1 / 3

Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

44 

GRANDE JARRE, VENISE, 1570 CIRCAen majolique décorée en polychromie avec orange, bleu, brun, jaune, noir, vert ; h. cm 40, diam. de l'embouchure cm 12,5, diam. de la base cm 16 GRANDE JARRE, VENISE, CIRCA 1570 BibliographieG. Gardelli, Italika. Maiolica italiana del Rinascimento. Saggi e Studi, Faenza 1999, pp. 44-45, nn. 17-18 ;R. Perale, Maioliche da farmacia nella Serenissima, Venise 2021, pp. 120-136 Vase à corps globulaire, reposant sur une base plate avec un pied à bord arrondi légèrement évasé, muni de robustes anses à double torsion avec une attache inférieure en "pince" ; col court, bouche étroite à bord légèrement évasé. L'ornementation comprend sur le devant, à l'intérieur d'un grand médaillon circulaire au cadre " froissé ", la figure d'un saint dominicain peint de trois quarts face à la droite, une fine croix dans la main droite et un livre dans la gauche. La figure est peinte sur de l'émail blanc, nuancée par de fines touches de manganèse et éclairée à l'étain blanc. Le reste de la surface est décoré de "fleurs" et de "fruits" avec des feuilles d'acanthe en forme de verticilles de couleur rouge orangé, des baies, des corolles, des boutons, des campanules.Le grand vase, cohérent dans sa morphologie et son choix décoratif avec les spécimens proposés dans le lot suivant (lot 45), semble appartenir non seulement au même ensemble pharmaceutique, mais aussi à la même production. Le style pictural des figures des petits saints, tous en habit dominicain, l'absence de l'indication de la préparation et la présence de grandes feuilles d'acanthe froissées de couleur rouge fer disposées de manière à souligner la bouche soutiennent l'hypothèse. La petite figure, qui représente probablement saint Dominique malgré l'absence de l'étoile sur le front, est peinte avec une grande habileté technique, mais il ne nous semble pas qu'elle puisse être comparée à la figure de l'albarello présentée dans le lot 46 de ce catalogue, attribuable plutôt au dénommé Peintre des petits saints, qui pour certains peut être associé à la personnalité de Gianfranco Bernacchia en raison de la présence d'un sigle GB dans deux pots avec des saints et une décoration en porcelaine polychrome. Il semble plus plausible que le vase appartienne à un ensemble pharmaceutique réalisé par "l'atelier de Mastro Domenego", selon la récente classification proposée par Riccardo Perali. Le vase trouve une certaine correspondance morphologique dans les exemples de la collection Cini de Venise et dans les rares exemples avec des anses latérales, de morphologies diverses, comme le vase à deux anses du MIC de Faenza (inv. n° 21198) avec une splendide figure de saint Jérôme dans un paysage.

Informations de vente

firenze, Italie