Résultats de ventes

KOHN MARC-ARTHUR – 215 500 € pour une sculpture d’ARMAN

lundi 28 juin 2021

Lundi 28 juin, la maison Kohn Marc-Arthur a organisé une vente de tableaux modernes et contemporains. Cette vacation fut un réel succès et a généré de nombreux résultats importants, à commencer par une transculpture composée à partir de coupes de sculptures et d’objets en bronze patiné vert, de l’artiste ARMAN (1928-2005).

Cette œuvre intitulée Vénus des Arts de 1988 a en effet, changé de mains à un prix important. Estimée 180 000 - 250 000 €, cette transculpture, haute de plus de deux mètres a trouvé acquéreur pour 212 500 €* (lot 61). Comme dans l'exemplaire qui a été installé rue Jacques Callot le 16 juin 1988, où le bronze a incarné les l'intensité des échanges et des activités artistiques du quartier Saint-Germain, les extensions musicales et picturales ont libéré cette Vénus des Arts du poids de la tradition statuaire. Fondue en bronze, la fameuse statue grecque a été tranchée et refouillée de coupes de contrebasse et de harpe, avec accumulation d'instruments du peintre (palette, pinceau, cadre). L’artiste a transformé la déesse de l'Amour en une Allégorie des Arts, sans rien lui retrancher.

Par ailleurs, une huile sur toile de Maurice UTRILLO (1883-1955) datée d’octobre 1924 a réalisé un prix important. En effet, représentant le presbytère du village de Prunelli-di-Fiumorbo en Corse, cette œuvre estimée 50 000 - 70 000 € a trouvé acquéreur pour 62 500 €* (lot 39). Ce tableau s'est affirmé comme l'une des dernières œuvres de la rare « période colorée » (1915-1924) de Maurice Utrillo. Le peintre, séduit par la lumière méridionale, avait adopté cette palette chaude lors d'un séjour en Corse.

Enfin, une seconde sculpture de l’artiste ARMAN (1928-2005) a su ravir les amateurs d’art. Intitulée Successivement 1983, cette accumulation de bronze patiné brun et noir, estimée 70 000 - 80 000 € a trouvé acquéreur pour 93 750 €* (lot 59). Ayant pris le parti de reconstituer en bronze le geste de destruction de trois violoncelles, l’artiste a figé moins l'instant de ses colères qu'il ne semble par effet d'accumulation recréer les rythmes et les mouvements du musicien. Cette sculpture fait écho à un orchestre pour musique de chambre qui a traversé les Etats-Unis en 1983. Avec trois violoncelles, Arman a décortiqué et recomposé successivement les gestes du virtuose.

L’ensemble de la vente a totalisé 729 250 €*.

 


 
xx xx
ARMAN (1928-2005) - Vénus des Arts
Estimation : 180 000-250 000 €
Prix réalisé : 212 500 €*
Maurice UTRILLO (1883-1955) - Le presbytère
Estimation : 50 000-70 000 €
Prix réalisé : 62 500 €*
ARMAN (1928-2005) - Successivement 1983
Estimation : 70 000-80 000 €
Prix réalisé : 93 750 €*


* frais compris
Partager sur