Tous les lots "Tables" Recherche avancée

1212 résultats

mar. 18 juin

Parapluie de table. Bois, laque, incrustations de jade, de pierre et d'ivoire peint. Début du 20e siècle. Les travaux en jade des périodes Ming et Qing 6 pièces Chaque panneau se compose d'un champ carré, d'un grand champ allongé et d'un champ rond en laque noire, décorés de vases, d'objets d'exposition et de branches fleuries. Les vases sont incrustés de plaquettes de jade partiellement ajourées et le corps et le socle décoratif sont en ivoire sculpté et peint. Les vases contiennent soit des branches avec des feuilles en pierre verte et des fleurs ou des fruits en cornaline, soit de petites pièces décoratives. Certaines plaquettes ou œuvres figuratives possèdent également un socle en ivoire richement sculpté et peint. Les panneaux de laque noire sont encastrés dans un cadre reposant sur deux petits pieds entre un châssis incurvé, qui est réalisé en laque sculptée rouge avec des réserves de fleurs. Le dos est laqué noir. Les panneaux sont reliés entre eux par des crochets métalliques. Le présent paravent s'inscrit d'une part dans la tradition des grands paravents en laque qui étaient offerts à l'occasion d'anniversaires et de jubilés, et d'autre part dans celle des panneaux en laque encadrés de bois avec des représentations d'objets du bureau des savants appliquées à partir de différents matériaux tels que l'émail cloisonné, la pierre et des matériaux organiques. Les panneaux du XVIIIe siècle et d'époques ultérieures permettent de présenter de manière originale des objets artistiques et des pièces de collection. Un collectionneur de jades, qui conservait habituellement ses trésors dans des coffrets, des étagères et des étagères, pouvait rendre ses objets précieux visibles de manière permanente en les plaçant sur des panneaux. Suspendus dans la salle de réception ou assemblés et placés en paravent, ils étaient accessibles aux visiteurs et témoignaient de la sophistication de leur propriétaire. Comme c'était déjà le cas au 18e siècle, les plaques et sculptures en jade étaient mises en valeur et ennoblies par un piédestal sur des supports en ivoire (voir Bonhams, Londres, 15 mai 2014, lot 373). Sur le présent paravent, l'abrasion artificielle confère aux socles en ivoire un aspect volontairement antique. Le travail du jade sur le paravent se compose de plaquettes rondes qui pourraient provenir de sceptres ruyi, de pendentifs, de petits objets de bureau, de crochets de ceinture et de petites fleurs de jade cousues sur les vêtements à l'époque Song - mais qui sont peut-être plus tardives ici. Il est également possible que des sculptures aient été prélevées sur des panneaux plus anciens. Un tel parapluie est un bon exemple de "recyclage" et de réutilisation inventive d'objets d'art. Par panneau 183,5 x 41 cm ; longueur totale 248 cm Provenance Propriété privée, nord de l'Allemagne, acquise aux États-Unis en 1971. Cet objet a été fabriqué à l'aide de matériaux pour lesquels une autorisation CITES est requise pour l'exportation vers des pays hors de l'UE. Nous attirons votre attention sur le fait qu'une telle autorisation n'est généralement pas accordée.

Estim. 55 000 - 65 000 EUR