228 

IMPORTANT CAMÉE FIGURANT LE PORTRAIT DE L’IMPÉRATRICE FURIA SABINA TRANQUILLINA Art romain impérial, c. 240-250. Sur agate à deux strates. 22 x 36 x 10 mm Complet et en excellent état mis à part quelques éclats sur la partie postérieure. Provenance Ancienne collection privée, acquis dans les années 1970-1980 Puis par descendance, colelction privée, 1998 An important imperial roman two-layered agate cameo. Portrait of the Emperess Furia Sabina Tranquillina. Ca. 240-250 A.D. Le portrait est tourné vers la gauche, et se caractérise par des traits longilignes et un profil prononcé. La bouche est charnue et légèrement entrouverte, le menton est petit et arrondi, l’oeil est grand et absorbé, le front est bas. La coiffure complexe de type helfrisur, s’inscrit dans la mode du IIIe siècle. Le buste est drapé et les plis de sa robe finement gravés suivent une géométrie en forme de " V ". Le travail est effectué avec une grande habileté technique et avec une grande maîtrise artistique, la modélisation des volumes anatomiques étant douce, expressive le rendu physionomique. Un camée de ce genre, aux dimensions importantes et de cette qualité, aurait certainement pu être destiné à un membre de la famille impériale, vraisemblablement commandé pour un événement exceptionnel. Compte tenu de l’étroite ressemblance physique, à la fois dans le type de coiffure mais surtout dans le profil acéré, il est possible d’associer ce portrait à l’effigie de l’impératrice Tranquillina. Il existe peu d’informations sur la vie de Furia Sabina Tranquillina (v. 226 - ap. 241). Elle était l’épouse de l’empereur Gordien III. Tranquillina était la fille de Gaius Furio Sabino Timesiteo et épousa Gordien en 241. Le mariage avec Tranquillina a représenté l’un des moments centraux du règne de Gordien puisqu’il a effectivement sanctionné la représentativité des classes aisées qui ont vu dans Gordien III, le représentant d’une ancienne famille. C’est peut-être à l’occasion de son mariage que son portrait en camée a été commandé. Leur mariage ne dura pas longtemps car Gordien mourut en 244 pendant la guerre des Parthes. Le jeune empereur fut assassiné le 25 février 244 par les prétoriens à l’instigation de Philippe l’Arabe - qui succéda à Timesiteo -, il n’avait régné que six ans. Les érudits sont enclins à croire que le mariage, bien que né d’intérêts politiques, était néanmoins une union de sentiments et la preuve en serait les représentations des nombreuses pièces frappées en peu de temps. Il est en effet possible de trouver des parallèles, ainsi que dans la statuaire, précisément dans la numismatie.

Livraison

Localisation de l'objet :
Monaco - 98000 - monte-carlo

La livraison est optionnelle

Vous pouvez recourir au transporteur de votre choix.

Informations de vente

monte-carlo, Monaco

Voir les résultats