PEROTTO. Cornucopiae linguae Latinae. PEROTTO, Niccolò. Cornucopiae linguae Lati…
Description

PEROTTO. Cornucopiae linguae Latinae.

PEROTTO, Niccolò. Cornucopiae linguae Latinae. Venise, Baptista de Tortis, 19 octobre 1490 In-folio. 315x214 mm. Reliure du dix-huitième siècle en demi-bock avec titre doré dans le cartouche du dos. Pages [16], 291. Marques : A-B8 a-z8 &8 [cum]8 [rum]8 A-O5. Marque typographique sur le papier N6v. Explicite sur le c. N6r : "Nicolai peroti pontificis Sypontini eruditissimi uiri Cornucopiae seu Commentariorum linguae latinae. Venetiis, per Baptistam de Tortis, 1490 die xix. octobri". Sur les cc. O1-6 : "In ... proemium Plynii commentariolus ... Ad Antonius Moretus". Caractères romains et grecs. Espaces réservés aux initiales, certaines avec des lettres guides. Ex libris 'A. Damevino' collé sur le dos et la contre-plaque. Dans la marge inférieure de la page 1, une ancienne note de possession manuscrite "Est sancti Bartholomaei Astensis". Le dernier papier blanc O6 est manquant. Légers défauts à la reliure, premier papier détaché, défauts aux 3 premiers papiers, dernier fascicule détaché. Spécimen à grandes marges. Rare et importante troisième édition et première avec un commentaire sur l'Histoire naturelle de Pline. Les Cornucopiae sont l'œuvre la plus importante du célèbre humaniste de Sassoferrato : commencées comme un commentaire sur Martial, elles sont devenues un vaste répertoire philologique de la langue latine auquel Perotto a travaillé pendant le reste de sa vie. Il s'agit d'une somme de connaissances humanistes, à l'origine des lexiques d'Ambrogio Calepio et de Robert Estienne, pleine de discussions linguistiques et érudites, ainsi que de milliers de citations d'auteurs anciens, dont certaines n'ont pas été transmises ailleurs. Dans le proème, son neveu Pyrrhus raconte que son oncle avait composé l'ouvrage pour son usage personnel : il l'aurait copié secrètement, en ajoutant des commentaires sur les vers les plus obscènes de Martial et en l'accompagnant de résumés des épigrammes, ainsi que de rubriques et d'index. BMC : "Le Commentariolus in Plinium lui est ici pour la première fois annexé". Folio. 315x214mm. Reliure en quart de veau du XVIIIe siècle, titre doré dans un cartouche au dos. Feuilles [16], 291. Collation : A-B8 a-z8 &8 [cum]8 [rum]8 A-O5. Le dernier feuillet blanc O6 manque. Dispositif de l'imprimeur sur le feuillet N6v. Explicite au feuillet N6r : "Nicolai peroti pontificis Sypontini eruditissimi uiri Cornucopiae seu Commentariorum linguae latinae. Venetiis, per Baptistam de Tortis, 1490 die xix. octobri". Au feuillet O1-6 : "In ... proemium Plynii commentariolus ... Ad Antonius Moretus". Caractères romains et grecs. Espaces pour les initiales, certaines avec des lettres guides. Ex-libris "A. Damevino" collé au dos et à l'intérieur de la couverture. Dans la marge inférieure de la page 1, une ancienne note manuscrite de propriété "Est sancti Bartholomaei Astensis". Légers défauts à la reliure, premier feuillet détaché, défauts aux 3 premiers feuillets, dernier cahier détaché. Exemplaire à grandes marges. Rare et importante troisième édition absolue et première avec le commentaire sur l'Histoire naturelle de Plinius. Les Cornucopiae sont l'œuvre la plus importante du célèbre humaniste de Sassoferrato : commencée comme un commentaire sur Martial, elle s'est transformée en un vaste répertoire philologique de la langue latine sur lequel Perotto a travaillé pendant le reste de sa vie. Il s'agit d'une somme de connaissances humanistes, source des lexiques d'Ambrogio Calepio et de Robert Estienne, riche en discussions linguistiques et érudites, ainsi que de milliers de citations d'auteurs anciens, en partie non transmises ailleurs. Dans le proème, son neveu Pirro raconte que son oncle avait composé l'œuvre pour son usage personnel : il l'aurait copiée secrètement, en ajoutant le commentaire aux vers les plus obscènes de Martial et en lui fournissant des résumés des épigrammes, ainsi que des rubriques et des index. BMC : "Le Commentariolus in Plinium lui est ici pour la première fois annexé". Goff P290 ; HC 12698* ; IGI 7421 ; Hubay(Augsburg) 1588 ; Bod-inc P-104 ; Sheppard 3854 ; Pr 4640 ; BMC V 326 ; BSB-Ink P-217 ; GW M31105. Cf. J.-L. Charlet, "Observations sur certaines éditions du Cornucopiae de Niccolò Perotti (1489-1500)", Res Publica Litterarum, 11 (1988), pp. 83-96.

PEROTTO. Cornucopiae linguae Latinae.

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats