Description

COPERNICUS. De revolutionibus orbium coelestium.

COPERNICUS, Nicolaus. De revolutionibus orbium coelestium. RHETICUS, Georg Johann. De libris revolutionum Nicolai Copernici Narratio Prima. Bâle, Heinrich Petri, 1566.



[Unito con :]



SCHRECKENFUCHS, Georg Oswald. Primum Mobile. Bâle, Heinrich Petri, 1567.



2 opere in un volume in Folio piccolo. 300x201 mm. Legatura tedesca coeva in pelle di scrofa su tavole di legno smussate di Georg Freyberger, con elaborate impressioni a secco, al centro del piatto anteriore un pannello con una scena della vita di Cristo con sotto la didascalia "honora patrem et matrem", in alto le iniziali "WSZ", in basso la data "1567", dorso a 4 nervi con titolo manoscritto nello scomparto superiore. I : Carte [6], 213, [1]. Il foglio 27 è paginato erroneamente come 32 e il foglio 73 come 65, proprio come altre copie note. Marca tipografica al Frontespizio, differente marca al verso dell'ultima carta, diagrammi e figure geometriche nel testo, Iniziali istoriate, carattere corsivo, romano, greco.Marginalia in latino di diverse mani antiche, nel recto del primo foglio di guardia lunga iscrizione manoscritta che traduce e parafrasa in tedesco il capitolo che Christoph Clavius dedica al calcolo dell'entrata del Sole nelle diverse Case Zodiacale, nel suo Commento alla Sfera di Sacrobosco. Stessa mano nell'iscrizione in tedesco sul margine inferiore del verso della carta π⁶. Con medesimo inchiostro seppia, sul recto dell'ultimo foglio di guardia calcoli calendari codificati. Antiche note di proprietà al Frontespizio : Iscrizione manoscritta in latino, timbro rotondo della biblioteca del Gymnasium di Most, nella Repubblica Ceca, sotto stampigliato "Staatsgymnasium in Brüx" e numero di collocazione annullato.II : Pagine [20], 206, [2]. Grande xilografia al Frontespizio raffigurante Sfera Armillare, firmata THW, marca tipografica in fine, Diagrammi e Iniziali Istoriate, carattere corsivo, romano, greco.Legatura con qualche macchia, piatti con lievi difetti, qualche segno di usura alle estremità. Macchia di umidità sul titolo e sulle prime carte, e sui margini di alcune carte, tracce di tarlo nel margine esterno delle prime 80 carte della prima opera e nelle ultime 30 carte della seconda. Bel exemplaire dans sa légatura originale coeva.



Remarquable deuxième édition du chef-d'œuvre de Copernic, la plus importante œuvre scientifique du XVIe siècle, et l'une des trois ou quatre œuvres scientifiques les plus importantes jamais publiées. Cette édition est la première à inclure la "Narratio prima" de Retico (1540 ; seconde édition 1541), qui contient en réalité la première annonce de l'invention copernicaine, publiée avant l'œuvre de Copernic. La nécessité d'inclure le traité de Retico dans la présente édition peut susciter une certaine surprise, mais pour ses premiers lecteurs, le test de Copernic était très important, surtout pour les arguments mathématiques complexes, et l'éditeur a déclaré qu'une introduction de qualité serait utile pour la compréhension et pour stimuler la vente.PMM : "La publication du De revolutionibus orbium coelestium en 1543 a marqué un tournant dans la pensée humaine [...] Avec le soleil placé au centre, et la terre tournant quotidiennement sur son axe et tournant autour du soleil en commun avec les autres planètes, tout le système des cieux est devenu clair, simple et harmonieux. La nature révolutionnaire de sa théorie est évidente dans son célèbre diagramme illustrant les orbites concentriques des planètes... Comme Ptolémée, Copernic croyait que les mouvements célestes devaient être parfaits, uniformes et circulaires ; il employait encore des épicycles. C'est Tyco Brahe qui a finalement détruit les sphères célestes et Kepler qui a détruit le mythe du cercle. ... En un siècle, le point de vue de Copernic est généralement accepté par les leaders de la science ; Galilée et Gilbert en sont de fervents partisans, ainsi que Mästlin et Kepler. Newton a finalement établi sa vérité et ses vues ont été développées par les mathématiciens du dix-huitième siècle pour trouver leur résumé final dans le Traité de Mécanique Céleste de Laplace" Il testo se poursuit par la première édition de 1543, incluant la controversée prefazione non firmata d'Andreas Osiander, qui mirava a rassicurare i potenziali critici dell'opera enfatizzandone l'aspetto puramente teorico. Petri ajoute une recommandation préliminaire du célèbre astronome Erasmus Reinhold (timbrée à la fin de l'index), dans laquelle il affirme que "toute la postérité se souviendra avec reconnaissance du nom de Copernic, dont le travail et l'étude ont permis à la doctrine des mouvements célestes de se rétablir après s'être presque effondrée" (traduction d'Owen Gingerich, Eye of Heaven, p. 221). Dans son recensement des éditions de 1543 et 1566, Owen Gingerich a identifié 324 copies de la seconde édition, ne rendant que légèrement moins rare la première. La dimension totale de l'édition a été stimulée en seulement 601 copies. Cet exemplaire a été envoyé à Gingerich quand il a préparé son recensement. Le De revolutionibus se termine à la page 213 recto. Sur le verso de la carte 213 se trouve la "Narratio Primera". The work is offered with a valid export license.

Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

97 
Aller au lot
<
>

COPERNICUS. De revolutionibus orbium coelestium.

Estimation 120 000 - 200 000 EUR

* Hors frais de vente.
Reportez vous aux conditions de vente pour calculer le montant des frais.

Frais de vente : 26.5 %
Remportez votre lot au juste prix en passant une enchère automatique !
Notre système se chargera le jour de la vente d'enchérir à votre place, jusqu'au montant maximum souhaité, sans dévoiler ce montant à la maison de vente !
Déposer un ordre
Informations de vente

En vente le mercredi 01 déc. - 14:00 (CET)
padova, Italie
Bado e Mart Auctions
Voir le catalogue Consulter les CGV Infos vente

Vous aimerez peut-être

CARDANO, Girolamo. Hieronymi Cardani, In Cl. Ptolemaei De astrorum ...Cunradi Dasypodii... scholia et resolutiones...Basileae, ex officina Henricpetrina, 1578 In-folio. 300x190 mm. Legatura coeva, pelle bruna e piatti in legno con impressioni a freddo. Pagine 16 non numerate, incluso Frontespizio, 510, [3], 602-838, i.e. 834, [2]. Errori di numerazione, pagine 761-768 erroneamente numerate a colonne. Le carte bianche sono comprese nella numerazione. Segment : a⁸A-2I⁸, ²2A-2F⁸2G¹⁰, ³2A-2B⁸2C⁶2D²2E-2F⁸2G⁶2H⁴2I¹⁰. Page d'accueil avec un portrait de Cardano sur un dessin impressionné en xilographie, impression typographique au verso de la dernière page, illustrations animées et ornées, nombreux diagrammes incisés en lettres dans le testo, en tondo, italique et grec. Marginalia di mano coeva. Firma manoscritta di antico possessore sul margine inferiore del Frontespizio "John Willoughby, febry 24 th, 1631". Ex libris "Sapere Aude" incollé al contropiatto. Lieve traccia di umidità sul margine esterno delle ultime 6 carte, per il resto buono stato di conservazione, esemplare in legatura originale. Une belle copie de cette collection d'ouvrages astrologiques du célèbre médecin, physicien, mathématicien et astrologue milanais Girolamo Cardano. Le livre illustré est décoré de 100 diagrammes astrologiques, de 3 figures astrologiques et de 2 images de Rantzau. La première partie consiste en sa traduction en latin des Tetrabiblos de Tolomeo, avec son commentaire. La première édition de la raccolta de Cardano uscita dalla stampa di Heinrich Petri apparve nel 1554 ; la publication de 1557 est la première à être complétée par le commentaire du mathématicien Corradus Dasypodius (1532-1600), qui a écrit, dans la section Genitura Exempla dedicata ai singoli oroscopi di grandiomini, il celebre oroscopo di Gesù Cristo e inserì invece una breve descrizione di l'orologio della cattedrale di Strasburgo, che Dasypodius aveva costruito in collaborazione con i fratelli Habrecht di Sciaffusa. Adams C-682 ; STC German 719 ; Houzeau - Lancaster 4856 ; Riccardi I, 254.7 ; Olivier 2617 (outils 2, 3). The work is offered with a valid export license.

LULL Ramòn - BRUNO, Giordano. Opera ea quae ad inventam ab ipso Artem Universalem, Scientiarum Artiumque omnium brevi compendio.Argentinae (i.e Strassburg], Lazarus Zetzner, 1598 In-8vo, mm. 180x110 ; Legatura coeva piena pergamena, dorso a tre nervi con titolo manoscritto ; pp. 24 nn., 992, 32 nn. ; marca tipografica al Frontespizio, numerose figure xilografiche nel testo di soggetto astronomico e geometrico, 3 tavoel schematiche fuori testo a fronte delle pp. 1, 44, 236. Leggere diffuse bruniture, traccia di gora nelle prime 200 pagine e nelle pagine finali, per il resto buona conservazione, esemplare genuino. Rara prima edizione. Importante raccolta delle opere del Lull, cui sono aggiunti quattro trattati di Giordano Bruno e uno di Agrippa von Nettesheim. Fidora : "Cette édition, qui a eu une grande influence - le jeune Leibniz, par exemple, a fait connaissance avec Llull grâce à cette anthologie -, contient plusieurs œuvres de Llull lui-même ainsi que les commentaires de la Renaissance sur ses œuvres par Agrippa de Netteshein, Giordano Bruno." Le opere contenute in questa edizione sono : I. Ars Brevis ; II. De Auditu Kabbalistico seu Kabbala ; III. Duodecim principia Philosophiae Lullianae ; IV. Dialectica seu Logica ; V. Rethorica ; VI. Ars Magna. Seguono i testi degli Interpretes della filosofia lulliana, ovvero i 4 trattati di Giordano Bruno e l'importante commento di Agrippa : VII. De Lulliano Specierum Scrutinio ; VIII. De lampada combinatoria Lulliana ; IX. De progressu logicae venationis ; X De lampade venatoria logicorum ; Agrippa von Nettesheim, XI. Commentaria sulla Ars Brevis Lulliana. In fine un'altra opera di Lull, XII. Articuli fidei. Les quatre textes de Giordano Bruno ont été insérés pour la première fois dans cette édition, puis republiés dans les éditions successives sans être mentionnés dans les titres des frontispices, afin de ne pas être soumis à la censure des pays catalans. Les quelques oeuvres de Lull qui ont été réunies constituent une sorte d'encyclopédie des sciences, de l'alchimie à l'astronomie en passant par l'étude de la Kabbale, exposées de manière simple avec des schémas et des méthodes didactiques novateurs : grâce à cette édition, Leibniz et beaucoup de ses contemporains ont découvert Lull et Giordano Bruno. Blum : "En 1598 ... l'imprimeur Lazare Zetzner de Strasbourg, publia une grande collection des œuvres de Raymond Lull et des commentaires les plus significatifs sur le lullisme, parmi lesquels se trouvaient également quelques traités de Bruno. Depuis lors, la mnémotechnique de Bruno a été un élément fondamental de toutes les tentatives faites au XVIIe siècle pour mettre en place une science universelle sur la base d'une théorie des combinaisons interprétée dans les termes du néo-platonisme. C'est également Leibniz qui fut l'un des premiers à supposer des similitudes entre la théorie de l'infini de Bruno et la théorie cartésienne des tourbillons dans un univers indéterminé et infini ; Leibniz eut l'occasion de lire ces traités en sa qualité de bibliothécaire de la bibliothèque Herzog August à Wolfenbüttel". Alexander Fidora, Peirce's Account of the Categories and Ramon Llull, 2007, p 181 ; Paul Richard Blum, Giordano Bruno : An Introduction, 2012, p. 110 ; Silvestrini-Firpo, Bibl. di Giordano Bruno, n. 1 ; Adams, n. 1694 ; Duveen, p. 371 ; Honeyman, n. 2068 ; Bolton, I, 1001 ; Dorbon, n. 2793 ; Menendez y Pelayo, Historia de los eterodoxos españoles, I, p. 517, n. 1. Ferguson, II, p. 49, cite l'édition de 1609 mais pas la présente. The work is offered with a valid export license.

CYRANO de BERGERAC, Savinien. Histoire Comique contenant les estats & empires de la Lune. Paris, de Sercy, 1659 8vo piccolo. Legatura coeva piena pelle, dorso a nervi con titolo e fregi in oro, tagli rossi. Pagine 48 non numerate, 191. Tracce d'uso alla legatura, esemplare genuino. Rarissima seconda edizione. Cette édition est identique à la première, introvabile, qui a été publiée seulement deux ans auparavant. Cet important récit initiatique qui décrit un voyage immaginaire sur la Lune est également l'une des premières œuvres de fantasy. Cyrano a écrit cet opéra sous l'influence des théories scientifiques et de la filosofia libertina de Gassendi et a exploré de nombreuses théories filosofiques, scientifiques et religieuses : le mouvement de la terre, l'éternité et l'infini des mondes, la constitution atomique des corps, les principes scientifiques de l'aérostation, etc. Al tempo stesso satirizza le credenze religiose e astronomiche del XVII secolo, che vedevano l'uomo e il mondo come il centro della creazione. L'utilisation de la science par Cyrano a contribué à populariser les nouvelles théories, mais son objectif principal était de ridiculiser l'autorité, et en particulier d'incorporer le matérialisme dans la pensée libre. Les connaissances de l'alchimiste, qui ne sont pas toujours connues dans le récit, ont été stimulées par d'importants studios de l'érémitisme comme Fulcanelli et Eugène Canseliet. Lyau : "On peut dire que Cyrano de Bergerac est un précurseur de Voltaire. (...) il combine des idées issues des nouvelles découvertes en astronomie avec des commentaires satiriques sur les croyances religieuses et politiques de son époque pour produire deux œuvres qui, selon de nombreux spécialistes de la science-fiction, devraient être incluses dans le canon des premiers chefs-d'œuvre de la science-fiction" L'opera uscì postuma nel 1657. Per quanto concerne l'edizione originale della Luna Madeleine Alcover censisce solo quattro esemplari. Cette deuxième édition, très rare, n'a jamais été comparée aux éditions internationales au cours des quatre dernières années. The work is offered with a valid export license. Madeleine Alcover, Statistique et critique d'attribution : l'édition posthume des États et Empires de la Lune [article], Littératures classiques, Année 2004, Suppl. 53, pp. 295-311 ; Cyrano de Bergerac, Les États et Empires de la Lune et du Soleil. Édition critique. Textes établis et commentés par Madeleine Alcover, Paris, Champion, 2004 ; La Pensée philosophique et scientifique de Cyrano de Bergerac. Histoire des Idées et Critique Littéraire, N° 109. Paris-Genève : Librairie Droz, 1970.Bradford Lyau, Les romanciers d'Anticipation de la science-fiction française des années 1950 : les beaux-enfants de Voltaire, Jefferson, 2011, p. 25. Didier Kahn, L'alchimie dans Les États et Empires de la Lune et du Soleil [article], Littératures classiques Année 2004 Suppl. 53 pp. 137-157.