Cartes de géographie

Lots recommandés

Basilio LASINIO, attribué à - « Atlas des figurines de tous les Corps de l'Armée du Royaume d'Italie en grande tenue, y compris l'État-major général, selon l'ordre de Son Excellence le Ministre de la Guerre Pino au Bureau topographique de la Guerre, année 1806 ». In folio (33 x 48 cm) de 42 pages. Reliure en maroquin vert (couleur du royaume d'Italie), richement décoré à l'or de feuillages et de frises grecques sur les plats et le dos. Doublure en soie rose. Dans un cartonnage ancien mais postérieur. Important recueil présentant: -Une page de garde manuscrite en italien « Atlante dé Figurini di tutt'i Corpi dell'Armata del Regno d'Italia in grande tenuta, non escluso lo Stato-Maggiore Generale, eseguito per ordine di S.E. il Ministro della Guerra Pino nell'Ufficio Topografico della Guerra. Anno 1806 ». -Une page d'index présentant les quarante planches d'uniformes des différents corps de l'armée royale italienne contenues dans le recueil. -Un ensemble 40 planches à la plume, aquarellées et rehaussées d'or et d'argent (légères usures), avec légendes en italien (ici traduites), soit 107 figures et uniformes B.E. Époque Premier Empire (1806). Provenance: -Le Prince Eugène de Beauharnais, vice-roi d'Italie, fils de l'impératrice Joséphine, fils adoptif de l'Empereur Napoléon Ier, titré duc de Leuchtenberg en 1817. -Descendance des ducs de Leuchtenberg. -Vente aux enchères des 23 et 24 mai 1935 à Zurich concernant la Bibliothèque Eugène de Beauharnais et des Ducs de Leuchtenberg en provenance du Château de Seeon (Bavière), n°42. -puis collection particulière. Historique: Notre album est le chainon manquant de la connaissance de la création des uniformes de l'armée du jeune royaume d'Italie. Offert par le service topographique du ministre de la Guerre du Royaume d'Italie au vice-roi Eugène, cette source primaire offre une vue d'ensemble de l'armée nouvellement créé à partir de juillet 1805, pour les unités traditionnelles comme la cavalerie, l'infanterie ou l'artillerie mais aussi les corps techniques et administratifs. La composition et les uniformes de cette armée seront profondément remaniés dès l'année suivante, par le règlement de juillet 1807, renforçant l'importance de notre document. Certaines unités comme l'infanterie et la cavalerie polonaises, héritières des légions polonaises au service de la République cisalpine, disparaîtront des règlements italiens dès l'année suivante. L'armée royale italienne montrera aux côtés des Français beaucoup de courage, notamment en Espagne, en Russie et en Allemagne. Elle rentre en bon ordre dans son royaume en 1814 en contenant les troupes autrichiennes, avant de passer au service autrichien après la chute de l'Empire français. Notre travail destiné à illustrer les uniformes de l'armée italienne a été réalisé par le bureau topographique de la guerre du Royaume d'Italie et peut être attribué au capitaine Basilio Lasinio. Lasinio réalise vers 1804 une série de six aquarelles des uniformes de la république cisalpine, signée et dans le même style que nos planches (conservées dans la collection Brown) Biographies: Eugène de BEAUHARNAIS (1781-1824) Né en 1781, il devient aide de camp de Bonaparte, son nouveau beau-père, en 1797. Présent en Égypte et à Marengo, il suit une brillante carrière militaire avant d'être nommé vice-roi d'Italie. Adopté officiellement par Napoléon en 1806, il épouse la fille du roi de Bavière, Auguste-Amélie, mariage heureux dont naîtront six enfants. Couvert de gloire pendant la campagne de Russie, sa fidélité à l'Empereur lui vaut le respect de tous, digne de la devise qu'il avait adoptée: «Honneur et fidélité». Après Waterloo il se réfugie à Munich où son beau-père le nomme duc de Leuchtenberg, et il se consacre à ses propriétés. Resté le confident et l'ami sincère de sa soeur Hortense, il lui rend visite dans sa retraite d'Arenenberg, mais il meurt prématurément à Munich où il est enterré en 1824. L'une de ses filles, Joséphine de Leuchtenberg épouse Oscar Bernadotte, prince royal de Suède qui règne de 1844 à 1859. Elle est ainsi à l'origine des souverains de Suède, Norvège, Danemark, Belgique, Luxembourg. Basilio LASINIO (1766-1832) Ne? a? Trévise en 1766 et forme? artistiquement sous la direction de son frère Carlo Lasinio (1759-1838), célèbre graveur de Florence, Basilio fréquente la Galerie des Offices de la capitale Médicis. Le 15 janvier 1788, a? l'a?ge de 22 ans, Basilio entre dans l'armée de la Sérénissime comme cadet du seizième régiment de Trévise. Il sert les Français à partir de 1797. Graveur, topographe et officier, il travaille comme artiste pour le bureau topographique du ministère de la Guerre du Royaume d'Italie. On lira à son sujet: Massimo ROSSI, « L'archivista e bibliotecario del corpo topografico del deposito della guerra di Milano (1801-1810), disponible sur internet en langue italienne. OEuvres en rapport: - C

Estim. 4 000 - 6 000 EUR