Résultats de ventes

PIERRE BERGÉ & ASSOCIÉS - 270 480 € pour douze toiles de portraits d'empereurs Incas

lundi 07 juin 2021
Lundi 7 juin, la maison Pierre Bergé et associés dispersait aux enchères douze toiles illustrants onzes portraits d'empereurs Incas. Ces portraits représentent les rois de Cuzco ayant régné de 1226 à 1533, date du décès de Huascar Inca XIII, lié à l’arrivée des espagnols au Pérou, dernier empereur de l’Empire Inca indépendant. L'ensemble a été vendu 270 480 €*. 

Une civilisation mystérieuse 
Au moment de son apogée, à la fin du XVe siècle, «l’empire des Quatres Quartiers» couvrait une superficie de 950 000 km2, soit le plus grand territoire inca jamais connu. Les années d'existence et de règne de Manco Cápac, premier roi de Cuzco, font l'objet de doutes et de débats entre les historiens, presque autant que savoir s'il est un personnage historique ou mythique. Les dates que donnent les diverses études varient même de plusieurs siècles. Selon Cabello Balboa (en 1586), Manco Cápac régna entre 945 et 1006, pendant 61 ans. D'autres sources évoquent 41 ans de règne, entre 1021 et 1062. Selon d'autres historiens, il régna pendant 28 ans, entre 1150 et 1178. Les dates les plus tardives parlent de 30 années de règne entre 1226 et 1256.

Un sentiment national 
L'apparition de la peinture sur toile est corrélée à l’arrivée des colons au Pérou au XVIe siècle. La pratique a rapidement été utilisée comme un puissant instrument d'évangélisation des peuples indiens dans ce qui deviendra le Vice Royaume du Pérou, et l’ensemble de l’Amérique. Quarante vice-rois gouvernèrent la Vice-royauté du Pérou, depuis 1542 jusqu'en 1821. Une histoire riche qui, à la fin du XVIIe siècle, va favoriser un sentiment national de la part des Péruviens ainsi que la naissance de multiples portraits des rois incas. Ce soucis de mémoire va imposer la culture inca au début du XVIIIe siècle. À Lima, centre du Pouvoir politique, la renaissance inca exprime les aspirations de l’élite indigène résidant dans la nouvelle capitale.

Deux noblesses pour une royauté 
Les rivalités entre la noblesse espagnole et la noblesse indienne amènent cette dernière à commander des toiles représentant leurs ancêtres royaux incas, en pied ou en buste, de Manco Cápac et de ses épouses Mama Huaco et Mama Ocllo, jusqu'à Atahualpa. Rapidement furent ajoutés à la série des rois incas les rois espagnols afin de bien montrer que ceux-ci étaient les successeurs des premiers. Les portraits des rois de Cuzco constituent un ensemble d’images et symboles exprimant l’attente de la reconstruction de l’ancien ordre, latente chez une grande partie de la population indigène dès la fin du XVIIe siècle.

 


École d'Amérique du Sud (Bolivie-Pérou), de la fin du XVIIIe siècle ou du début du XIXe siècle 
Portraits de onze Empereurs Incas Portrait de Francisco Pizarro Douze toiles,
sur leurs toiles d’origine
Prix réalisé : 270 480 €*


* Frais inclus 

Partager sur