Accueil > 10 • LITTÉRATURE • LIVRES... > Lot: 245

Lot n° 245

L.A.S. «V», Potsdam 24 octobre 1750, [au marquis Henri de THIBOUVILLE]; 4 pages in-4 (quelques fentes aux plis et réparation à un coin).
Très belle lettre sur le début de son séjour à Potsdam chez Frédéric II, et sur son théâtre.
[Voltaire a quitté Paris le 25 juin 1750 pour
Berlin, où il restera jusqu'en 1753; il ne reverra Paris que quelques mois avant sa mort. Henri Lambert d'Herbigny, marquis de THIBOUVILLE (1710-1784), homme de lettres et auteur dramatique, passionné de théâtre, ami de Voltaire, lui servait volontiers d'intermédiaire avec les comédiens ou avec les éditeurs pour la publication de ses pièces; il l'aidait aussi pour les représentations dans le théâtre que Voltaire avait aménagé dans son hôtel parisien de la rue
Traversière, jouant notamment le rôle de
Catilina (d'où le surnom que lui donne Voltaire) dans Rome sauvée. Voltaire évoque ici successivement ses tragédies Sémiramis (1748), Rome sauvée, ou Catilina, qui sera jouée à Berlin par les princes de Prusse, et publiée en 1752, et Le Duc d'Alençon, ou les Frères ennemis, remaniement de son Adélaïde du Guesclin de 1734, qui sera représentée plusieurs fois à Potsdam par les princes.] «Non seulement je suis un transfuge mon cher Catilina, mais j'ay encor tout l'air d'etre un paresseux. Je m'excuseray d'abord sur ma paresse en vous disant que j'ay travaillé à Rome sauvée, que je me suis avisé de faire un opera italien de la tragedie de Semiramis [pour la Margrave de Bayreuth], que j'ay corrigé presque tous mes ouvrages, et tout cela sans compter le temps perdu à aprendre le peu d'allemand qu'il faut pour n'etre pas à quia en voiage, chose assez difficile à mon age. Vous trouverez fort ridicule, et moy aussi qu'à cinquante six ans l'autheur de la
Henriade s'avise de vouloir parler allemand à des servantes de cabaret. Mais vous me faites des reproches un peu plus vifs que je ne merite assurément pas. Ma transmigration a couté beaucoup à mon coeur. Mais elle a des motifs si raisonables, si legitimes, et j'ose le dire, si respectables, qu'en me plaignant de n'etre plus en France personne ne peut m'en blamer. J'espere avoir le bonheur de vous embrasser vers la fin de novembre. Catilina et le duc d'Alençon se recommanderont à vos bonnes graces dans mon grenier [son théâtre de la rue Traversière], et les nouveaux roles de Rome sauvée arriveront à ma niece [Mme DENIS] dans peu de temps.
[...] Comment pui-je mieux meriter ma grace aupres de vous que par deux tragédies et un teatre ? Nous etions faits pour courir les champs ensemble comme les anciens troubadours. Je bâtis un teatre, je fais jouer la comedie partout où je me trouve, à Berlin à Potsdam. C'est une chose plaisante d'avoir trouvé un prince et une princesse de Prusse [le prince Henri et la princesse Amélie], tout deux de la taille de Mademoiselle Gossin [GAUSSIN], déclamant sans aucun accent, et avec beaucoup de grace. Mademoiselle
Gossin est à la verité superieure à la princesse.
Mais celle cy a de grands yeux bleus qui ne laissent pas d'avoir leur mérite. Je me trouve icy en France. On ne parle que notre langue. L'allemand est pour les soldats et pour les chevaux, il n'est necessaire que pour la route. En qualité de bon patriote je suis un peu flatté de voir ce petit hommage qu'on rend à notre patrie à trois cent lieues de Paris. Je trouve des gens elevez à Könisberg qui savent mes vers par coeur, qui ne sont point jaloux, qui ne cherchent point à me faire des niches.
À l'égard de la vie que je mene auprès du roy [FRÉDÉRIC II] je ne vous en ferai point le détail. C'est le paradis des philosofes. Cela est audessus de toutte expression. C'est
César, c'est Marc Aurele, c'est Julien, c'est quelquefois l'abbé de Chaulieu, avec qui on soupe. C'est le charme de la retraite, c'est la liberté de la campagne, avec tous les petits agremens de la vie qu'un seigneur de chatau qui est roy peut procurer à ses tres humbles convives. [...] Dites à Cesar [LEKAIN] les choses les plus tendres. Gardez avec
Cesar un secret inviolable»...
La lettre porte en tête un ex-dono du littérateur
Louis-Simon AUGER (1772-1829), l'offrant à son ami Etienne Cot.
Correspondance (Pléiade), t. III, p. 261.

La vente sera faite au comptant et conduite en Euros.
Les acquéreurs paieront, en sus des enchères des frais de 25% HT soit 30% TTC.
(Pour les livres uniquement : 25% HT soit 26,375% TTC).
Attention :
+ Lots faisant partie d’une vente judiciaire suite à une ordonnance du TC
honoraires acheteurs : 14.40 % TTC (pour les livres, 12,66 % TTC)
° Lots dans lesquels la SVV ou un de ses partenaires ont des intérêts financiers.
* Lots en importation temporaire et soumis à des frais de 5,5 % à la charge de
l’acquéreur en sus des frais de vente et du prix d’adjudication.
# Lots visibles uniquement sur rendez-vous
~ Lot fabriqué à partir de matériaux provenant d’espèces animales. Des
restrictions à l’importation sont à prévoir.
Le législateur impose des règles strictes pour l’utilisation commerciale des espèces
d’animaux inertes. La réglementation internationale du 3 Mars 1973 (CITES) impose
pour les différentes annexes une corrélation entre le spécimen et le document
prouvant l’origine licite. Ce règlement retranscrit en droit Communautaire Européen
(Annexes A/B/C) dans le Regle 338/97 du 9/12/1996 permet l’utilisation commerciale
des spécimens réglementés (CITES) sous réserve de présentation de documents
prouvant l’origine licite; ces documents pour cette variation sont les suivants :
• Pour l’Annexe A : C/C fourni reprenant l’historique du spécimen (pour les spécimens
récents)
• Pour l’Annexe B : Les spécimens aviens sont soit bagués soit transpondés et
sont accompagnés de documents d’origine licite. Le bordereau d’adjudication de
cette vacation doit être conservé car il reprend l’historique de chaque spécimen.
Pour les spécimens récents protégés repris au Code de l’Environnement Français,
ils sont tous nés et élevés en captivité et bénéficient du cas dérogatoire de l’AM
du 14/07/2006. Ils peuvent de ce fait être utilisés commercialement au vu de la
traçabilité entre le spécimen et les documents justificatifs d’origine licite. Les autres
spécimens bénéficiant de datation antérieure au régime d’application (AM du
21/07/2015) peuvent de ce fait être utilisés commercialement.
Pour les spécimens antérieurs à 1947 présents sur cette vacation, ils bénéficient du
cas dérogatoire du Règle 338/97 du 9/12/1996 en son article 2 m permettant leur
utilisation commerciale. En revanche, pour la sortir de l’UE de ces spécimens un
Cites pré-convention est nécessaire. Pour les spécimens d’espèce chassables (CH)
du continent Européen et autres, l’utilisation commerciale est permise sous certaines
conditions. Pour les espèces dites domestiques (D) présentes dans cette vacation,
l’utilisation commerciale est libre. Pour les spécimens anciens dits pré-convention
(avant 1975) ils respectent les conditions de l’AM du 23/12/2011 et de ce fait, peuvent
être utilisés commercialement. Les autres spécimens de cette vacation ne sont pas
soumis à la réglementation (NR) et sont libres de toutes utilisations commerciales.
Le bordereau d’adjudication servira de document justificatif d’origine licite. Pour une
sortie de l’UE, concernant les Annexes I/A, II/B et III/C un CITES de réexport sera
nécessaire, celui-ci étant à la charge du futur acquéreur.
GARANTIES
Conformément à la loi, les indications portées au catalogue engagent la responsabilité
de la SAS Claude Aguttes et de son expert, compte tenu des rectifications annoncées
au moment de la présentation de l’objet portées au procès-verbal de la vente.
Les attributions ont été établies compte tenu des connaissances scientifiques et
artistiques à la date de la vente.
L’ordre du catalogue sera suivi.
Une exposition préalable permettant aux acquéreurs de se rendre compte de l’état
des biens mis en vente, il ne sera admis aucune réclamation une fois l’adjudication
prononcée. Les reproductions au catalogue des oeuvres sont aussi fidèles que
possible, une différence de coloris ou de tons est néanmoins possible. Les
dimensions ne sont données qu’à titre indicatif.
Le texte en français est le texte officiel qui sera retenu en cas de litige. Les descriptions
en anglais et les indications de dimensions en inches ne sont données qu’à titre
indicatif et ne pourront être à l’origine d’une réclamation.
L’état de conservation des oeuvres n’est pas précisé dans la catalogue, les acheteurs
sont donc tenus de les examiner personnellement avant la vente. Il ne sera admis
aucune réclamation concernant d’éventuelles restaurations une fois l’adjudication
prononcée.
Les rapports de conditions demandés à la SAS Claude Aguttes et à l’expert avant la
vente sont donnés à titre indicatifs. Ils n’engagent nullement leurs responsabilités
et ne pourront être à l’origine d’une réclamation juridique. En aucun cas, ils ne
remplacent l’examen personnel de l’oeuvre par l’acheteur ou par son représentant.
ENCHERES
Le plus offrant et dernier enchérisseur sera l’adjudicataire.
En cas de double enchère reconnue effective par le Commissaire-priseur, le lot sera
remis en vente, tous les amateurs présents pouvant concourir à cette deuxième mise
en adjudication.
Important : Le mode normal pour enchérir consiste à être présent dans la salle
de vente. Toutefois, nous acceptons gracieusement de recevoir des enchères par
téléphone d’un acquéreur potentiel qui se sera manifesté avant la vente. Notre
responsabilité ne pourra être engagée notamment si la liaison téléphonique n’est
pas établie, est établie tardivement, ou en cas d’erreur ou omissions relatives à la
réception des enchères par téléphone.
Nous acceptons gracieusement les ordres d’enchérir qui ont été transmis. Nous
n’engageons pas notre responsabilité notamment en cas d’erreur ou d’omission de
l’ordre écrit. En portant une enchère, les enchérisseurs assument la responsabilité
personnelle de régler le prix d’adjudication, augmenté des frais à la charge de
l’acheteur et de tous impôts ou taxes exigibles. Sauf convention écrite avec la SAS
Claude Aguttes, préalable à la vente, mentionnant que l’enchérisseur agit comme
mandataire d’un tiers identifié et agrée par la SAS Claude Aguttes, l’enchérisseur
est réputé agir en son nom propre. Nous rappelons à nos vendeurs qu’il est interdit
d’enchérir directement sur les lots leur appartenant.
RETRAIT DES ACHATS
Les lots qui n’auraient pas été délivrés le jour de la vente, seront à enlever sur rendezvous,
une fois le encaissé, à l’Hôtel des Ventes de Neuilly.
Contact pour le rendez-vous de retrait :
Gabrielle Grollemund, grollemund@aguttes.com, + 33 1 41 92 06 41.
Dans le cas où les lots sont conservés dans les locaux de l’Etude AGUTTES au-delà
d’un délai de quinze jours de stockage gracieux, ce dernier sera facturé 15€ par jour
de stockage coffre pour les bijoux ou montres d’une valeur < à 10 000 €, 30 €/ jour
pour les lots > à 10 000 €.
Il est conseillé aux adjudicataires de procéder à un enlèvement de leurs lots dans les
meilleurs délais afin d’éviter les frais de magasinage qui sont à leur charge.
Le magasinage n’entraîne pas la responsabilité du Commissaire-Priseur ni de l’expert
à quelque titre que ce soit.
Dès l’adjudication, l’objet sera sous l’entière responsabilité de l’adjudicataire.
L’acquéreur sera lui-même chargé de faire assurer ses acquisitions, et la SAS Claude
Aguttes décline toute responsabilité quant aux dommages que l’objet pourrait
encourir, et ceci dès l’adjudication prononcée.
Les lots seront délivrés à l’acquéreur en personne ou au tiers qu’il aura désigné et
à qui il aura confié une procuration originale et une copie de sa pièce d’identité.
Les formalités d’exportations (demandes de certificat pour un bien culturel, licence
d’exportation) des lots assujettis sont du ressort de l’acquéreur et peuvent requérir
un délai de 2 à 3 mois. L’étude est à la disposition de ses acheteurs pour l’orienter
dans ces démarches ou pour transmettre les demandes à la Direction des Musées
de France.
REGLEMENT DES ACHATS
Nous recommandons vivement aux acheteurs de nous régler par carte bancaire ou
par virement bancaire.
Conformément à l’article L.321-14 du code du commerce, un bien adjugé ne peut etre
délivré à l’acheteur que lorsque la société en à perçu le prix ou lorsque toute garantie
lui a été donnée sur le paiement du prix par l’acquéreur.
Moyens de paiement légaux acceptés par la comptabilité :
• Espèces : (article L.112-6; article L.112-8 et article L.112-8 al 2 du code monétaire
et financier)
· Jusqu’à 1 000 €
· Ou jusqu’à 10 000 € pour les particuliers qui ont leur domicile fiscal à l’étranger (sur
présentation de passeport)
• Paiement en ligne sur (jusqu’à 1500 €)
httP ://www.aguttes.com/paiement/index.jsp
• Virement : Du montant exact de la facture (les frais bancaire ne sont pas à la charge
de l’étude) provenant du compte de l’acheteur et indiquant le numéro de la facture.
Banque de Neuflize, 3 avenue Hoche 75008
Titulaire du compte : Claude AGUTTES SAS
Code Banque 30788 – Code guichet 00900
N° compte 02058690002 – Clé RIB 23
IBAN FR76 3078 8009 0002 0586 9000 223 –
BIC NSMBFRPPXXX
• Carte bancaire (sauf American Express et carte à distance)
• Chèque : (Si aucun autre moyen de paiement n’est possible)
· Sur présentation de deux pièces d’identité
· Aucun délai d’encaissement n’est accepté en cas de paiement par chèque
· La délivrance ne sera possible que vingt jours après le paiement
· Les chèques étrangers ne sont pas acceptés
Attention : pour les lots judiciaires, le virement sera à faire sur un autre compte qui
sera mentionné sur la facture.
DÉFAUT DE PAIEMENT
La SAS CLAUDE AGUTTES réclamera à l’adjudicataire défaillant des intérêts au taux
légal majoré de 5 points et le remboursement des coûts supplémentaires engagés
par sa défaillance, avec un minimum de 500€, incluant en cas de revente sur folle
enchère :
- la différence entre son prix d’adjudication et le prix d’adjudication obtenu lors de
la revente
- les coûts générés par ces nouvelles enchères
COMPÉTENCES LÉGISLATIVE ET JURIDICTIONNELLE
Conformément à la loi, il est précisé que toutes les actions en responsabilité civile
engagées à l’occasion des prisées et des ventes volontaires et judiciaires de meuble
aux enchères publiques se prescrivent par cinq ans à compter de l’adjudication ou
de la prisée. La loi française seule régit les présentes conditions générales d’achat.
Toute contestation relative à leur existence, leur validité, leur opposabilité à tout
enchérisseur et acquéreur, et à leur exécution sera tranchée par le tribunal compétent
du ressort de Paris (France).

 
Vente terminée

Estimation
Titre de la vente
Date de la vente
Date d'exposition
Opérateur de vente

Vivre

l'Art passionnément !

Contact
Hôtel des ventes mythique, Drouot est la première place d'enchères en France. Ouvert à toutes et à tous, l'institution est le lieu de rendez-vous incontournable des amateurs d'art. Que vous soyez néophyte ou connaisseur exigeant, vous pourrez vibrer au rythme de l'actualité du marché de l'art, découvrir les annonces de vente, les résultats, participer aux événements... Restez connecté à ce lieu unique grâce à notre agenda des ventes et des expositions, et explorez tout l'univers de ce monde captivant via notre guide et le catalogue des services.
Vivez l'art passionnément !