MONTRE DE COL Montre de gousset à remontoir de forme carrée à côtés concaves en …
Description

MONTRE DE COL

299 

MONTRE DE COL

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats

Vous aimerez peut-être

Nu érotique Aquarelle sur papier 43 x 89 cm Signé en bas à droite "Irène Klestova" Au dos, sur le papier, les indications manuscrites de la main de l'artiste "Irène Klestova atelier 7 impasse du Rouet Paris 14" Irène Klestova est une peintre russe née en 1907 à Saratov. Elle effectue sa formation artistique dans une école privée de Moscou sous la direction de Fedor Ivanovich Rerberg. En 1925, la peintre quitte la Russie durant la révolution Bolchévique, et entre à l’Académie des Arts de Rome, où elle rencontre le peintre Lev Tchistovsky qui devient son mari. C’est en 1926 que le couple arrive à Paris dans le quartier Montparnasse. Dans les années 1930, Irène Klestova quitte Paris pour le midi à Cénevières, où elle commence à cultiver des orchidées qui lui servent de modèle. Irène Klestova s’intéresse particulièrement au genre du nu. Elle exécute d’un fin tracé le contour du corps qui repose le plus souvent sur un divan ou un lit dont les draps viennent contraster avec la blancheur de la peau. Les poses des modèles balancent entre un repos éveillé et des attitudes érotiques. Irène Klestova expose au Salon des Indépendants, au Salon de Meudon (1935), au Salon du Printemps et au Salon de l’Art Libre (1947,1948). Ses œuvres sont également présentées dans les galeries en Angleterre ainsi qu’aux États-Unis. Les Musée des Beaux-Arts de Villefranche de Rouergue, Sarato, et le Château de Cénevières conservent des œuvres de l’artiste dans leur collection. (Légèrement insolé)

Environs d'Abano, les terres Gouache sur papier 26 x 36 cm Signé en bas à droite "Bouchène" Dimitri Bouchène est un peintre et décorateur russe naturalisé français. Il est né en 1893 à Saint-Tropez alors que sa mère suit une cure contre la tuberculose. Jusqu’en 1912, Bouchène prend des cours du soir en peinture en parallèle de ses études au Deuxième gymnasium de Saint-Pétersbourg. Il arrive à Paris en 1912 et fréquente l’atelier de Maurice Denis à l’Académie Ranson où il fait la rencontre de Henri Matisse. De retour à Saint-Pétersbourg en 1913, Dimitri Bouchène suit des études d’histoire et de philologie avant de prendre des cours de dessin deux ans plus tard à la Société Impériale d’encouragement des Beaux-Arts. Il fait partie du mouvement Mir Iskousstva fondé en 1898, qui prône un renouvellement de l’art russe, et s’inspire de l’Art nouveau et du symbolise en s’appuyant sur de nouvelles formes d’art dont le théâtre et la décoration. Il est nommé conservateur au département des objets précieux du musée de l’Ermitage jusqu’en 1925. De retour à Paris en 1926, Bouchène crée les costumes de la ballerine Anna Pavlova, puis travaille pour les maisons de haute couture Lucien Lelong, Jean Patou, Lanvin, Nina Ricci. Jusqu’en 1969, l'artiste décore et réalise les costumes pour la scène parisienne et internationale. Le peintre meurt le 6 février 1993 et est enterré au cimetière du Montparnasse. Mot de passeDimitri Bouchène expose dans les galeries parisiennes : Galerie Bernheim-Jeune (1927), S.Lesnik (1928), V.Girchman (1929,1930), Fabre (1928), Eugène Druet (1929,1933), Drouot (1929,1933,1936,1938), La Renaissance (1932), Proscenium (1971) ; et participe à plusieurs expositions collectives en Belgique, Angleterre, Italie, Tchécoslovaquie, Lituanie, Russie et aux États-Unis.