1 / 3

Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

68 

COUPLE DE BOUCLES D'OREILLES, MONTELUPO, 1640-1660 CIRCAen majolique décorée en polychromie de bleu, bleu, vert, jaune, jaune-orange et brun manganèse dans des tons bruns ; une signée deux fois sur le corps LO ; a) h. 34,8 cm, diam. bouche 13,5 cm, diam. base 11,3 cm ; b) h. 35,4 cm, diam. bouche 12,8 cm, diam. base 11,5 cm PAIRE DE POTS DE PHARMACIE à bec, MONTELUPO, CIRCA 1640-1660 base cm 11,5 A PAIR OF SPOUTED PHARMACY JARS, MONTELUPO, CIRCA 1640-1660 Bibliographie pour comparaisonF. Berti, La farmacia storica fiorentina, i "fornimenti" in maiolica di Montelupo (secc. XV-XVIII), Firenze 2010, pp.123-125 figs. 110-112 La paire de vases d'apothicaire présente un corps ovoïde, une large bouche évasée, une base étroite avec un pied plat et légèrement évasé ; sur les côtés partent deux anses en plastique en forme de "dragon", peintes en polychromie, tandis que sur le devant, en haut, se trouve un bec verseur pour l'écoulement des liquides. Le corps est entièrement décoré d'une couronne feuillagée avec des fruits et des rubans, maintenue par des rubans, qui encadre un emblème pharmaceutique dont le cadre est déplacé pour simuler une sculpture. L'emblème est celui des Franciscains, ici dans sa forme simple, mais avec une variation dans les armes, toutes deux couvertes par l'habit (azur, avec un dextrochier nu placé dans une bande, croisant un dextrochier senestre habillé à la manière des Franciscains, placé dans une barre, tous deux aplatis, stigmatisés et croisant une croix latine naturelle). Au dos se trouve un décor dense de "feuilles bleues", typique de la production des dernières apothicaireries de Montelupese, ici clairement souligné par des couleurs marquées et une abondance de pigments. Sous les poignées se détache la marque d'atelier de Montelupese "Lo", insérée dans une petite réserve circulaire.Fausto Berti souligne comment cette option décorative a été choisie par diverses fournitures pharmaceutiques autour des années 1740, et regroupe cette production sous le nom de "pharmacie franciscaine", en divisant les œuvres par morphologie. Les œuvres sont de toute façon caractérisées par la marque sous les poignées et appartiennent à un atelier de Montelupese qui a utilisé la marque même après la destruction de l'ancien four, qui a probablement eu lieu en 1632. L'érudit distingue deux séries de cruches sur la base de leur taille : la première, plus petite, se situe chronologiquement autour de 1630, tandis que le groupe auquel appartiennent nos exemples, qui comporte quelques variations dans le choix de la décoration secondaire, s'étend des années 1630 aux années 1660, avec quelques ajouts tardifs vers 1680.

Informations de vente

firenze, Italie