Null LE GRAY Gustave (Villiers-le-Bel 1820 † 1884 Le Caire ; MESTRAL Auguste (Ra…
Description

LE GRAY Gustave (Villiers-le-Bel 1820 † 1884 Le Caire ; MESTRAL Auguste (Rans 1812 † 1884). [Autoportrait de Gustave Le Gray]. 1851. Épreuve sur papier salé d'après un négatif papier, montée sur vélin fort crème. Numérotée « 540 » dans le négatif, dans l’angle supérieur gauche. Les étaux bien visibles au bord inférieur gauche, et au bord supérieur droit. 338 x 243 mm [450 x 314]. Large manque en pied, atteignant la pointe de la veste du photographe. En 1851, Gustave Le Gray fut sélectionné, avec Hippolyte Bayard, Henri Le Secq, Édouard Baldus et Auguste Mestral, son élève, pour participer à la Mission héliographique, chargée de recenser les monuments du territoire national. Outre les photographies de commande, les artistes réalisèrent des clichés personnels. Notre autoportrait en fait partie : vêtu d’un élégant costume noir de ville, le Gray pose sous une arche gothique, dans le cloître de l’église abbatiale Sainte-Marie d'Arles-sur-Tech, dans les Pyrénées-Orientales. Deuxième épreuve connue. (Une première épreuve fut présentée chez Pierre Bergé & Associés, le 18 mars 2015).

14 

LE GRAY Gustave (Villiers-le-Bel 1820 † 1884 Le Caire ; MESTRAL Auguste (Rans 1812 † 1884). [Autoportrait de Gustave Le Gray]. 1851. Épreuve sur papier salé d'après un négatif papier, montée sur vélin fort crème. Numérotée « 540 » dans le négatif, dans l’angle supérieur gauche. Les étaux bien visibles au bord inférieur gauche, et au bord supérieur droit. 338 x 243 mm [450 x 314]. Large manque en pied, atteignant la pointe de la veste du photographe. En 1851, Gustave Le Gray fut sélectionné, avec Hippolyte Bayard, Henri Le Secq, Édouard Baldus et Auguste Mestral, son élève, pour participer à la Mission héliographique, chargée de recenser les monuments du territoire national. Outre les photographies de commande, les artistes réalisèrent des clichés personnels. Notre autoportrait en fait partie : vêtu d’un élégant costume noir de ville, le Gray pose sous une arche gothique, dans le cloître de l’église abbatiale Sainte-Marie d'Arles-sur-Tech, dans les Pyrénées-Orientales. Deuxième épreuve connue. (Une première épreuve fut présentée chez Pierre Bergé & Associés, le 18 mars 2015).

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats

Vous aimerez peut-être