Max Liebermann Max Liebermann

Jardin au bord de la Havel
1916

Huile sur carton…
Description

Max Liebermann

Max Liebermann Jardin au bord de la Havel 1916 Huile sur carton à peindre. 32 x 39,8 cm. Encadré par un cadre. Signé en bas à droite en noir 'M Liebermann 16'. - Légère usure partielle sur les bords, sinon état impeccable et couleurs fraîches. Eberle 1916/12 Provenance Kunstsalon Paul Cassirer, Berlin (acquis le 16.2.1917 auprès de Max Liebermann, PC n° 2854 et 14779, avec étiquette au dos) ; secrétaire d'Etat von Simson, Berlin 1930 ; Kunststudio Klewer, Berlin 1972 ; collection privée Hessen Littérature Karl Voll, Zu Max Liebermanns 70. Geburtstag, in : Kunst für Alle, Jg. XXXII, Heft 21/22 (August 1917), p. 401-408, ill. p. 405 ; Alfred Kuhn, Max Liebermann. Gedanken und Bilder, Munich 1923, ill. p. 20 ; Hans Ostwald, Das Liebermann-Buch, Berlin 1930, ill. 150, p. 301 ; Weltkunst, vol. XLII, 1972, cahier 8, p. 524 Le jardin de bière public, le bistrot de campagne et le parc urbain invitant à la flânerie - les artistes impressionnistes ont découvert les lieux de loisirs où les citoyens de tous bords savaient profiter des plaisirs de la vie urbaine en se réunissant de manière conviviale. Les tableaux de jardin des impressionnistes, en particulier, mettaient en scène la société bourgeoise des loisirs dans une nature cultivée. Grâce aux couleurs éclatantes et au rendu de la lumière, ils se rapprochaient peut-être le plus des impressionnistes français (cf. cat. expo Bielefeld 2009, p. 95). Max Liebermann ne fait pas exception à la règle. Dès son séjour à Hambourg en 1902, il s'est consacré au thème du café-jardin. Vers 1916, il a peint le Biergarten du restaurant Nikolskoe, situé sur la Havel, dont la propriété avait été offerte en 1819 par le roi à sa fille Charlotte et à son époux, l'héritier du trône russe Nicolas. Notre tableau est l'une des deux études connues du tableau de grand format "Gartenlokal an der Havel. Nikolskoe" dans la Nationalgalerie de Berlin. Liebermann avait déjà défini la composition de l'étude précédente : Des dames et des messieurs élégamment vêtus de la société berlinoise sont assis à des tables nappées de blanc et regardent l'animation sur la Havel. Une clôture et trois bouleaux séparent le local de l'eau aux reflets verts. En appliquant une couche de peinture en partie pâteuse et en partie fine, Liebermann a créé - en pleine Première Guerre mondiale - une ambiance paisible et sereine, se rapprochant ainsi particulièrement des impressionnistes français.

10 

Max Liebermann

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats