DROUOT
jeudi 18 avr. à : 14:00 (CEST)

Art russe

Paris Enchères - Collin du Bocage - 01 58 18 39 05 - Email CVV

17, rue de Provence 75009 Paris, France
Information Conditions de vente
Live
S'inscrire à la vente
154 résultats

Lot 8 - Icône triptyque en argent 84 zolotniks (875 millièmes) à décor gravé de rinceaux et appliqué d'une croix formant fermoir, l'intérieur peint sur métal à fond doré figurant au centre la Mère de Dieu en pied, flanquée à gauche de l'Ange Gardien et à droite de Saint Nicolas le Thaumaturge. Le dos gravé du psaume de Saint Jean Chrysostome "Le Seigneur préservera votre entrée et votre sortie désormais et pour toujours" et de la dédicace "Cher Miracle / Alexandre Petrovich Meller / les esquisses d'affût / de l'usine d'Obukhov / 1er février 1904". Oxydations et usures à la peinture. Saint-Pétersbourg, 1899-1908. Orfèvre : Vassili JURUENEN. 8,5 x 12 cm (ouverte). Poids brut : 152,6 g. Provenance Offerte à Alexandre Petrovich Meller (1865-?) le 1er février 1904 pour son départ sur la base de Port-Arthur. Puis par descendance. Collection privée, Paris. Historique Alexandre Petrovitch Meller (16 octobre 1865 - ?), général de division et participant à la guerre russo-japonaise, s'est distingué en tant qu'éminent spécialiste dans les domaines de la technologie de l'artillerie et dans la production optique et mécanique. Il a obtenu son diplôme du Corps des cadets de la Marine en 1887, de l'équipe d'entraînement des fusiliers navals en 1889, et de l'Académie d'artillerie Mikhaïlovski en 1895. Sur proposition personnelle, et avec l'aval du directeur du ministère de la Marine, accompagné de quatre artisans dévoués, Alexandre Meller a été dépêché à Port Arthur le 1er février 1904, atteignant cette destination le 21 février. Son implication active dans la restauration des navires et des canons lui a valu la nomination au poste de 2e artilleur de drapeau du gouverneur le 12 mai. Suivant les ordres de V.K. Vitgeft, le 28 juillet 1904, à bord du destroyer "Resolute", Meller a été envoyé avec des documents confidentiels à Chifa, avant de se diriger vers Vladivostok. Il a été décoré de l'Ordre de Saint Vladimir pour ses services rendus. Après la guerre, Meller est devenu chef de l'usine d'Obukhov (l'usine métallurgique la plus avancée de Russie à la fin du XIXe siècle). Après 1917, il a brièvement exercé en tant que codirecteur chez Schneider-Creuzot à Paris.

Estim. 1 500 - 2 000 EUR