Annonces de ventes

BOISGIRARD-ANTONINI - Importante toile de Jean Dubuffet

mercredi 15 décembre 2021

Au cours de sa vente d'art Moderne et Contemporain, la maison de ventes Boisgirard-Antonini présentera une importante toile de Jean DUBUFFET (1901-1985) issue de la période pendant laquelle l'artiste explore l'Art Brut. Cette importante toile fera, le 15 décembre prochain à l'Hôtel Drouot, sa première apparition sur le marché de l'art, avec une estimation comprise entre 200 000 et 300 000 €.
 

 
Jean DUBUFFET (1901-1985)
Petit paysage avec personnages, 1949
Huile sur isorel, signée, datée 1949 et dédicacée à Slavko Kopac en haut à gauche, au dos numéro de inventaire (49.33) et étiquette d' exposition au Cercle Volnay à Paris en 1949, no 49 du catalogue
50 x 61 cm
Reproduit en blanc et noir dans catalogue raisonné des travaux de Jean Dubuffet élaboré par Max Loreau, vol. 5 ( Paysages grotesques), Jean- Jacques Pauvert, Paris, 1965, page 52, no 75
Provenance : Succession de Madame Paulette Kopac, veuve de Slavko KOPAC (1913-1995)
Estimation : 200 000 - 300 000 €

 
Dubuffet et l'Art Brut

La Compagnie de l'Art Brut

Les fortes positions anti-culturelles de l'artiste ont très vite amené Jean Dubuffet à s'intéresser et à rechercher de nouvelles formes d'art, loin de toute production officielle.

Le terme d'art brut apparaît dès 1945, lorsque Jean Dubuffet effectue ses premiers voyages de prospection d'œuvres marginales en Suisse et en France. Deux ans plus tard, le marchand René Drouin met à sa disposition le sous-sol de sa galerie, place Vendôme à Paris, qui devient le Foyer de l'Art Brut. Ce lieu, inauguré avec les Barbus Müller, accueille ensuite des expositions consacrées à Wölfli, Crépin, Aloïse, Salingardes, Forestier, Juva et Hernandez.

En automne 1948, le Foyer de l'Art Brut est transféré dans un pavillon prêté par l'éditeur Gaston Gallimard et devient la Compagnie de l'Art Brut, dont les membres fondateurs sont Jean Dubuffet, André Breton, Jean Paulhan, Charles Ratton, Henri-Pierre Roché, Michel Tapié et Edmond Bomsel. Le peintre Slavko KOPAC (1913-1995) assure le rôle de conservateur. *

L'œuvre qui sera proposée aux enchères le 15 décembre prochain, Petit paysage avec des personnages, provient de la succession de la veuve de Slavko Kopac, Madame Paulette Kopac. La toile est la seule connue qui illustre le lien entre ces deux grands artistes brutalistes. Par ailleurs, elle est datée de 1949, période rare et recherchée de la série des paysages grotesques de l'artiste. 

En octobre 1949, la galerie René Drouin expose 200 œuvres de 60 auteurs différents. Le texte du catalogue, intitulé L'Art Brut préféré aux Arts Culturels, rédigé par Jean Dubuffet, définit la notion d'Art Brut : "Nous entendons par là des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistique, dans lesquels donc le mimétisme, contrairement à ce qui se passe chez les intellectuels, ait peu ou pas de part, de sorte que leurs auteurs y tirent tout (sujets, choix des matériaux mis en œuvre, moyens de transposition, rythmes, façons d'écriture, etc.) de leur propre fonds et non pas des poncifs de l'art classique ou de l'art à la mode. Nous assistons à l'opération artistique toute pure, brute, réinventée dans l'entier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions. De l'art donc où se manifeste la seule fonction de l'invention, et non celles, constantes dans l'art culturel, du caméléon et du singe"*.

La Nouvelle Compagnie de l'Art Brut

En 1951, la Compagnie de l'Art Brut est dissoute et cesse toute activité. La Collection est expédiée aux États-Unis chez le peintre Alfonse Ossorio, à Long Island, près de New York. Elle y demeurera pendant plus de 10 ans, sans véritable statut. En 1962, Jean Dubuffet achète un immeuble 137, rue de Sèvres (actuel secrétariat de la Fondation Dubuffet) afin de faire revenir la Collection de l'Art Brut à Paris. Celle-ci comprend alors environ 1 200 œuvres dues à près de cent auteurs différents. Une centaine d'œuvres nouvelles, rassemblées en France depuis 1959, rejoignent la Collection. La Compagnie de l'Art Brut est reconstituée. Elle devient un centre d'études fermé au public, qui accueille sur rendez-vous les visiteurs intéressés. Slavko Kopac assure à nouveau le rôle de conservateur de la Collection. Les premiers fascicules de l'art brut paraissent, les recherches se multiplient et le nombre d'œuvres augmente considérablement. En 1967, le musée des Arts Décoratifs à Paris, présente une sélection de 700 œuvres dues à 75 auteurs*.

 
Vente aux enchères publique - Hôtel Drouot - Salle 13
Mardi 14 décembre 2021 - 11h/18h
Mercredi 15 décembre 2021 - 11h/12h

Vente aux enchères publique - Hôtel Drouot - Salle 13
Mercredi 15 décembre 2021 - 14h


* source : https://www.dubuffetfondation.com/savie.php?menu=28&lang=fr 

Partager sur
Boisgirard - Antonini

Tableaux modernes

Vente : mercredi 15 décembre 2021
Salle 13 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Maison de vente
Boisgirard - Antonini
Tél. +33 (0)1 47 70 81 36