THIERRY DE MAIGRET - 690 000 € pour un armet de joute du XVIe siècle

vendredi 15 avril 2022
Si la Kunée d’Hadès avait le pouvoir de rendre invisible son porteur, la joute d’enchère pour un armet du XVIe siècle, a offert à la vente aux enchères du 15 avril un éclairage éblouissant. Présenté par l’expert de souvenirs historiques Bernard Croissy, ce casque de tournoi a été adjugé 689 040 €* euros par Thierry de Maigret à l’Hôtel Drouot. Ce rare témoignage du savoir-faire incroyable des artistes d’Augsbourg illustre le faste des tournois et des fêtes de la cour de l’empereur Ferdinand Ier et de Maximilien II à Vienne à la fin du XVIe siècle.
 
    

Collectionneurs, institutions, marchands français et étrangers se sont affrontés pour cette pièce. L’armet fut finalement remporté par le marchand londonien Peter Finer. Cet objet d’art en fer doré est dans un très bel état de conservation, il reste notamment à l’intérieur quelques bandes de buffle blanc pour la fixation de la matelassure et également la matelassure en tissu rouge de la mentonnière. Il est équipé de sa plaque de protection, sur le ventail, pour la joute. La qualité de la gravure à l’eau-forte, la dorure, les motifs de rubans entrelacés et les rinceaux offrent à cet objet de combat le statut de véritable œuvre d’art.

L’armet date des années 1560-1580. Son poids important, plus de 5 kg, permet de le classer parmi les armes de protection pour les joutes. Les différents mécanismes de fermeture le rendent particulièrement efficaces pour parer aux différentes attaques.

Seuls deux casques de la même série sont connus, l’un est conservé au musée de l’Armée à Paris (ref. H 114), l’autre à la Wallace Collection (ref. A 188). Toutefois ces deux exemplaires ne possèdent pas la pièce de protection pour la joute, l’armet présenté à la vente revêt donc un caractère exceptionnel, souligné par son résultat.

Ces armets étaient utilisés à la cour de Vienne à l’époque des Habsbourg. Les règnes de Ferdinand Ier et Maximilien II sont marqués par de nombreuses fêtes et tournois. Les récits et gravures de l’époque relatent l’organisation de plusieurs joutes lors de ces festivités, comme pour le mariage de l’archiduc Charles II.

À cette occasion, un décor à l’antique avait été installé au château de Vienne, l’enfer était figuré par une montagne représentant l’Etna. Les chevaliers portant un tel armet ne l’auraient pas échangé pour la Kunée, ils n’avaient aucune intention d’être invisibles !

Partager sur
Thierry de Maigret

Souvenirs historiques et militaria, livres anciens et modernes, tableaux, mobilier et objets d'art, Haute Époque, dessins, décorations, insignes

Vente : vendredi 15 avril 2022
Salle 1 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Maison de vente
Thierry de Maigret
Tél. 01 44 83 95 20