Null Joan Ponç (Barcelone, 1927-Saint Paul de Vence, France, 1984)
Le cordonnier…
Description

Joan Ponç (Barcelone, 1927-Saint Paul de Vence, France, 1984) Le cordonnier. Lithographie sur papier Arches. Signée et numérotée 973/1000 au crayon. 52 x 47 cm.

1254 

Joan Ponç (Barcelone, 1927-Saint Paul de Vence, France, 1984) Le cordonnier. Lithographie sur papier Arches. Signée et numérotée 973/1000 au crayon. 52 x 47 cm.

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats

Vous aimerez peut-être

JOAN PONÇ BONET (Barcelone, 1927 - Saint-Paul, France, 1984). "Composition", 1956. Huile sur toile. Présente l'étiquette au dos de la galerie Dau al Set (Barcelone). Signée, datée et localisée (Brésil) dans le coin inférieur droit. Dimensions : 61,5 x 39,5 cm ; 87 x 65 cm (cadre). En 1953, Joan Ponç est arrivé au Brésil, s'établissant complètement dans la scène culturelle de Sao Paulo. En effet, l'année où cette œuvre a été réalisée, il a participé à l'exposition "50 anos de Paisagem Brasileira" (50 ans de paysage brésilien). Cette peinture abstraite surprend le spectateur grâce au contraste des couleurs et à l'étude minutieuse du trait. L'expression de l'œuvre est facilitée par la palette chromatique, puisque chez l'auteur prédominent toujours les couleurs de tons froids, qui contrastent généralement avec une autre couleur, comme dans ce cas le rouge et le blanc. De cette manière, il apporte de la profondeur et plus de dynamisme au résultat. Peintre et dessinateur, il a été formé à Barcelone, dans l'atelier de Ramón Rogent et à l'Académie des arts plastiques avec Ángel López-Obrero. Après s'être consacré à la peinture et au dessin dans l'anonymat, il organise sa première exposition individuelle en 1946, à la galerie d'art de Bilbao, qui marquera sa consolidation définitive dans le panorama artistique national. En 1948, il fonde, avec Tharrats, Puig, Cuixart, Tàpies et Brossa, entre autres, le groupe d'avant-garde Dau al Set. Sélectionné par Eugenio D'Ors, il participe au Salón de los Once de Madrid en 1951 et 1952. En 1952, il participe à la Biennale hispano-américaine et, l'année suivante, il séjourne à Paris, où il rencontre Joan Miró et peut exposer au Musée de la Villa. Sur la recommandation de ce dernier, Ponç accède aux milieux artistiques brésiliens et s'installe à São Paulo de 1953 à 1962. En 1954, année de la dissolution de Dau al Set, il organise une exposition au Musée d'art moderne de la ville, dont le succès est tel que l'organisation acquiert toutes les œuvres. Au Brésil, il visite les jungles équatoriales, où il est impressionné par la faune, en particulier les insectes, qu'il intègre à son imagerie. En 1955, il fonde le groupe Taüll avec Marc Aleu, Modest Cuixart, Jaume Guinovart, Jaume Muxart, Mercadé, Tàpies et Tharrats. Après être rentré en Catalogne pour cause de maladie, en tant qu'artiste pleinement consacré, il expose ses œuvres à New York, Rio de Janeiro, Bonn, Paris, Francfort, Genève, Antibes et dans plusieurs villes espagnoles. En 1965, il remporte le grand prix international de dessin à la biennale de São Paulo. Les peintures de Ponç présentent des images fantasmagoriques, à la fois douloureuses et torturées, dans lesquelles le subconscient est le protagoniste. Pour le peintre, l'art n'est rien d'autre qu'une introduction au mystère et aux secrets de l'esprit. Plus dessinateur que peintre, son travail est extrêmement détaillé et minutieux. La production de Ponç peut être divisée en six périodes : la période Dau al Set (1947), la période brésilienne (1958), la période métaphysico-géométrique (1969), la période des personnages métaphysiques (1970), la période de l'acupuncture (1971) et une dernière période de synthèse (1972). Dans son œuvre, Ponç se manifeste comme un artiste sorcier, qui conçoit l'art comme une magie, un pouvoir extraordinaire, un sortilège, quelque chose de surnaturel.