Annonces de ventes

DÉMARRAGE DU SECOND SEMESTRE À L'HÔTEL DROUOT

SÉLECTION DU 21 SEPTEMBRE AU 21 OCTOBRE
Après la traditionnelle interruption estivale, l’Hôtel Drouot rouvre ses portes aujourd’hui, mardi 21 septembre. Quatre-vingts ventes aux enchères sont planifiées jusqu’au 21 octobre, abordant des époques, des estimations et des thèmes toujours aussi variés : publicité, littérature, orfèvrerie, bijoux, art contemporain, art du japon, mobilier et objets d’art, histoire naturelle, etc. Voici un aperçu de quelques-unes de ces 80 ventes.

Dès aujourd’hui et jusqu’à jeudi inclus, les visiteurs ont l’occasion de découvrir en salle 9 quelques-unes des œuvres phares de ces ventes à venir. Le 4 octobre, Drouot accueillera une table ronde animée par Vincent Noce sur la question de la vente des arts sacrés et du 14 au 19 octobre, les chefs-d’œuvre modernes et contemporains des ventes de novembre seront de nouveau réunis sous la bannière Œuvres Choisies en salle 9.
 
 
a 27 & 28 septembre | Baron Ribeyre & Associés
Collection de plaques publicitaires émaillées


Plus de 600 plaques publicitaires émaillées, des années 1900 aux années 1960 seront présentées au cours de deux journées de ventes. Les gourmands retrouveront des marques emblématiques telles les célèbres Bouillons KUB et Maggi, La Vache qui Rit, les Chocolats Menier, Pupier, Poulain, Banania, et les amateurs d’automobile reconnaitront BMW, Citroën, Delage, Fiat, Hotchkiss, Mathis, Panhard, Peugeot, Rosengart ou encore Talbot. Bien d’autres marques de biscuits, de cafés, de vins et d’apéritifs, de produits de pharmacie, de cigarettes, de piles, de cirages et de peintures, de presse, d’engrais, ou encore d’huiles et autres produits automobiles figureront au catalogue de la vente.

Parcourir la vente.

 
28 septembre | Nouvelle Étude
Collection Jean et Sheila Gaudon


Quand deux spécialistes de Victor HUGO (1802-1885) réunissent lettres, autographes, documents et dessins à propos de leur auteur de prédilection, nait alors une collection telle que celle-ci, constituée par Jean Gaudon (1926-2019) et sa femme Sheila (1933-2017). Du passeport français réalisé en Belgique de l’écrivain en passant par des lettres adressées à sa femme, son fils, sa maîtresse ou des amis comme Alfred de Vigny, et des dessins à l’encre, la vente retrace la vie de Victor Hugo. Elle est complétée avec des œuvres d’Alfred de Musset, Lamartine, Alfred de Vigny, et bien d’autres faisant ainsi un ensemble représentatif de la littérature de la seconde moitié du XIXe siècle.

Parcourir la vente.

 
29 septembre | Ader
Orfèvrerie du XVIe au XVIIe siècle
Collection Marcel Sztejnberg | Partie 2


La deuxième vente de la collection Sztejnberg sera de nouveau consacrée à l’excellence de l’orfèvrerie française du XVe au XIXe siècle, à travers un large éventail de formes et de maîtres orfèvres. La première partie de cette collection avait été dispersée le 4 février, avait totalisé près de 2M€ et avait été marquée par la préemption d’un couvert de voyage par le musée de la Renaissance. Parmi les lots phares de cet opus, figurent notamment un nécessaire de voyage parisien des années 1682-1683 (12-15 000 €), une écritoire parisienne de l’ancienne collection David-Weill (15-20 000 €) ainsi qu’une rare coupe à boire similaire à celle représentée sur la tapisserie de Bayeux dite « broderie de la reine Mathilde » (12-15 000 €).

Parcourir la vente.

 

 
1er octobre | DE BAECQUE & Associés
Collection Serge Rezvani


La vente que proposera la maison De Baecque & Associés s’inscrit dans la lignée des ventes d’ateliers d’artistes pour lesquelles l’Hôtel Drouot a toujours été un lieu de prédilection. Soixante-deux œuvres de Serge REZVANI (né en 1928) seront ainsi proposées, avec pour même estimation de départ le repère de 1 000 €. Peintre, écrivain, homme de théâtre mais aussi auteur-compositeur, l’artiste français « pluri-indisciplinaire » Serge Rezvani est connu du grand public pour ses chansons pour le cinéma, dont Le Tourbillon de la Vie, écrite pour le film Jules et Jim de François Truffaut paru en 1962 et interprétée par Jeanne Moreau. 

Parcourir la vente.

 

 
4 octobre à 15h30 | Table Ronde
Est-il encore possible de vendre des biens sacrés ?


Le Groupe Drouot propose un nouveau format de débats consacrés à de grandes thématiques du marché de l’art. Animées par Vincent Noce, journaliste de La Gazette Drouot et faisant intervenir des personnalités qualifiées, ces tables rondes se dérouleront à l’Hôtel Drouot et en direct sur les sites gazette-drouot.com et drouot.com.
Pour cette première table ronde sur le thème de la vente des biens religieux, Vincent Noce recevra Laurence Fligny, expert en Haute Époque, Basile Ader, avocat, Marie-Amélie Carlier, directrice de la galerie Brimo de Laroussilhe et Maître Alexandre Giquello, Président de Drouot Patrimoine.

 
6 octobre | Thierry de Maigret
Succession Gisèle Halimi


Avocate, députée, ambassadrice… Gisèle HALIMI (1927-2020) est une figure française majeure de la scène politique et judiciaire de la seconde moitié du XXe siècle et du début du XXIe siècle. Elle a participé à de nombreux combats et a œuvré toute sa vie pour la cause des femmes. La vente aux enchères organisée par Thierry de Maigret à l’Hôtel Drouot propose de nombreux objets issus de son appartement parisien vendus dans le cadre de sa succession. Parmi les lots phares de la vente, figurent un vase zoomorphe en faïence Chouette aux traits de Pablo PICASSO (1881-1973), daté de 1951 est estimé 3-5 000 € et deux toiles de Roberto MATTA ECHAURREN (1911-2002) dédicacées l’une à Giselle et l’autre à son mari Claude, sont estimées chacune entre 800 et 1 000 €.

 
8 octobre | Art Richelieu Castor-Hara
Ensemble de quatre sculptures d’Ousmane Sow


Au sein d’une vente pluridisciplinaire, quatre sculptures monumentales d’Ousmane SOW (1935-2016) seront proposées dans le cadre d’une vente judiciaire. Un Guerrier Massaï debout, une Scène de tressage, une représentation de Nelson Mandela et La mère et l’enfant, chaque sculpture en bronze patiné est estimée 15-20 000 €. Tout au long de sa carrière, l’artiste sénégalais s’est toujours attaché à représenter l’homme, thème qu’il travaille par séries en s’intéressant aux ethnies d’Afrique puis d’Amérique. Il puisait son inspiration aussi bien dans la photographie que dans le cinéma, l’histoire ou l’ethnologie. Deux jours d’exposition, les 6 et 7 octobre seront l’occasion d’admirer l’ampleur de son œuvre (248 cm pour la plus haute).

Parcourir la vente.

 
8 octobre | Tessier & Sarrou
Collection de Sabres japonais | Partie 2


Le 18 mai dernier, la maison Tessier & Sarrou dispersait avec succès la première partie d’une collection exclusivement dédiée aux sabres japonais. 99% des lots trouvaient preneurs et un sabre Koto Katana, daté entre les époques Kamakura (1185-1333) et Muromachi (1333-1575), estimé 4-5 000 €, créa la surprise en obtenant 57 600 €.
Ce nouvel opus rend hommage au savoir-faire des forgerons japonais, illustré ici par l’immense qualité des lames, ainsi qu’à ceux d’artisans laqueurs, notamment, qui livrent sur les fourreaux, des décors aux techniques les plus abouties, comme sur le lot 5 illustré à gauche, tout de laque brun-noir incrusté de coquilles mauves (estimation : 6-8 000 €).

Parcourir la vente.

 
14 octobre | Fraysse & Associés
Collection du Docteur X.


C’est un exceptionnel ensemble d’orfèvrerie d’époque Empire que constitue la collection du Docteur X. et que dispersera la maison Fraysse & Associés le 14 octobre prochain. À travers une quarantaine de lots, tous les maîtres orfèvres qui incarnent cette époque seront présents : Martin-Guillaume BIENNAIS (1764-1843), Jean-Charles CAHIER (1772-1857), Jacques-Henri FAUCONNIER (1776-1839) et ODIOT, pour ne citer qu’eux.
La pièce phare de l’ensemble est une paire de soupières (17,5 kg) et une paire de coupes à entremets couvertes (8,5 kg), en argent et aux armes du comte Charles-André Pozzo di Borgo, estimées 80-90 000 €.

 
15 octobre | Binoche et Giquello
Collection de M et Mme X. provenant d’un appartement parisien


Le contenu de l’appartement parisien que dispersera la maison Binoche et Giquello inclus des œuvres de plusieurs spécialités, telles les dessins anciens, le mobilier, l’art d’asie, l’orfèvrerie, etc. Mais c’est, dans cet ensemble, l’art moderne qui se démarque. Citons en effet une peinture à la colle sur papier marouflée sur toile d’Édouard VUILLARD (1868-1940), représentant Le wagon de métro II (estimation : 20-30 000 €), deux huiles sur toile de Jean METZINGER (1883-1956), l’une représentant Deux femmes (estimation : 25-30 000 €) et Le bassin devant la maison (estimation : 18-20 000 €) ou encore une aquarelle inhabituelle – par ses 153 cm de hauteur – de Van DONGEN (1877-1968) représentant une Élégante au soulier rouge (estimation : 18-25 000 €).

Parcourir la vente.

 
15 octobre | Copages Auction
Succession de Maître Michel Bivort


Ancien Commissaire-Priseur de l'Hôtel Drouot, Me Michel Bivort a réuni tout au long de sa carrière quelques œuvres qui seront présentées aux enchères le 15 octobre prochain. Une aquarelle de Marin MARIE (1901-1987) estimée 20-30 000 €, une commode et une coiffeuse estampillées « P. ROUSSEL » estimées 12-15 000 € et 8-12 000 €, un charmant dessin d’Henri de TOULOUSE-LAUTREC (1864-1901) intitulé Le cocher de fiacre estimé 25-30 000 € ou encore un pupitre estampillé « JME CANABAS » estimé 8-15 000 €, constituent les lots phares de la vente.
Au sein de la même vente, figureront cinq lithographies originales dont une préparatoire d’Alphonse MUCHA (1860-1939) estimées 5-8 000 €.

 
19 octobre | Coutau-Bégarie
Important ensemble relatif au duc de Montmorency


Au sein de cette vente, figure un ensemble relafif au duc de Montmorency. Une tenue de livrée des Montmorency, du XVIIIe siècle habille l’un des personnages que l’on retrouve dans deux toiles, représentant la Vue du château de la Brosse coté cour et la Vue du château de la Brosse coté jardin, peintes en 1781 par Pierre Alexandre ROYER (1769-1796) (estimation : 15-20 000 €, la paire). Le duc de Montmorency (1731-1799) avait également demandé au cabinet d’architecture Pierre Rousseau de construire dans le parc de leur hôtel parisien une pagode fantaisiste dans le goût, alors très prisé, des chinoiseries. La maquette en bois et papier mâché de ce « Temple de la Sérénité » est parvenue jusqu’au XXIe siècle; elle est estimée 20-30 000 €.

 
20 octobre | Kahn & Associés
Succession de Madame L.


Si l’on ignore qui se cache derrière cette initiale, il est néanmoins aisé de deviner le goût prononcé de la collection pour le Second Empire. Une cinquantaine de lots de bijoux, de colliers, bagues, broches, boucles d’oreilles et bracelets, estimés au total autour de 100 000 € sera proposé aux enchères par la maison Kahn & Associés sous le régime judiciaire. Parmi les bijoux qui se démarquent, figurent ce barge bracelet articulé en or gris et platine, entièrement pavé de diamants taille ancienne, réalisé vers 1935 et estimé 10-12 000 €, une délicate broche libélule en or et argent, ornée de diamants, saphirs, perle de culture et pierres rouges en cabochon est estimée 1 500 - 2 000 €, un bracelet en or et diamants estimé 15-20 000 €, etc.

 
21 octobre | Binoche et Giquello
Naturalia


Le 21 octobre prochain, Big John, le squelette d’un Tricératops géant vieux de plus de 66 millions d’années, sera soumis au combat des enchères à l'Hôtel Drouot sous le marteau de Maître Giquello. Estimé entre 1 200 000 et 1 500 000 €, ce spécimen exceptionnel par la taille de son crâne (2.62m de long et 2m de large) constituera la pièce maîtresse du 5e volet de la vente aux enchères Naturalia organisée par la maison de ventes, sous l’expertise de Iacopo Briano. Cette vente, qui réunit chaque année les curiosités naturelles les plus impressionnantes et esthétiques, inclus coraux, papillons, pierres, astéroïdes, fossiles minéraux et animaux, etc.

Parcourir la vente.



 

Partager sur