Tous les lots "Tabourets" Recherche avancée

99 résultats
Galerie
Liste

mer. 12 oct.

SUITE DE QUATRE FAUTEUILS D'APPARATRéalisé en bois de hêtre et de noyer doré, ils présentent un très haut dossier de forme rectangulaire d'où partent les deux bras somptueusement ornés de fleurs, de feuillages et de lambrequins, terminés par une crosse décorée d'enroulements et d'une fleur. La console d'accotoir est ornée de feuilles d'acanthe. Ils reposent sur quatre pieds en forme de balustre à double bulbe de section carrée à tablettes enfoncées sculptées de feuilles. Les pieds sont terminés par un double enroulement et réunis par une entretoise en forme de H dont la traverse médiane en forme de deux C accolés est décorée de feuilles d'acanthe, de feuillages et de résille. Époque Louis XIV.Hauteur : 126,5 cm - Largeur : 70 cm Profondeur : 65 cmGarniture de damas vert amande.Le fauteuil exprime à merveille le sentiment de la grandeur. Construit par des hommes qui voulaient augmenter leur taille à l'aide de la perruque à boucles étagées et des talons rouges, son dossier est très haut et son siège large.Lorsque Versailles devient le siège du pouvoir en 1682, tout un système de la Cour se met en place et l'étiquette est rigoureusement observée. L'usage ou non de certains sièges est un élément crucial de la vie de cour, et sont des moments qui exaltent la noblesse en quête de reconnaissance royale.Une usurpation de place peut provoquer les pires conflits. Le siège indique avec exactitude le rang, l'ordre de préséance. Le duc de Lorraine ayant demandé une chaise à bras devant Monsieur, frère du Roi, cette demande entraîna l'annulation du voyage à Bar de Philippe d'Orléans et de son épouse la Palatine. L'incident diplomatique n'était pas loin.À Versailles, seul le roi et la reine sont assis dans un fauteuil, les princes de sang ont droit à chaise et les duchesses à des tabourets. Tous les autres membres de la Cour restent debout. Dans l'intimité il en va tout autrement. Suivant la condition sociale, les sièges sont plus ou moins nombreux, mais d'après les inventaires, il semble qu'ils soient commandés par quatre ou six.Notre suite de fauteuils est identique à une suite de huit fauteuils de l'ancienne collection Steinitz, ce qui représenterait un ensemble complet de douze sièges dont l'importance permet de supposer une commande royale.Nous retrouvons sur des portraits d'époque des personnages importants posant avec un siège en bois doré, comme Philippe V d'Espagne. Nous retrouvons sur ce siège les caractéristiques des sièges Louis XIV, à savoir les pieds en balustre et les accotoirs en crosse.

Estim. 50 000 - 60 000 EUR