1 / 2

Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

3017 

HANS ROTTENHAMMER et JAN BRUEGHEL l'Ancien(Munich 1564-1625 Augsbourg) (Bruxelles 1568-1625 Anvers)La résurrection de Lazare. Vers 1596.Huile sur cuivre.29,8 × 38,3 cm.Expertise de l'artiste : Dr Klaus Ertz, 3.8.2022.Provenance :- Collection Anton Ludwig Alexander Klingenberg (1840-1924).- Par succession aux propriétaires actuels, collection privée européenne.Ce panneau de cuivre représentant la résurrection de Lazare, récemment découvert dans une collection privée, est un exemple magistral de la collaboration entre Hans Rottenhammer et Jan Brueghel l'Ancien. Il séduit par sa facture brillante et son état général extrêmement bien conservé. Le coloris lumineux ainsi que la composition des personnages laissent supposer que le tableau a été peint pendant le séjour de Rottenhammer à Venise, et donc entre 1595 et 1606. Klaus Ertz, qui a vu l'original et confirmé la paternité du tableau, suppose qu'il a été réalisé vers 1596. Durant cette période, Rottenhammer s'est concentré sur les tableaux de dévotion et de cabinet de petit format peints sur cuivre, qui ont connu un nouvel essor dans le cadre de la Contre-Réforme, notamment dans les régions marquées par le catholicisme, et ont permis à Rottenhammer d'obtenir un succès considérable. Les deux artistes Rottenhammer et Brueghel s'étaient rencontrés à Rome et leur collaboration s'est poursuivie après le retour de Jan Brueghel à Anvers en 1596. Ertz suppose que les représentations de personnages commencées par Rottenhammer ont été envoyées à Anvers afin que Jan Brueghel l'Ancien puisse les compléter avec la végétation (voir Klaus Ertz : Jan Brueghel der Ältere (1568-1625), Kritischer Katalog der Gemälde, Cologne 1979, p. 504). Rottenhammer thématise dans cette œuvre la résurrection de Lazare (Jean, XI, 1-44). Il décrit le moment où Lazare, déjà décédé, sort de son tombeau sur l'ordre de Jésus et soutenu par plusieurs hommes. Les sœurs de Lazare, Marthe et Marie, tournent leur regard visiblement soulagé vers le Christ qui tient sa main droite levée dans un geste de bénédiction. La foule nombreuse qui assiste à la scène s'émerveille de l'événement, que Rottenhammer sait intensifier de manière dramatique dans sa composition.Contrairement à la plupart des représentations qui montrent Lazare sortant d'une tombe au sol, Rottenhammer choisit ici un sarcophage posé sur une colline, ce qui crée une relation diagonale entre les protagonistes du tableau, renforcée par la composition des mains de Jésus, Marie-Madeleine et Lazare se faisant face.Rottenhammer s'est intéressé au thème de la résurrection de Lazare jusqu'après 1600. Ainsi, outre le tableau proposé ici, dont la composition globale rappelle l'Éveil de Lazare de Giuseppe Cesari (1568-1640) de 1593, aujourd'hui conservé au Palazzo Barberini à Rome (Herwarth Röttgen : Il Cavalier Guiseppe Cesari d'Arpino : Un grande pittore nello splendore della fama e nell'incostanza della fortuna, Rome 2002, p. 257, nr. 34), une autre version qui se trouve au Kunsthistorisches Museum de Vienne (Inv.GG 1141, cf : Cat. d'exposition. Hans Rottenhammer, begehrt - vergessen - neu entdeckt, Munich 2008, cat. n° 20, p. 114-11) ainsi que plusieurs gravures du même sujet, entre autres à l'Albertina de Vienne ainsi qu'à la Devonshire Collection de Chatsworth (ibid., p. 115, ill. 163 et ill. 165).Cet objet marqué d'un * (astérisque) est entièrement assujetti à la TVA, c'est-à-dire que pour ces objets, la TVA est calculée sur le prix d'adjudication plus les frais. Les acheteurs qui présentent une déclaration d'exportation dûment tamponnée se verront rembourser la TVA.

Informations de vente

zurich, Suisse