FLAUBERT Gustave (1821-1880). MANUSCRIT autographe, Notes historiques sur le Moy…
Description

FLAUBERT Gustave (1821-1880).

MANUSCRIT autographe, Notes historiques sur le Moyen Âge, [vers 1837] ; deux dossiers de 27 pages in-fol. sous chemise titrée (30 x 8,5 cm), et 43 pages la plupart in-fol. sous chemise titrée (32 x 20 cm environ). Intéressant ensemble de notes historiques de jeunesse qui furent utilisées pour Bouvard et Pécuchet. La page de titre du premier dossier est ainsi rédigée : « Notes historiques sur le Moyen Âge/L'Italie (476-774)/Les nations germaniques émigrées/l'Angleterre/l'Afrique/la Germanie » ; au-dessous de ce sommaire, Flaubert a indiqué ses sources : « 7e et 8ème volume de Gibbon, premier volume de la conquête de l'Angleterre par les Normands par Augustin Thierry [1825] ». Ces notes sont rédigées à l'encre brune sur 6 bifeuillets (complétés par 2 feuillets simples). La partie la plus développée (17 p.) concerne l'Italie, sous le royaume des Hérules (476-493), avec le règne d'Odoacre ; puis le « Royaume des Ostrogoths 493-554 », et les règnes de Théodorik le Grand, Amalasonthe (sa fille), Théodat, Vitigès, Totila, Teias ; l'« Exarchat de Ravenne », suivi du « Royaume des Lombards 568-774 ». La partie consacrée à la « Grande Bretagne 448-827 » compte 7 pages et s'achève sur un chapitre sur « Le christianisme introduit en Bretagne ». Suivent de brèves notes sur l'Espagne, l'Afrique et la Germanie. Le second dossier est classé sous une chemise titrée : « Notes historiques/Histoire de France/Société féodale dans ses rapports civils et religieux/chevalerie et féodalité ». Ces notes seront utilisées dans Bouvard et Pécuchet, pour les recherches historiques des deux compères. Sur un petit feuillet ajouté, titré « Devoirs du chevalier », Flaubert a recopié, d'après Sainte-Palaye, un poème d'Eustache (faussement prénommé Émile) Deschamps (Ballade du Bachelier d'Armes). Flaubert a emprunté ses notes à divers auteurs, sous les rubriques suivantes : « État des idées actuelles (1830) sur le M. âge »(d'après le tome IV de l'Histoire de la Civilisation en France de Guizot), « De la Chevalerie » (d'après l'article de ce titre de Jean-Jacques Ampère dans la Revue des deux mondes en 1838), « Chevalerie/investiture chevaleresque » (d'après Guizot), « Féodalité » (d'après les Observations sur l'histoire de France de Mably), « Féodalité. Apparition des communes » (d'après Mably), « Relations féodales. Vassaux entre eux » (d'après les Coutumes de Beaumanoir citées par Guizot), « Relations du vassal au suzerain » (idem), « Combat judiciaire » (d'après l'Esprit des Lois de Montesquieu) ; après des notes sur les « Pairies », un dernier feuillet résume le « Caractère général de la société féodale » : « Toute société a un double élément. Ce que l'individu apporte à la société et la personnalité de l'individu dans la féodalité l'individualité prévaut dans la barbarie la liberté individuelle est complète errante, dans la féodalité elle est fixée c'est un progrès. Le principe social est excessivement faible dans la féodalité. Grande inégalité des forces. Absorbtion des petits fiefs par les grands. La juridiction féodale elle-même est reportée aux suzerains supérieurs ». Provenance : les deux dossiers proviennent de la succession de la nièce de Flaubert, Caroline Franklin-Grout. Le premier provient de la vente des 18-19 novembre 1931 à l'Hôtel Drouot ; il est signé au bas de la chemise de titre par le commissaire-priseur Raymond Warin et par l'expert de la vente René Morot, qui certifie qu'il correspond au n° 183 du procès-verbal (correspondant probablement au n° 133 du catalogue : 127 pages de notes sous chemise titrée Histoire). Le second dossier porte le cachet encre de la Vente Flaubert ; il provient soit du même ensemble que le précédent, soit du n° 22 de la vente des 28-30 avril 1931 à Antibes, dossier titré Histoire moderne, « notes générales contenant 16 chemises avec diverses études dont plusieurs datées de janvier 1837, mars 1837 et concernant l'Angleterre, la civilisation française au moyen âge », etc.

53 

FLAUBERT Gustave (1821-1880).

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats

Vous aimerez peut-être