DROUOT
mardi 23 avr. à : 14:00 (CEST)

COLLECTION MICHEL MEIGNAN. ANTIQUITÉS GRECQUES, ÉTRUSQUES ET ÉGYPTIENNES

Lucien Paris - 01 48 72 07 33 - Email CVV

Salle 9 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Exposition des lots
samedi 20 avril - 11:00/18:00, Salle 9 - Hôtel Drouot
lundi 22 avril - 11:00/18:00, Salle 9 - Hôtel Drouot
mardi 23 avril - 11:00/12:00, Salle 9 - Hôtel Drouot
Information Conditions de vente
Live
S'inscrire à la vente
90 résultats

Lot 3 - CRATÈRE MONUMENTAL Sur pied conique évasé, muni de deux anses doubles horizontales. Panse globulaire groupe des trois bandes. Sur chaque face, deux métopes avec un motif circulaire identiques fait de six lignes brunes concentriques entourant un disque central peint en brun avec une croix réservée, sauf à l’intersection des branches, qui est peint et percé d’un trou central correspondant à la pointe de l’outil ayant permis de dessiner le motif. Les cercles sont séparés l’un de l’autre par un triglyphe motif intermédiaire central complexe. Les anses doubles moulées, arrondies, sont surlignées à leur partie supérieure et inférieure par une ligne brune, cette dernière soulignant la zone de réunion des deux anses. Le rebord horizontal et vertical de la lèvre du vase est décoré de stries brunes. Argile chamois clair, peinture brun clair, très léger engobe. Art grec, Période protogéométrique, Skyros, c. 1000 - 900 av. J.-C. Hauteur. 54.2 cm. Restauré par G. P. Nadalini. BIBLIOGRAPHIE COMPARATIVE. Vases de la collection Goulandris (Amphore et Pyxide, n° 51 et 52), Skyphos (Collection Andreadis) in « Protogeometric Skyros and Euboea », I. Lemos, H. Hatcher, Oxford Journal of Archeology 1986 : 5(3) ; 323-37. PROVENANCE. Madame Marguerite Quinet, 1973 (auteur d’un livre «Frosini de Skyros»). Un certificat d’exportation pour un bien culturel en date du 22 décembre 2023 sera remis à l’acquéreur.

Estim. 12 000 - 15 000 EUR

Lot 26 - AMPHORE À COL À FIGURES NOIRES Ornée sur la Face A d’une scène représentant Héraklès debout combattant la reine des Amazones Hippolyta accroupie, coiffée d’un casque à cimier et armée d’un bouclier, de cnémides et d’une lance. Sur la Face B, la scène représente la déesse Athéna Promachos debout à gauche vêtue de l’égide, coiffée d’un casque à cimier, brandissant une lance et armée d’un bouclier orné d’un gorgoneion. La zone située sous les anses est ornée d’un riche décor secondaire composé de palmettes et de boutons de lotus. Des points placés à l’intersection de deux lignes courbes figurent des yeux stylisés. Le col est décoré d’une manière très originale par une double chaîne de feuilles de lierre et de motifs géométriques. La base de la panse est ornée d’une frise de boutons de lotus surmontant une frise de points en zig-zags et de languettes rayonnantes. Argile orangée vernissée noire et rehauts de peinture rouge et blanche. Art grec, Attique, c. 530 - 520 av. J.-C. Attribué à la Conservatori Class. Restaurations visibles. Ce groupe rare, représenté par moins d’une dizaine d’exemplaires, doit son nom à l’amphore éponyme conservée au Palais des Conservateurs de Rome. Hauteur. 25.3 cm. PROVENANCE. . Collection. C., Haut Rhin. . Vente Choppin de Janvry, Paris, 16 juin 2004, n°25. Ce vase a fait l’objet d’une vérification sur le site d’Interpol le 8 octobre 2020 à 16h10.

Estim. 15 000 - 20 000 EUR

Lot 32 - COUPE ATTIQUE À BANDE DE TYPE B À FIGURES NOIRES Les flancs ornés de deux yeux prophylactiques encadrant un groupe de trois personnages : au centre Dionysos, couronné de lierre, assis sur un trépied vers la droite regarde en arrière, la tête tournée vers la gauche, une ménade dansant, une partie de la tête tournée vers la droite. Devant lui, à droite, une ménade dansant. Tondo : Un disque réservé. Au centre, un hoplite coiffé d’un casque corinthien à heaume, portant une cuirasse et un himation à bandes rouges flottant en arrière et tombant en avant ; il charge vers la droite, tenant un bouclier de la main gauche et un javelot de la main droite. Il porte des cnémides. Au-dessus, entourant le heaume, une inscription sans signification. Argile orangée vernissée noir et rehauts de peinture blanche et rouge. Art grec, Attique, c. 520 - 510 av. J.-C. Cf Peintre de Wurzburg 210 pour les différents motifs (réf 13 amphore collection Chigi Zonadadari). Hauteur. 10 cm ; Diamètre. 23.5 cm, avec anses. 31.5 cm. Remontée et restaurée à partir de nombreux fragments (G. Nadalini). BIBLIOGRAPHIE. F. Villard, L’évolution des coupes attiques à Figures noires (580-480) in « Revue des Études anciennes ». Tome 48, 1946, n°3-4, pp.153-181. PROVENANCE. . Collection Antoine Tarantino, Paris. . Collection Baron de Somzée, 1897, pl.96. Un certificat d’exportation pour un bien culturel en date du 22 décembre 2023 sera remis à l’acquéreur.

Estim. 2 500 - 4 000 EUR

Lot 47 - LÉCYTHE ARYBALLISQUE À FIGURES ROUGES Orné d’une scène de départ de guerrier. Ce dernier occupe la place centrale, posté de profil tourné vers la gauche. Il porte une chlamyde (doubles plis noirs dans sa partie inférieure) et un paquetage sur le dos. Il tient une lance, le bras gauche replié en arrière et tend le bras droit vers une femme. Celle-ci, tournée vers la droite, lui offre une phiale qu’elle vient de remplir avec une œnochoé qu’elle tient de la main gauche. Elle porte un chiton long resserré à la taille. Ses cheveux sont retenus en chignon par un bandeau et séparés du vernis de la panse par une zone réservée. Entre eux, posé sur le sol, setrouve un bouclier, surmonté d’un casque athénien à cimier que le guerrier semble désigner. À droite de la scène, se tient un homme d’âge mûr, de profil vers la gauche, portant une barbe, drapé dans un himation et appuyant la main droite sur un bâton. Le décor repose sur une frise d’oves symétrique à celle située à la jonction de la panse et du col. Sous l’anse et de part et d’autre de l’anse, se déploie un large décor de palmettes : une palmette verticale sous l’anse encadre par des volutes à sa partie inférieure un lotus. Elle est reliée par des trais en volutes à deux palmettes verticales situées de part et d’autre de l’anse et reliées elle-mêmes à une palmette plus petite tournée vers le bas. Des volutes supérieures et inférieures partent des lignes qui relient les palmettes et encadrent un losange. Argile vernissée noir. Art grec, Attique, c. 440-430. Manière du Peintre d’Achille (J.H. Oakley). Hauteur. 19 cm. Cassures. Restaurations anciennes à la peinture à l’huile (début XXe s.). BIBLIOGRAPHIE. J.H. Oakley, New vases by the Achilles Painter and some further thoughts on the role of attribution, p.73, M1 in « Greek Art in View, Essays in honour of Brian Sparkes », Oxbow Books 2005. PARALLÈLE. À rapprocher des vases suivants : fig 31a 146 Gottingen (anse et pied), fig 32a 147 New York, planche 74 E 115 (palmettes) dans J. Oakley, The Achilles Painter,Verlag Philipp Von Zabern. Mainz/Rhein 1997. PROVENANCE. . Galerie Serres, Paris, 22 novembre 2001. . Vente Roudillon, Paris, 27 juin 2001. . Collection ancienne, avant 1970. Un certificat d’exportation pour un bien culturel en date du 22 décembre 2023 sera remis à l’acquéreur.

Estim. 10 000 - 15 000 EUR