KRAUS (Johann Ulrich). Historische Bilder-Bibel : welche besteht in fünff Theil,…
Description
26 
Online

KRAUS (Johann Ulrich).Historische Bilder-Bibel : welche besteht in fünff Theil, Als: Erster Theil, der Patriarchen, Ander Theil, der Richter in Israel, Dritter Theil, der Könige in Jerusalem, Vierdter Theil, der Propheten, Fünffter Theil, der Apostel. Augsbourg : Johann Ulrich Kraus, 1700. — 5 parties en un volume in-folio, basane havane moucheté, filet à froid en encadrement sur les plats, dos à nerfs, tranches mouchetées (reliure de la seconde moitié du XVIIIe siècle).Première édition de cette « Bible en images », gravée et publiée par l'éditeur et graveur allemand Johann Ulrich Krauss (1655-1719).Le recueil est composé d'un titre imprimé, d'une préface de 4 pages, puis de 5 parties introduites par un frontispice et un titre particuliers. On compte ainsi au total 5 frontispices et 136 planches. Ces dernières sont numérotées de 1 à 135 et l'on trouve 2 planches numérotées 60. Chaque gravure possède 2 scènes superposées séparées par un texte de 12 ou de 14 vers en allemand sur deux colonnes. En-tête se trouve le passage de la Bible représenté sur la gravure.Les compositions de Krauss sont d'une grande finesse et dans le plus pur style baroque.Le titre général n'est pas daté et les titres des parties sont datés de 1700 (1, 2, 4 et 5) et 1699 (3).Exemplaire en reliure postérieure. Coiffes et une partie des caissons arrachées, épidermures, frottements d'usage, coins émoussés. Déchirures et réparations au premier frontispice et à plusieurs planches, avec parfois atteinte à la gravure. Pliures à la dernière planche. Salissures.

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats

Vous aimerez peut-être

Gabriel Lory l'Ancien, Dans la vallée de LauterbrunnenVue depuis Wengen sur l'imposante silhouette de la Jungfrau, troisième plus haute montagne des Alpes bernoises avec ses 4158 m, dans la partie nord du massif de l'Aar, qui domine à l'horizon l'idyllique vallée de Lauterbrunnen dans l'Oberland bernois, dans les Alpes suisses. Fabian Perren remarque à ce sujet "... Gabriel Lory connaissait parfaitement les préoccupations de la peinture en prospection, une synthèse de documentation objective et de composition picturale. Pittoresque signifiait pour lui expressif, signifiait variation des jeux d'ombre et de lumière et mise en évidence d'aspects caractéristiques capables de toucher l'âme de manière particulière. ...", technique mixte fine (aquarelle, crayon, encre de Chine), signée et datée "G. Lory 1814" en bas à droite de la représentation, titrée en français "Vue de la yungfraie prise de la vallée de Lauterbrunune", roussie, brunie et un peu tachée, encadrée sous verre et passe-partout, découpe du passe-partout env. 22,5 x 29,5 cm. Infos sur l'artiste : en fait Gabriel Ludwig Lori, dit Lory père [père], peintre paysagiste, aquarelliste, dessinateur, graveur et éditeur suisse (1763 Berne à 1840 ibidem), formation de peintre comme coloriste de gravures chez Johann Ludwig Aberli, Caspar Wolf, Sigmund Freudenberger, Balthasar Anton Dunker et Heinrich Rieter, formation continue à Genève auprès de Louis Albert Guislain Bacler d'Albe et Jean-François Albanis de Beaumont, travaille ensuite pour l'éditeur Bartholomäus Fehr à St. Gallen, 1784 actif comme coloriste de gravures de paysages à Berne, après la mort d'Aberli en 1786, Lory poursuit le travail d'édition de ce dernier, à partir de 1787 avec Simon Daniel Lafond, publication de feuilles d'art de l'Oberland bernois, du canton de Berne, de la Suisse centrale et de la Suisse italienne, fréquente Joseph Anton Koch, entretient un grand atelier avec de nombreux artistes, dont font partie son neveu Friedrich Wilhelm Moritz et son fils Mathias Gabriel Lory, 1797 déménagement avec son fils à Herisau, 1797 nouvelle collaboration avec Karl Ludwig Zehender et Simon Daniel Lafond, 1801 retour à Berne, 1805 avec son fils nomination par l'éditeur Jean-Frédéric d'Ostervald à Neuchâtel [Neuchâtel], 1812 retour à Berne et cofondateur de la société bernoise des artistes, 1812-30 collaboration à l'almanach suisse "Alpenrosen", 1818 membre du comité académique des arts, source : Historisches Lexikon der Schweiz, Thieme-Becker, Saur "Bio-Bibliographisches Künstlerlexikon" et Wikipedia.