Résultats de ventes

PESCHETEAU-BADIN – 109 220 € pour une pièce de Jean ROYERE

mardi 15 juin 2021

Mardi 15 juin, la maison Pescheteau-Badin a organisé une vente de tableaux, mobilier et objets d’art. Cette vacation a su ravir les amateurs qui étaient au rendez-vous. En effet, l’ensemble de la vente totalisa 412 686 €*.

Premièrement, un dessin à l’encre de 1924 de Tsuguharu Léonard FOUJITA (1886-1968) a changé de mains à un prix important. En effet, alors qu’estimée 8 000-12 000 €, cette œuvre intitulée L’enfant à l’oiseau, a été vendue 50 800 €* (lot 13).

Par ailleurs, une huile sur toile de Maxime MAUFRA (1861-1918) intitulée Bretagne, matin calme, voile rouge s’est démarquée par son résultat. Cette œuvre estimée 15 000-20 000 € a été vendue 33 655 €* (lot 14).

Enfin, c’est une œuvre de Jean ROYÈRE (1902-1981) qui a su conquérir le cœur d’un amateur de mobilier moderne. En effet, il s’agit de tables gigognes à quatre éléments en fer doré qui se sont vendues cet après-midi-là pour la somme de 109 220 €* (lot 66) doublant leur estimation initiale de 30 000-50 000 €. La pièce avait été commanditée directement au décorateur est restée depuis dans la famille. L'intérieur du Docteur Soullard est référencé dans les carnets de commandes de Jean Royère en 1948, 1950 et 1953.


 

 
xx
 
Tsuguhuru FOUJITA (1886-1968) - L'enfant à l'oiseau
Estimation : 8 000-12 000 €
Prix réalisé : 50 800 €*
Maxime MAUFRA (1861-1918) - Bretagne, matin calme, voile rouge
Estimation : 15 000-20 000 €
Prix réalisé : 33 655 €*
 


 
Jean ROYÈRE (1902-1981) - Tables gigognes
Estimation : 30 000-50 000 €
Prix réalisé : 109 220 €*


* frais compris
Partager sur
Pescheteau-Badin

Tableaux, mobilier et objets d'art

Vente : mardi 15 juin 2021
Salle 4 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Maison de vente
Pescheteau-Badin
Tél. 01 47 70 50 90