1 / 2

Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

27 

VERRE UMBONAT, GUBBIO OU URBINO, 1530-1540 CIRCAen majolique décorée en bleu cobalt avec lustre rouge et doré ; au dos, au centre du pied, N et trois décorations en spirale le long du bord en lustre ; diam. cm 25,5, pied diam. cm 12,2, h. cm 5,4. cm 5,4 UNE COUPE UMBONATÉE, GUBBIO OU URBINO, CIRCA 1530-1540 Bibliographie comparativeJ. Giacomotti, Catalogue des majoliques des musées nationaux, Paris 1974, p. 222 no. 725 ;B. Rackham, Musée Victoria et Albert. Catalogue of Italian Maiolica, Londres 1977, p. 223 n. 704, table 110 ;T. Wilson, E. Sani, Le maioliche rinascimentali nelle collezioni della Fondazione Cassa di Risparmio di Perugia. 1, Perugia 2006, pp 184-193 nos. 59-63 La coupe sur un pied bas a un corps moulé et un décor en relief qui court le long du bord, alternant des cosses ovales avec des feuilles lancéolées surmontées de petits fruits sphériques. Le motif est peint en lustre rouge doré et souligné d'ombres rendues par de larges coups de pinceau bleu cobalt. Au centre de l'umbo, encadré par une fine bande de relief, est peint un motif amatoire avec un cœur brûlant sur un feu ardent, percé d'un dard et d'une épée et surmonté de deux yeux en pleurs. Au dos, trois larges spirales en lustre rouge et un N en lustre doré au centre.Cette coupe appartient à un type de poterie dans lequel la préciosité de l'artefact n'était pas due au style pictural, mais plutôt à la technique du lustre et à la réalisation morphologique de l'objet moulé, ce qui le rendait particulièrement fragile. Compte tenu de la demande de poteries imitant le métal et du succès des lustres de Gubbio d'abord, puis de ceux de Deruta peu après, la production de ces objets était répandue au cours du XVIe siècle, mais des exemples datés permettent de délimiter l'espace chronologique : un exemple porte l'insigne de Jules II, pape de la première décennie du siècle (1503-1513), un autre l'insigne du pape Paul III (1534-1549). Les exemples connus avec la marque N au dos sont attribués par certains à l'atelier d'Urbino de Vincenzo Andreoli, actif dans les années après 1538 et jusqu'en 1547. Une coupe en relief avec la même représentation au centre est conservée dans la collection de la Fondazione della Cassa di Risparmio di Perugia et porte la date de 1531, une autre est conservée au Victoria and Albert, une autre, très proche également dans la décoration du bord, au Musée de la Renaissance à Ecuen et une autre particulièrement proche de la nôtre, datable de 1530, figure dans la collection Nicolier à Paris.

Informations de vente

firenze, Italie