Null Divân de Âsafî Heravî
Iran oriental, Khorassan, probablement Herat, période…
Description

Divân de Âsafî Heravî Iran oriental, Khorassan, probablement Herat, période timouride ou safavide, début XVIe siècle Double page initiale enluminée d'un manuscrit sur papier, chacune contrecollée sur un support cartonné. Gouache polychrome, or et encre noire. Large marge ornée d'arabesques dorées et large cadre orné de motifs floraux encadrant six cartouches de texte d'un poème sur l'amour avec une invocation à Dieu, le priant de donner satisfaction à un coeur amoureux, en écriture nasta'liq disposés en quinconce. Ancien n° 101 collé au dos sur le support cartonné sur lequel sont fixées les deux pages. (Usures, double page séparée, légères décolorations, marges légèrement coupées, pages contrecollées sur un support cartonné. 27,4 x 17,2 cm et 27,7 x 16,8 cm Provenance: Ancienne collection Mihran Sevadjian (1884- 1964 ?); Vente Maîtres G. Muel et E. Ader, Art persan. Collection Sevadjian. 2eme vente, Hôtel Drouot, Paris, 23 novembre 1960, lot 101. Rare et belle double page d'un poème de Âsafî Heravî. Âsafî Heravî, Âsaf b. Na'îm-al-dîn Ne'matallâh b. ‘Alâ-al-dîn ‘Ali Qohestânî, est un poète de la période timouride, décédé en 923H./1517. Son père était le vizir du sultan timouride Abû Sa'îd (r. 1451-69) et son nom de plume Âsafî vient du nom Âsaf, un titre conventionnel pour un vizir. Il fut à Herat l'élève du grand poète ‘Abdal- Rahmân Jâmî (Jami) sous le règne de la dynastie Shaybanide. Il a aussi résidé une partie de sa vie à Shiraz et porte parfois la nisba Shîrazî. Son oeuvre comporte un mathnawî et plus de 400 gazals (poèmes lyriques) d'un total de plus de 2.000 vers rassemblés en un Dîvân (Recueil de poèmes) (Encyclopaedia Iranica, Âsafî Heravî, https: //iranicaonline.org/articles/asafi-heravi-asaf-b). Cette double page somptueusement enluminée d'un poème continu correspond au tout début du premier gazal du Dîvân de Âsafî Heravî car la fin de chaque distique se termine par la lettre alif. Ce Dîvân fut copié probablement juste après la mort du poète. ARTS D'ISLAM Rare ensemble de peintures et enluminures safavides du XVIe siècle provenant de l'ancienne collection Sevadjian (Lots 17 à 22) Mihran Sevadjian (1884-1964 ?) était un marchand arménien d'art oriental et d'archéologie, originaire d'Egypte et installé à Paris près de Drouot, successivement au 19 rue Buffault, 37 rue de Châteaudun et 17 rue Le Peletier. Il prêta de nombreuses oeuvres aux expositions d'art musulman de 1903 et 1907 à Paris, ainsi qu'à celle de Munich en 1910 et vendit à des musées, notamment au Louvre. Une partie de sa collection fut vendue à Drouot, Paris, le 1er juin 1927 et les 13-14 avril 1932. La totalité de sa collection fut ensuite dispersée à Drouot le 23 novembre 1960, les 18-20 avril 1961 et le 31 octobre 61, alors que Sevadjian était âgé et connaissait des difficultés financières. Lors de la vente du 23 novembre 1960, où étaient présentés les cinq lots cidessous, le musée du Louvre fit l'acquisition de neuf miniatures (lots 2, 29, 33, 36,150, 151, 52 et 154) maintenant inventoriées MAO 367 à MAO 375 Plusieurs de ces pages provenaient très certainement des mêmes albums (muraqqa') que celles présentées ici. Nous remercions Francis Richard, conservateur honoraire de la Bibliothèque Nationale de Paris pour son aide lors de la rédaction de ces notices, et Armen Tokatlian, historien d'art pour ses informations sur Sevadjian

17 

Divân de Âsafî Heravî Iran oriental, Khorassan, probablement Herat, période timouride ou safavide, début XVIe siècle Double page initiale enluminée d'un manuscrit sur papier, chacune contrecollée sur un support cartonné. Gouache polychrome, or et encre noire. Large marge ornée d'arabesques dorées et large cadre orné de motifs floraux encadrant six cartouches de texte d'un poème sur l'amour avec une invocation à Dieu, le priant de donner satisfaction à un coeur amoureux, en écriture nasta'liq disposés en quinconce. Ancien n° 101 collé au dos sur le support cartonné sur lequel sont fixées les deux pages. (Usures, double page séparée, légères décolorations, marges légèrement coupées, pages contrecollées sur un support cartonné. 27,4 x 17,2 cm et 27,7 x 16,8 cm Provenance: Ancienne collection Mihran Sevadjian (1884- 1964 ?); Vente Maîtres G. Muel et E. Ader, Art persan. Collection Sevadjian. 2eme vente, Hôtel Drouot, Paris, 23 novembre 1960, lot 101. Rare et belle double page d'un poème de Âsafî Heravî. Âsafî Heravî, Âsaf b. Na'îm-al-dîn Ne'matallâh b. ‘Alâ-al-dîn ‘Ali Qohestânî, est un poète de la période timouride, décédé en 923H./1517. Son père était le vizir du sultan timouride Abû Sa'îd (r. 1451-69) et son nom de plume Âsafî vient du nom Âsaf, un titre conventionnel pour un vizir. Il fut à Herat l'élève du grand poète ‘Abdal- Rahmân Jâmî (Jami) sous le règne de la dynastie Shaybanide. Il a aussi résidé une partie de sa vie à Shiraz et porte parfois la nisba Shîrazî. Son oeuvre comporte un mathnawî et plus de 400 gazals (poèmes lyriques) d'un total de plus de 2.000 vers rassemblés en un Dîvân (Recueil de poèmes) (Encyclopaedia Iranica, Âsafî Heravî, https: //iranicaonline.org/articles/asafi-heravi-asaf-b). Cette double page somptueusement enluminée d'un poème continu correspond au tout début du premier gazal du Dîvân de Âsafî Heravî car la fin de chaque distique se termine par la lettre alif. Ce Dîvân fut copié probablement juste après la mort du poète. ARTS D'ISLAM Rare ensemble de peintures et enluminures safavides du XVIe siècle provenant de l'ancienne collection Sevadjian (Lots 17 à 22) Mihran Sevadjian (1884-1964 ?) était un marchand arménien d'art oriental et d'archéologie, originaire d'Egypte et installé à Paris près de Drouot, successivement au 19 rue Buffault, 37 rue de Châteaudun et 17 rue Le Peletier. Il prêta de nombreuses oeuvres aux expositions d'art musulman de 1903 et 1907 à Paris, ainsi qu'à celle de Munich en 1910 et vendit à des musées, notamment au Louvre. Une partie de sa collection fut vendue à Drouot, Paris, le 1er juin 1927 et les 13-14 avril 1932. La totalité de sa collection fut ensuite dispersée à Drouot le 23 novembre 1960, les 18-20 avril 1961 et le 31 octobre 61, alors que Sevadjian était âgé et connaissait des difficultés financières. Lors de la vente du 23 novembre 1960, où étaient présentés les cinq lots cidessous, le musée du Louvre fit l'acquisition de neuf miniatures (lots 2, 29, 33, 36,150, 151, 52 et 154) maintenant inventoriées MAO 367 à MAO 375 Plusieurs de ces pages provenaient très certainement des mêmes albums (muraqqa') que celles présentées ici. Nous remercions Francis Richard, conservateur honoraire de la Bibliothèque Nationale de Paris pour son aide lors de la rédaction de ces notices, et Armen Tokatlian, historien d'art pour ses informations sur Sevadjian

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats

Vous aimerez peut-être