 - 400 EUR

Lot 3 - David MORGAN (XXe) Randy 6 Packs, 1994 Tirage numérique (Archival Exhibition Print), signé, titré, daté et dédicacé sur une étiquette collée au dos du tirage 20 x 25 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 350 - 500 EUR

Lot 4 - Tony CATANY (1942-2014) Homme nu et un chat, c.2000 Tirage argentique sur papier RC, signé au verso 13,5 x 20 cm sur une feuille 18 x 24 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 200 - 300 EUR

Lot 5 - David VANCE Ricardo Draped, 2000 Tirage numérique réalisé en 2005, signé et daté sous l'image. Etiquette du photographe titrée et datée, collée au verso 28 x 21,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 300 - 500 EUR

Lot 6 - Ed FREEMAN Sans titre (beauté céleste), 2000 Tirage numérique signé, daté et tamponné au verso 28 x 21,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 200 - 400 EUR

Lot 7 - Marco CAROCARI The Kiss, 1999 Tirage numérique signé, titré, daté et numéroté 1/25 sous l'image 45 x 30,5 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 252 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 300 - 400 EUR

Lot 8 - Paul BLANCA (1958-2021) Self Portrait Bull, 1983 Tirage argentique signé, titré, daté et numéroté 10/10 à l'encre au verso 38 x 38 cm sur une feuille 50,5 x 40,5 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 186 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 1 000 - 1 500 EUR

Lot 9 - David VANCE Passage, 1990 Tirage numérique réalisé en 2005, signé et daté sous l'image. Etiquette du photographe titrée et datée, collée au verso 28 x 21,5 cm 300/500 € Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 195 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 300 - 500 EUR

Lot 10 - Dimitris YEROS (1948-) Sans titre (Duane Michals admiratif), c.2000 Tirage numérique signé, dédicacé et tamponné "original by Dimitris Yeros" au verso 33 x 48 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 800 - 1 200 EUR

Lot 11 - Youssef NABIL (1972-) Ayman sleeping, Paris, 2005 Tirage argentique coloré à la main, signé, titré, daté et numéroté 2/10 au verso 27 x 40 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 4 000 - 6 000 EUR

Lot 12 - Xavier NAVATTE Sans titre (sexe), 1988 Tirage argentique d'époque, signé, daté et numéroté 1/9 au verso 50 x 36 cm sur une feuille 60,5 x 50 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 300 - 500 EUR

Lot 13 - Ed FREEMAN Sans titre (modèl pour artiste), 2000 Tirage numérique signé, daté et tamponné au verso 28 x 21,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 200 - 400 EUR

Lot 14 - Joe OPPEDISANO (1954-) Joe Boot, 2003 (série Tom of Finland) Tirage numérique signé sous l'image, contresigné titré, daté et numéroté 10/25 au verso 26 x 26,5 cm sur une feuille 35 x 28 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 210 Couverture du magazine Genre, numéro 108, 2002 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 600 EUR

Lot 15 - Richard de CHAZAL Erotika, 2001 Tirage numérique couleur, signé et daté 2005 sur l'image 30 x 21 cm sur une feuille 35,5 x 30 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 267 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 300 - 400 EUR

Lot 16 - Jeff PALMER The Kiss, c.2000 Tirage argentique signé sous l'image 29 x 25 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 600 - 800 EUR

Lot 17 - Jan SAUDEK (1935-) L'homme, 1976 Tirage argentique réalisé en 1989, signé, daté et annoté sous l'image 38,5 x 30 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 185 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 1 500 - 2 000 EUR

Lot 18 - Youssef NABIL (1972-) Ahmed et Sameh, Brooklyn, 2005 Tirage argentique coloré à la main, signé, titré, daté et numéroté 3/10 au verso 27 x 40 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 4 000 - 6 000 EUR

Lot 19 - Dimitris YEROS (1948-) Sans titre (joyeux Noel), c.2000 Tirage numérique signé et annoté "ea" au verso, dans une chemise signée et dédicacée 21 x 15,5 cm sur une feuille 29,6 x 21 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 300 - 500 EUR

Lot 20 - Joe OPPEDISANO (1954-) Cow Boy Joe, 2003 (série Tom of Finland) Tirage numérique signé sous l'image, contresigné titré, daté et numéroté 4/25 au verso 26,5 x 26,5 cm sur une feuille 35 x 28 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 600 EUR

Lot 21 - Duane MICHALS (1932-) There was something between them ... (Hommage à Cavafy), 1978 Tirage numérique postérieur tamponné au verso 8,8 x 13 cm sur une feuille 19 x 25,4 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 600 - 800 EUR

Lot 22 - ANONYME Fellation, c.1890 Tirage argentique réalisé c.1910 11,7 x 8,4 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 150 - 200 EUR

Lot 23 - Chuck RENSLOW alias Kris Studio (1929-2017) George O'Mara, c.1960 Tirage argentique d'époque annoté au verso 17,7 x 12,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 200 - 300 EUR

Lot 24 - Dianora NICCOLINI (1936-) Kenny (surfacing), 1982 Tirage argentique d'époque, signé, daté et numéroté 5/25 au verso 35 x 28 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 198 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 600 - 800 EUR

Lot 25 - Jim FRENCH pour COLT studio (1932-2017) Jack Tanner, Ball, Studio, 1992 Tirage argentique signé et numéroté 3/10 au verso 57 x 47 cm sur une feuille 60,5 x 50,5 cm Bibliographie : couverture de "Opus Deorum", Colt Studio, 1992 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 2 500 - 3 000 EUR

Lot 26 - Jeff PALMER (XXe) Touch, 2000 Tirage numérique signé sous l'image 25 x 25 cm sur une feuille 35 x 28 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 170 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 600 EUR

Lot 27 - Dimitris YEROS (1948-) Sans titre (en tutu), 2000 Tirage numérique signé, daté et tamponné "original by Dimitris Yeros" au verso 33 x 48 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 800 - 1 200 EUR

Lot 28 - David MORGAN (XXe) Brandon, 1999 Tirage numérique signé, titré et daté au verso 28 x 35,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 300 - 400 EUR

Lot 29 - Walter PFEIFFER (1946-) Sans titre (nu), 2001 Tirage chromogène de 2006, signé, daté et numéroté 1/5 au verso 60 x 50 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 191 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 1 200 - 1 500 EUR

Lot 30 - Paul BLANCA (1958-2021) Sans titre (autoportrait zébré), c.1990 Tirage argentique d'époque signé au verso 21 x 34 cm sur une feuille 30 x 40 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 500 - 800 EUR

Lot 31 - Tom BIANCHI (1945-) Larry Surrounded, 1988 Tirage numérique signé et numéroté 13/35 sous l'image 29 x 43 cm sur une feuille 40 x 50,5 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 223 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 1 000 - 1 500 EUR

Lot 32 - Bruce BELLAS alias Bruce of Los Angeles (1909-1974) Modèle agenouillé, c.1960 Tirage argentique d'époque 20 x 25 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 300 - 400 EUR

Lot 33 - David MORGAN (XXe) Proof Perfect, 1997 (Nick Grillo) Tirage argentique signé, titré, daté et numéroté 18/20 au verso 50,5 x 40,5 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 181 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 1 000 - 1 500 EUR

Lot 34 - Paul BLANCA (1958-2021) Sans titre (cracheur de feu), c.1980 Tirage argentique d'époque signé à l'encre au verso 28,5 x 28,5 cm sur une feuille 40,5 x 30 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 500 - 800 EUR

Lot 35 - Herlinde KOELBL (1939-) Sans titre, Paris, 1983 Tirage argentique de 2006, signé, daté et numéroté 1/7 au verso 49,5 x 48 cm sur une feuille 61 x 51 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 700 - 900 EUR

Lot 36 - Patrick SARFATI (1958-) Stade de Rome, 1985 Tirage argentique de 2006 sur papier RC, signé, titré, daté et numéroté 1/8 au verso Tampon sec dans la feuille 45 x 30 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 500 EUR

Lot 37 - Dylan RICCI Male Nude 5, c. 2000 Tirage numérique signé, titré et numéroté 3/25 au verso 46 x 31 cm sur une feuille 50 x 40 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 600 EUR

Lot 38 - David MORGAN (XXe) Pumped, 1996 Tirage numérique (Archival Exhibition Print), signé, titré, daté et dédicacé sur une étiquette collée au dos du tirage 25 x 20 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 178 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 350 - 500 EUR

Lot 39 - Arthur TRESS (1940-) Bride and Groom, New York, 1970 Tirage argentique signé, titré, daté et numéroté 49/50 sous l'image 38 x 37,5 cm sur une feuille 50 x 40 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 2 000 - 2 500 EUR

Lot 40 - Rudolf LEHNERT (1878-1948) & Ernst LANDROCK (1878-1966) Portrait de jeune tunisien, c.1910 Photogravure en couleur d'époque, signature des photographes dans le négatif 30 x 24 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 150 - 250 EUR

Lot 41 - Michel GUILLOT Fabrice Rinaldi, 2006 Tirage numérique couleur, signé et daté sous l'image, titré et daté au verso 35 x 46 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 350 - 400 EUR

Lot 42 - Joe OPPEDISANO (1954-) Filipe/Testosterone, 2005 Tirage chromogène signé, titré, daté et numéroté 10/25 au verso 35 x 27,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 400 - 600 EUR

Lot 43 - David MORGAN (XXe) Craig's Torso, 1991 (Craig Demeter) Tirage numérique (Archival Exhibition Print), signé, titré et daté sur une étiquette collée au dos du tirage 25 x 20 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 157 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 350 - 500 EUR

Lot 44 - Dylan RICCI Male Nude 152, c. 2000 Tirage numérique signé, titré et numéroté 3/50 au verso 37,5 x 27 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 600 EUR

Lot 45 - Michel GUILLOT Sans titre (nu), 2006 Tirage numérique couleur, signé, daté et numéroté 4/12 sous l'image 30,5 x 37 cm (dans un portfolio) Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 350 - 500 EUR

Lot 46 - Paul FREEMAN Michael Klim, 2004 Tirage numérique signé, daté et numéroté 2/25 au verso 37,5 x 27,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 500 - 600 EUR

Lot 47 - Patrick SARFATI (1958-) Stade de Rome, 1985 Tirage argentique de 2006 sur papier RC, signé, titré, daté et numéroté 3/8 au verso Tampon sec dans la feuille 45 x 30 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 500 EUR

Lot 48 - Herlinde KOELBL (1939-) Sans titre, Munich (pénis), 1983 Tirage argentique de 2004, signé, daté et numéroté 1/7 au verso 49,5 x 48 cm sur une feuille 61 x 51 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 700 - 900 EUR

Lot 49 - Jeff PALMER Sans titre (deux hommes sous la douche), c.2000 Tirage numérique signé sous l'image 24 x 33 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 600 EUR

Lot 50 - Alex ALEIXO (1952-2008) The Lady's Favorite, 2004 Tirage numérique signé et daté 2005 au verso 33,5 x 40,5 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 268 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 500 - 600 EUR

Lot 51 - David MORGAN (XXe) On Language, 2002 Tirage numérique (Archival Exhibition Print), signé, titré, daté et dédicacé sur une étiquette collée au dos du tirage 20 x 25 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 350 - 500 EUR

Lot 52 - Dylan RICCI Male Nude 871, c. 2000 Tirage numérique signé, titré et numéroté 6/50 au verso 40 x 26 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 600 EUR

Lot 53 - Pascal VALU Deux hommes, La Courneuve, 1998 Tirage argentique d'époque signé, tamponné, daté et numéroté 1/7 au verso 27,5 x 27,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 300 - 500 EUR

Lot 54 - Arthur TRESS (1940-) Berlin, 2004 Tirage numérique signé, titré et daté sous l'image 25 x 20 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 300 - 500 EUR

Lot 55 - Dianora NICCOLINI (1936-) Von (frontal), 1998 Tirage argentique d'époque, signé, daté et numéroté 4/25 au verso 35,5 x 27,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 600 - 800 EUR

Lot 56 - Alex ALEIXO (1952-2008) The Kid, 2003 Tirage numérique signé et daté 2004 au verso 33,5 x 40,5 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 269 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.Ce lot n’est accessible que si vous êtes connecté, et que votre âge est vérifié d’après votre pièce d’identité.

Estim. 500 - 600 EUR

Lot 57 - David MORGAN (XXe) Beach Boy, 1994 Tirage argentique d'époque, signé, titré, daté et numéroté 8/20 au verso 22,5 x 33,5 cm (image) Bibliographie : Beach - David Morgan, St Martin's Press, New York, 2000 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 500 - 600 EUR

Lot 58 - Paul FREEMAN Grant Perry, 2003 Tirage argentique signé, titré, daté et numéroté 3/25 au verso 37,5 x 28 cm Bibliographie : Hommes pour Hommes, Editions des Deux Terres, 2007, page 199 Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 500 - 600 EUR

Lot 59 - Michel GUILLOT Sans titre (sportif), 2005 Tirage numérique signé et daté sous l'image 25,5 x 38 cm sur une feuille 30 x 40 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 300 - 400 EUR

Lot 60 - Dianora NICCOLINI (1936-) Kraige, 2002 Tirage argentique solarisé, signé et daté au verso 35,5 x 27,5 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 600 - 800 EUR

Lot 61 - David MORGAN (XXe) White Party, 1990 Tirage argentique signé, titré, daté et numéroté 3/10 au verso 22 x 32,5 cm sur une feuille 28 x 34 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 800 - 1 000 EUR

Lot 62 - David MORGAN (XXe) Pumped Frontal, 1996 Tirage numérique signé, dédicacé, titré et daté au verso 32 x 22 cm Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 400 - 600 EUR

Lot 62.bis - Dylan RICCI Male Nude 12, c.2000 Tirage numérique signé, titré et numéroé 18/70 au verso 20 x 23 cm (image) Collection Pierre Borhan La collection « masculine » de Pierre Borhan Pierre Borhan s’est passionné pour la photographie à la fin des années 1970. Dès lors, magazines, livres, expositions, entretiens avec des photographes et des spécialistes qualifiés nourrirent son engouement. Son premier livre, Voyons Voir, fut publié par Créatis en 1980. Le masculin devint naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. Il lui permit de s’insinuer dans ses recherches et dans ses choix iconographiques quand il prépara certaines expositions, certains ouvrages, comme Jan Saudek (Paris Musées, 1987), Splendeurs et misères du corps (Benteli, 1988, prix Nadar 1989), Raymond Voinquel : les acteurs du rêve (AFDPP, 1998), Toni Catany, l’artiste en son paradis (Lunwerg, 2000), Les vérités du sexe (Marval, 2003), Mario Testino : Sir (Taschen, 2015). Dans cette veine, il est l’auteur d’un livre qui fait date : Hommes pour Hommes / homoérotisme et homosexualité masculine dans l’histoire de la photographie depuis 1840 (éditions des Deux Terres, 2007). The Vendome Press publia l’édition américaine : Man to Man : A History of Gay Photography. Rizzoli se chargea de l’édition italienne : Uomini per Uomini. Jonathan Cape Ltd fit sienne l’édition anglaise : Men for Men. Christian Brandstätter Verlag, l’édition en langue allemande. Depuis 2007, ces éditions (23 000 exemplaires) font référence pour les professionnels et les amateurs avertis. Achetées à des galeries ou directement à des photographes pour lesquels il écrivit un texte ou fit une sélection emblématique de leurs créations, les épreuves proposées dans cette vente sont les coups de coeur constitutifs d’une collection créée au fil de rencontres et de missions institutionnelles. Peu importe que les modèles soient des sportifs, des mannequins, des complices aguicheurs ou des amis assumés : ils s’offrent, grâce aux artistes qui les ont mis en lumière, à l’imagination de tout un chacun. Beauté, charme, sex-appeal, admiration, attraction, fantasme. Parmi les « vedettes » de la vente, figurent aussi bien des Européens hors du commun (Walter Pfeiffer, Jan Saudek, Paul Blanca) que des Américains : David Vance, Tom Bianchi, l’un et l’autre auteur de plus de dix livres ; David Morgan qui trouva son bonheur avec Beach (2001) et suscita bien des désirs ; Jim French, maître d’un male fine art débridé, de Man (1972) à Opus Deorum (1992) ; Arthur Tress dont une rétrospective fut présentée en Californie au Getty Center en 2023. Auxquels se joint un Egyptien : Youssef Nabil qui est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et dont la notoriété défie les frontières. Pierre Borhan se confie : « Mon être est imprégné par l’attrait (sensoriel, sexuel, affectif) des hommes. J’ai toujours senti que cet attrait était indélébile en moi. » Sa collection en témoigne.

Estim. 300 - 400 EUR