1 / 3

Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

18 

PLAQUE DE PARADE, DERUTA, 1500-1520 CIRCAen majolique décorée en bleu cobalt et lustre doré ; au dos deux anciennes étiquettes de collection avec le numéro 523 ; diam. cm 41,8, diam. pied cm 12,4, h. cm 8,5 UNE CHARGEUSE, DERUTA, CIRCA 1500-1520 BibliographieU. Ojetti, Catalogue de la Collection Pisa, vol. II, Milan 1937, table CX Bibliographie comparative :T. Hausmann, Majolika. Spanische und italienische Keramik vom 14. bis zum 18. Jahrhundert, Berlin 1972, pp 205-208 nn. 154-155 ;J. Giacomotti, Catalogue des majoliques des musées nationaux, Paris 1974, pp 180-181 n. 588 ;C. Fiocco, G. Gherardi, G. Busti, F. Cocchi (eds.), Maiolica, lustri oro e rubino della ceramica dal Rinascimento a oggi, Perugia 2019, nn. 22-23 Ce spécimen présente la forme caractéristique des plats à pompe avec un cavet profond et large, un large bord avec un rebord légèrement surélevé terminé par une éclisse, un pied annulaire également légèrement surélevé et percé avant la cuisson pour permettre l'exposition. Le décor est réalisé avec une technique mixte obtenue en deux cuissons : la première est cuite avec du bleu bicolore, la seconde est réduite pour obtenir un lustre ; le revers présente une glaçure qui couvre toute la surface. Au centre du plat se trouve une jeune femme au visage maussade, de trois quarts de longueur, tournée vers la gauche, vêtue d'une robe légère qui laisse apparaître ses seins ; autour du cou, elle porte une série de petites chaînes, tandis que sa tête est ornée de voiles qui attachent ses cheveux en de volumineux nœuds. Derrière elle se trouve un cartouche à grandes volutes inscrit en lettres capitales PHILITHI ANA : BELLA. Comme d'habitude, le profil est fortement souligné par des coups de pinceau bleu foncé, ici très subtils avec une grande attention à la ligne du dessin, qui s'éclaircissent progressivement jusqu'à s'estomper dans le fond blanc, autour du cartouche et autour de la figure. Une fine bande avec un motif décoratif en forme de couronne feuillue sépare le cavetto du bord, décoré de métopes alternant entre un motif dense de broderie et un décor plus classique d'inflorescences. Le groupe de plaques auquel cet exemplaire peut être associé est datable grâce à la comparaison avec la plaque du British Museum dont le bord est décoré d'une guirlande portant les armoiries du pape Jules II, ce qui place donc l'ensemble de la série à proximité des années du pontificat (1503-1513) et donc dans les deux premières décennies du XVIe siècle. Bien que le sujet du portrait amatoire ait souvent été représenté dans la production de Deruta, le nombre de personnages représentés en vue de trois quarts n'est pas aussi fréquent, bien qu'il existe des comparaisons intéressantes. Citons par exemple un plat aux caractéristiques stylistiques similaires, mais sans cartouche, conservé au Kunstgewerbemuseum de Berlin (inv. n° K1697), un autre plat avec cartouche mais moins raffiné conservé dans le même musée (inv. n° K1698), la figure avec cartouche du musée Boymans Van Beuninge de Rotterdam (inv. n° A 3653) ou la figure féminine avec cartouche de la collection Campana du Louvre (inv. n° OA1433), au cartouche de laquelle la figure est attachée. Pour comprendre le goût et le raffinement de ces portraits, voir aussi la plaque avec l'"Allégorie de la musique" inspirée des représentations de Pinturicchio et celle avec la figure d'une femme aux longues traces, accompagnée d'un cartouche avec une devise du Livre de chansons de Pétrarque, récemment publiée à l'occasion d'une exposition sur le lustre de Deruta.

Informations de vente

firenze, Italie