MASERATI Mexico 4.2 1969 Maserati avait abandonné la compétition en 1957 pour se…
Vous aimerez peut-être

1969 MASERATI GHIBLI TYPE AM115 Numéro de série AM1151200 Intérieur d’origine Moteur rénové Au salon de Turin 1966, sur le stand Ghia est présentée une toute nouvelle Maserati, le tipo 115, connue sous le nom de Ghibli. C'est le talentueux Giorgietto Giugiaro qui signa ce chef d'oeuvre. Ce magnifique coupé deux places ou «berlinetta» offre une ligne tendue et agressive d'une grande pureté. L'installation du moteur V8 à carter sec a permis d'abaisser la ligne générale au maximum. Le moteur avant positionné très bas, le capot immense et plat, le poste de pilotage très reculé confère à la Ghibli un design d'une pureté unique et superbement réussi. Nous sommes en présence de l'aboutissement des grandes GT à moteur avant. Pour l'anecdote il faut savoir que le stand Ghia présentait aussi en avant-première la De Tomaso Mangusta. Pour beaucoup, la pureté de sa ligne en fait une des plus belles, sinon la plus belle des berlinettes à moteur. Sans discussion possible, Giugiaro, alors âgé de 28 ans, avait signé pour Ghia deux chefs d'œuvre de l'histoire du design automobile. La Ghibli était la berlinette la plus onéreuse de son temps, elle était plus chère que la Lamborghini Miura ou la Ferrari 275 GTB. L'aura de la marque, la qualité de fabrication et des finitions étaient aussi supérieures. Cela n'empêcha pas le modèle de remporter un grand succès commercial, puisque la fabrication de ce coupé atteint au total les 1 149 exemplaires, plus que ses deux principales concurrentes. Elle faisait aussi partie des voitures les plus rapides de la terre à l'époque. Son moteur, tout droit issu de la compétition, descend de la 450S, reine des grands prix et autres compétitions de l’époque. Le modèle que nous vous présentons porte le numéro de série AM1151200. Le moteur a été refait récemment pour plus de 50 000 euros de faires de restauration. Cela comprend la remise en état complet du moteur avec la réfection du faisceau électrique, remplacement de la distribution, remise en état des carburateurs, contrôle de la boîte et révision du frein avant pour ne citer que cela. La restauration moteur est, de plus, documentée. Cette sportive aux lignes acérées mériterait une nouvelle peinture pour souligner sa ligne affûtée. L’intérieur d’origine présente bien, avec un cuir sur les sièges qui, à peine nourri, retrouvera tout son lustre d’antan. Un réglage moteur et une révision générale de la voiture sera nécessaire afin de profiter pleinement des joies de cette GT d’une prestance à nul autre pareil.

Description

MASERATI

39 

MASERATI

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats