1 / 4

Description

ANTOINE I (Roi du Portugal).
Les Pseaumes de D. Antoine roy de Portugal. Avec une dissertation préliminaire sur le vous & le tu en parlant à Dieu.
La Haye : Abraham Troyel, 1691. — In-12, maroquin rouge, plats ornés d'un encadrement composé de filets dorés et d'une large roulette à motifs de pampres et d'oiseaux, motif de volutes dorées aux angles, composition centrale faite d'une répétition de fers de fleurs et de chardons disposés en croix symétriquement, associés à des soleils aux extrémités et d'autres motifs de fleurs entre deux, dos à nerfs orné (reliure de l'époque).

Nouvelle édition de la traduction faite par Du Ryer des 7 psaumes d'Antoine I roi du Portugal (1531-1595), dédiée à Adrien baron de Gent.

Elle fut publiée par Jean Rou (1638-1711), homme de lettres et secrétaire-interprète des États-Généraux de Hollande, qui pour l'occasion ajouta une Dissertation sur le vous et le tu en parlant de Dieu qui paraît ici pour la première fois.

Cette traduction de Du Ryer était fort répandue à l'époque et était destinée à l'usage des protestants.

Très bel exemplaire dans une riche reliure décorée de l'époque.
Quelques minimes frottements d'usage, or noirci par endroits, sans gravité. Rousseurs éparses. On trouve cette note moderne sur la troisième garde blanche : « sorte d'examen de conscience ou plutôt de confession qui nous paraît une satyre virulente ».

Online
en cours
Aller au lot
<
>

ANTOINE I (Roi du Portugal).Les Pseaumes de D. Antoine roy de Portugal. Avec une dissertation préliminaire sur le vous & le tu en parlant à Dieu.La Haye : Abraham Troyel, 1691. — In-12, maroquin rouge, plats ornés d'un encadrement composé de filets dorés et d'une large roulette à motifs de pampres et d'oiseaux, motif de volutes dorées aux angles, composition centrale faite d'une répétition de fers de fleurs et de chardons disposés en croix symétriquement, associés à des soleils aux extrémités et d'autres motifs de fleurs entre deux, dos à nerfs orné (reliure de l'époque).Nouvelle édition de la traduction faite par Du Ryer des 7 psaumes d'Antoine I roi du Portugal (1531-1595), dédiée à Adrien baron de Gent.Elle fut publiée par Jean Rou (1638-1711), homme de lettres et secrétaire-interprète des États-Généraux de Hollande, qui pour l'occasion ajouta une Dissertation sur le vous et le tu en parlant de Dieu qui paraît ici pour la première fois.Cette traduction de Du Ryer était fort répandue à l'époque et était destinée à l'usage des protestants.Très bel exemplaire dans une riche reliure décorée de l'époque.Quelques minimes frottements d'usage, or noirci par endroits, sans gravité. Rousseurs éparses. On trouve cette note moderne sur la troisième garde blanche : « sorte d'examen de conscience ou plutôt de confession qui nous paraît une satyre virulente ».

Temps restant
Estimation 300 - 400 EUR
Mise à prix  300 EUR

* Hors frais de vente.
Reportez vous aux conditions de vente pour calculer le montant des frais.

Frais de vente : 25 %
Enchérir
Livraison

Localisation de l'objet :
France - 75002 - paris

La livraison est optionnelle

Vous pouvez recourir au transporteur de votre choix.

Informations de vente

Clôture de la vente à partir du
mardi 28 juin - 14:00 (CEST)
paris, France
Ader
Voir le catalogue Consulter les CGV Infos vente Experts

Vous aimerez peut-être

BIBLE.Τῆς Καινῆς Διαθήκης ἂπαντα. Novum Testamentum. Ex bibliotheca Regia.Paris : Robert Ier Estienne, 1549. — 2 parties en un volume in-16, 16, maroquin rouge, plats ornés d'un décor aux petits fers, comprenant au centre un compartiment rectangulaire aux bords lobés, orné de volutes filigranées et de points dorés entourant un losange central, ce compartiment étant inscrit dans un rectangle centrale de trois filets dorés aux coins compartimentés ornés de volutes dorées filigranées et de points dorés, motif doré dans le même esprit entre les deux compartiments en haut et en bas, le tout inscrit dans un large cadre composé de volutes filigranées dorées, et d'une roulette dorée à l'extérieur, dos à nerfs orné, tranches dorées sur marbrures (reliure du XVIIe siècle).Delaveau-Hillard, « Bibles imprimées du XVe au XVIIIe siècle », n° 3689.Seconde édition donnée par Robert I Estienne, suivant la première de 1546, avec la correction des erreurs mentionnées dans l'errata. Elle est divisée en deux parties, la première comprenant les Évangiles, la seconde réunissant les Épîtres pauliennes, les Épitres catholiques et l'Apocalypse.Connue sous le nom d'édition « O mirificam », faisant référence aux premiers mots de la préface, elle est entièrement imprimée avec les caractères grecs du roi gravés par Claude Garamont pour les Estienne. Le titre de chacune des parties possède la marque au basilique qui est celle dédiée aux imprimeurs du roi pour les lettres grecques. La marque de Robert Estienne figure au verso du dernier feuillet.Bel exemplaire en reliure de la première moitié du XVIIe siècle, sortant d'un atelier non identifié. L'encadrement sur les plats a été volontairement décoloré et les compartiments noircis, sans doute à une époque postérieure à la reliure.Coiffe de tête arrachée avec manque au premier caisson. Gardes renouvelées, titre remonté. Mouillures sur le titre et quelques mouillures claires sans gravité à plusieurs feuillets. Marge de tête un peu courte.

[ESCLAVAGE].Ensemble de 10 recueils de lois, chacun comprenant un texte consacré à la traite.10 brochures in-8, en feuilles ou déreliées.Comprend :- « Loi relative à la traite des noirs et au régime des colonies » (in : « Bulletin des lois de la République N° 192 », 20 Mai 1802, pp. 329-330).- « Décret impérial qui abolit la Traite des Noirs, Au palais des Tuileries, le 29 Mars 1815 » (in : « Bulletin des Lois, n° 8 », p. 55).- « Loi relative à la Répression de la Traite des Noirs. Au château des Tuileries, le 25 Avril 1827 » (in : « Bulletin des lois, n° 155 », pp. 377-379).- « Ordonnance du Roi sur la Répartition des Sommes provenant de la vente de navires capturés, pour motif de Traite de Noirs, par les bâtimens de l'État, et confisqués définitivement par jugemens prononcés dans les Colonies en vertu de la Loi du 25 Avril 1827. A Paris, le 16 Novembre 1831 » (in : « Bulletin des Lois. 2e partie. Ordonnances. N° 138* », pp. 29-30).- « Ordonnance du Roi portant que les Droits attribués aux Capteurs de navires saisis pour faits de Traite des Noirs seront remis au Consul général d'Angleterre à Paris, lorsque la Capture aura été opérée par des Croiseurs de la marine britannique. A Paris, le 24 Juin 1833 » (in : « Bulletin des lois. 2e partie. Ordonnances. N° 238 », pp. 4-5). [Petites galeries de vers.]- « Ordonnance du Roi qui prescrit la Publication des Conventions conclues entre la France et la Grande-Bretagne les 30 Novembre 1831 et 22 Mars 1833, relativement à la Répression de la Traite des Noirs. A Paris, le 25 Juillet 1833 » (in : « Bulletin des lois. 2e Partie. Ordonnances. N° 245 », pp. 77-90).- « Ordonnance du Roi qui prescrit la publication de la Convention et de l'Article additionnel conclus, les 8 Août et 8 Décembre 1834, entre la France, la Grande-Bretagne et la Sardaigne, dans le but d'assurer la répression de la Traite des Noirs. Au palais des Tuileries, le 26 Septembre 1835 » (in : « Bulletin des lois, 2e partie. Ordonnances. N° 386 », pp. 277-283).- « Ordonnance du Roi qui prescrit la publication de la Convention conclue, le 21 Mai 1836, entre la France et le royaume de Suède et de Norwège, pour la répression du crime de la Traite des Noirs Au palais de Neuilly, le 20 Août 1836 » (in : « Bulletin des lois, n° 455 », pp. 337-349).- « Ordonnance du Roi qui prescrit la publication de la Convention conclue, le 9 Juin 1837, entre la France, la Grande-Bretagne et les villes libres et anséatiques de Lubeck, de Brême. et de Hambourg, dans le but d'assurer la répression de la Traite des Noirs. Au palais des Tuileries, le 6 Décembre 1838 » (in : « Bulletin des lois. N° 616 », pp. 669-673).- « Ordonnance du Roi qui prescrit la publication de la Convention conclue, le 29 août 1840, entre la France et la République d'Haïti, dans le but d'assurer la répression de la Traite des Noirs. Au palais de Neuilly, le 10 Juillet 1841 » (in : « Bulletin des lois, n° 837 », pp. 45-49).