1 / 5

Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

67 

GRANDE PIÈCE DE MER, MONTELUPO, 1611en majolique peinte polychrome ; diam. cm 48,6, h. cm 5,8 UNE GRANDE PIÈCE DE MER, MONTELUPO, 1611 Bibliographie comparativeF. Berti, Storia della ceramica di Montelupo. Vol. II, Montelupo Fiorentino 1998, pp. 203-204, pp. 386-387 ;C. Ravanelli Guidotti, Maioliche di Montelupo, Florence 2019, pp.162-164 n. 26 La grande cuvette à centre omboné présente une forme baccellée dans l'umbo, dans la large bande de décollement et dans le bord court. Le bassin est apode. Le décor polychrome couvre toute la surface et montre au centre du cavetto l'emblème non identifié d'une famille, dans un bouclier ovale encadré par un cadre de cartouches ondulés. Disposés en groupe, tout autour de l'umbo, une série d'éléments en relief peints en orange et nuancés en bleu simulent une gaine métallique, autour de laquelle une deuxième section du cavetto est décorée dans un style raphaélesque de harpies ailées alternant avec des camées et des bijoux. Sur le bord, les mêmes éléments sont répétés dans une version simplifiée, avec seulement la tête de la harpie et des éléments de diamant individuels, et entre ces petites métopes, deux se détachent avec de petits cartouches contenant les mots "DIMAGO" et la date "1611". Le dos du bassin présente des éléments décoratifs serpentins et des rinceaux feuillus soulignés en bleu aquarelle, encadrant la marque d'atelier au centre d'une réserve circulaire soulignée par des lignes concentriques : " Fo sopra Omega "Le style raphaélesque est souligné par des touches marquées et sûres, dans un style très proche de celui typique des vases de la boutique de l'apothicaire de Santa Maria Novella et encore plus des vases associés à l'emblème des Médicis-Habsbourg. L'emblème central n'a pas été identifié, mais il se trouve sur un orcio dans une collection privée (champ de vélo avec une roue de puits noire, quatre pales, des treuils), pour lequel on a émis l'hypothèse d'un blason d'entreprise, sachant toutefois que de nombreuses familles florentines portent une roue de moulin dans leur blason, comme les Bonsi della Ruota. Le grand bassin d'eau appartient à la production des ouvrages dits "à pompe", qui voit dans la production de Montelupo des exemples importants et des comparaisons, toujours associés à l'emblème des familles nobles et souvent caractérisés par le motif décoratif raphaélesque. Les exemples connus peuvent être placés chronologiquement entre la fin du XVIe siècle et le début du XVIIe siècle, comme les bacili conservés au New York Museum et au Bargello de Florence, datés de 1617 et 1626. Cette œuvre, ainsi que la précédente (lot 66), à laquelle nous nous référons pour de plus amples informations, fait partie de la production de Montelupese caractérisée par la présence d'armoiries héraldiques, témoignant du succès des ateliers dans la production de vaisselle pour des clients spécifiques, représentant des exemples significatifs des différentes interprétations de la décoration raphaëlienne au sein d'un même atelier et de son utilisation selon la demande du client.

Informations de vente

firenze, Italie