Null JAGUAR TYPE E 3.8 COUPE 1962. La plus belle voiture de tous les temps !!! S…
Description

JAGUAR TYPE E 3.8 COUPE 1962. La plus belle voiture de tous les temps !!! Son moteur 6 cylindres tourne parfaitement (Vidéos disponibles sur demande). L'intérieur cuir et les moquettes ont été refaits à neuf en 2021. Présence de plusieurs factures depuis 2000 (Disponibles sur demande). Le véhicule sort de révision (Avril 2024). Même propriétaire depuis 2014. Présence du certificat Jaguar Héritage. Présence d’une expertise réalisée par un expert agréé. Présence de la Carte Grise Française. Le Contrôle Technique du 04/04/2024 est Favorable. 73.000 kms au compteur.

JAGUAR TYPE E 3.8 COUPE 1962. La plus belle voiture de tous les temps !!! Son moteur 6 cylindres tourne parfaitement (Vidéos disponibles sur demande). L'intérieur cuir et les moquettes ont été refaits à neuf en 2021. Présence de plusieurs factures depuis 2000 (Disponibles sur demande). Le véhicule sort de révision (Avril 2024). Même propriétaire depuis 2014. Présence du certificat Jaguar Héritage. Présence d’une expertise réalisée par un expert agréé. Présence de la Carte Grise Française. Le Contrôle Technique du 04/04/2024 est Favorable. 73.000 kms au compteur.

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats

Vous aimerez peut-être

1961 JAGUAR Type : XK 150 FHC N° série : J61 S836879BW Carte grise française 55 000 / 65 000 € La Jaguar XK150 sort en 1957, soit 10 ans après la XK120 et 3 ans après la XK140. La forme générale de la voiture est inspirée de ses précédentes, mais la ligne est totalement différente. Les lignes de la voiture sont adoucies et le pare-brise est maintenant en un seul plan bombé, comme la vitre arrière du coupé. Sur le plan mécanique, la plus grande différence avec les modèles précédents est l'introduction de freins à disque en série. Ceux-ci avaient fait leur apparition au Mans en 1954 sur la Jaguar Type D. La direction est à crémaillère comme sur la 140 et le moteur est le 3,4 litres de 190 cv. Plus qu'une évolution, la 150 est une voiture moderne, qui répond aux exigences du marché américain, et devient une voiture de grand tourisme. Les coupés et cabriolets adoptent une couverture du tableau de bord en cuir plus moderne. La XK150 resta en production jusqu'en 1961, même si très peu d'exemplaires ont été produits cette année-là, avant la présentation de la Type E en mars au Salon de Genève. Pendant les 13 ans de production des XK, ce sont 30 364 exemplaires qui sont sortis des chaînes, avec pour les Jaguar XK 150 : 9 382 exemplaires. Ce sont des voitures dotées d'une motorisation fiable, avec un comportement et un freinage moderne, qui sont utilisables sur les routes et dans la circulation actuelle. Avec un radiateur de taille correcte et un gros ventilateur mécanique, elles ne souffrent pas comme la Type E de problèmes de refroidissement ; de plus elles sont de conception simple avec un essieu arrière rigide et sont donc relativement peu coûteuses à entretenir. L'héritage des XK représente bien plus que ces chiffres de production. Cette gamme a établi Jaguar comme un producteur de voitures de sport qui comptait. Les succès sur les pistes européennes, et surtout américaines confirmaient la légende Jaguar qui s'écrivait au Mans avec cinq victoires des Jaguar Type D en 7 ans. Le modèle présenté est une rare version 3.8, équipée de la boite Borg Warner. Le moteur d’origine fut remplacé par un 4.2 pour plus de souplesse, le 3.8 est vendu avec la voiture et sera à récupérer au domicile du propriétaire. La peinture présente une belle patine témoignant de l’histoire de la voiture. 1961 JAGUAR Type: XK 150 FHC Serial number: J61 S836879BW French registration 55 000 / 65 000 € The Jaguar XK150 was launched in 1957, 10 years after the XK120 and 3 years after the XK140. The general shape of the car was inspired by its predecessors, but the lines were completely different. The car's lines were softened and the windscreen was now a single curved plane, like the coupé's rear window. Mechanically, the biggest difference from previous models was the introduction of disc brakes as standard. These had made their first appearance at Le Mans in 1954 on the Jaguar D-Type. The steering was rack-and-pinion, as on the 140, and the engine was a 3.4-litre, 190bhp unit. More than an evolution, the 150 was a modern car that met the demands of the American market and became a grand tourer. Coupés and cabriolets adopted a more modern leather dashboard cover. The XK150 remained in production until 1961, although very few examples were produced that year, before the presentation of the E-Type at the Geneva Motor Show in March. During the 13 years of XK production, a total of 30,364 cars rolled off the production line, of which 9,382 were Jaguar XK 150s. These are cars with reliable engines, modern handling and braking, which are usable on today's roads and in today's traffic. With a decent-sized radiator and a large mechanical fan, they don't suffer like the E-Type from cooling problems; moreover, they have a simple design with a rigid rear axle and are therefore relatively inexpensive to maintain. The legacy of the XK is much more than these production figures. The range established Jaguar as a sports car producer that mattered. Successes on European and especially American tracks confirmed the Jaguar legend that was being written at Le Mans, with five Jaguar D-Types winning in 7 years. The model presented here is a rare 3.8 version, fitted with the Borg Warner gearbox. The original engine was replaced by a 4.2 for greater flexibility. The 3.8 is sold with the car and can be collected from the owner's home. The paintwork has a beautiful patina reflecting the car's history.