Description de l'œuvre

PETIT VASE NAGADA EN BRÈCHE ÉGYPTE ANTIQUE PRÉDYNASTIQUE Petit vase oblong à base circulaire, à lèvre annulaire sur le bord supérieur. Brèche. Égypte prédynastique, période Nagada II ou III, 3500-3000 avant Jésus-Christ. H. 7,1 cm. Historique Dans l’Egypte ancienne, les vases en pierre dure étaient considérés comme des objets de luxe de tout premier ordre. L’art de sculpter la vaisselle dans la pierre a atteint son apogée déjà à des époques aussi reculées que l’époque thinite et l’Ancien Empire. La principale fonction des récipients en pierre était de contenir des onguents ou des huiles cosmétiques et de les conserver grâce à l’épaisseur et l’imperméabilité de leur paroi. Si ces substances avaient d’innombrables usages au quotidien (médicaments, cosmétiques), elles jouaient un rôle de premier plan aussi dans la vie religieuse (offrandes dans les temples, onctions quotidiennes des statues et des objets de culte) et funéraire (préparation des momies, croyance en l’effet rajeunissant et régénérateur de ces substances). Il n’est donc pas étonnant qu’une quantité très importante de récipients en pierre était régulièrement déposée dans les sanctuaires ou dans les complexes funéraires.

Galerie
Aller au lot
<
>

PETIT VASE NAGADA EN BRÈCHE ÉGYPTE ANTIQUE PRÉDYNASTIQUE Petit vase oblong à base circulaire, à lèvre annulaire sur le bord supérieur. Brèche. Égypte prédynastique, période Nagada II ou III, 3500-3000 avant Jésus-Christ. H. 7,1 cm. Historique Dans l’Egypte ancienne, les vases en pierre dure étaient considérés comme des objets de luxe de tout premier ordre. L’art de sculpter la vaisselle dans la pierre a atteint son apogée déjà à des époques aussi reculées que l’époque thinite et l’Ancien Empire. La principale fonction des récipients en pierre était de contenir des onguents ou des huiles cosmétiques et de les conserver grâce à l’épaisseur et l’imperméabilité de leur paroi. Si ces substances avaient d’innombrables usages au quotidien (médicaments, cosmétiques), elles jouaient un rôle de premier plan aussi dans la vie religieuse (offrandes dans les temples, onctions quotidiennes des statues et des objets de culte) et funéraire (préparation des momies, croyance en l’effet rajeunissant et régénérateur de ces substances). Il n’est donc pas étonnant qu’une quantité très importante de récipients en pierre était régulièrement déposée dans les sanctuaires ou dans les complexes funéraires.

Prix Net TTC  2 500 EUR
Contacter la Galerie
Informations de la Galerie

paris, France
Royal Provenance
Voir les œuvres Consulter les CGV Experts