1 / 2

Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

23 

PLAQUE DE POMPE, DERUTA, 1540-1550 CIRCAen majolique peinte en polychromie avec rouge de fer, jaune d'antimoine, vert de cuivre, bleu de cobalt, manganèse ; diam. cm 37, diam. du pied cm 13,2, h. cm 7,5 UN CHARGEUR, DERUTA, CIRCA 1540-1550 Bibliographie comparativeT. Hausmann, Majolika. Spanische und italienische Keramik vom 14. bis zum 18. Jahrhundert, Kataloge des Kunstgewerbemuseums Berlin, Berlin 1972, pp. 210-214 nn. 160-161 ;J. Giacomotti, Catalogue des majoliques des musées nationaux, Paris 1974, pp. 156-157 n. 521 ;C. Fiocco, G. Gherardi, L. Sfeir-Fakhri, Majoliques italiennes du Musée des Arts Décoratifs de Lyon. Collection Gillet, Lyon 2001, n° 88, 89, 90 Le plat de parade présente la forme caractéristique avec un profond et large cavetto, le bord est large et se termine par un ourlet terminé par une latte légèrement relevée, et repose sur un pied annulaire, également légèrement relevé, et originellement perforé à vif pour permettre l'exposition. Le revers est recouvert d'une glaçure bistro brun chamois foncé avec une fine couche de glaçage. Au centre du cavetto se trouve une représentation de Sainte Lucie, qui s'avance, tenant une branche de palmier dans la main droite et une coupe contenant des yeux dans la main gauche, symboles de son martyre, vêtue d'une longue tunique rouge et d'un manteau noué sur l'épaule gauche, laissé tomber sur le côté. Le paysage est typique, avec plusieurs plans superposés qui donnent de la profondeur à la scène, avec en arrière-plan de petits villages clairsemés à tourelles. Le bord, subdivisé en métopes, alterne les embryons, les fleurs et les éléments ovales en forme d'amande dans un jeu de couleurs vives. La figure représentée ici est stylistiquement similaire aux œuvres de l'atelier prolifique de Giacomo Mancini, connu sous le nom de "El Frate", qui a également développé des sujets non religieux tels que des chevaliers, des soldats et des roturiers. Les sujets que l'on peut attribuer à cette production sont le résultat d'une interprétation plus populaire des sujets classiques : la polychromie est marquée, la peinture est plus coulante avec des coups de pinceau marquésL'œuvre peut être comparée à la production d'assiettes de parade réalisées à Deruta vers la moitié du XVIe siècle, comme en témoigne une assiette aux caractéristiques stylistiques similaires conservée au Kunst und Gewerbemuseum de Hambourg avec les armoiries de Jules III, pape de 1550 à 1555. Voir également la belle assiette à pompe avec Sainte Lucie au Musée Adrien Ducheé de Limonges (inv. n° 5502) ou celle avec une figure féminine au cœur brisé dans la collection Gillet à Lyon. Pour le style d'atelier, voir les assiettes du Kunstgewerbemuseum de Berlin (Inv. n° 62.33 et n° 61.309), avec une décoration différente sur le bord.

Informations de vente

firenze, Italie