DOUTREBENTE - Plus de 700k€ pour l'ancienne collection Lonchamp

vendredi 25 mars 2022

Sous le marteau de Maître Doutrebente, vendredi 25 mars à l'Hôtel Drouot, était présentée aux enchères la collection d'œuvres sur papier de M et Mme Longchamp. Estampes, dessins  – anciens et modernes –, fusains, sanguines, aquarelles ou gouaches, cette collection cohérente a suscité la convoitise des amateurs d'œuvres de la main d'artistes comptant parmi les plus grands des XIXe et XXe siècles. Ainsi Chagall, Corot, Dufy, Degas, Foujita, de La Fresnaye, Laurencin, Lautrec, Maillol, Metzinger, et bien d'autres, totalisaient plus de 700 000 €*. 

L'introduction du catalogue de vente présentait ainsi le couple de collectionneurs : « Les collectionneurs sont des observateurs pour la plupart peu diserts et secrets, ils regardent le monde et sont dans l’action, Jean Lonchamp était de ceux-là ; de ceux qui impressionnent par leur stature. Il ressemblait à Balzac, corpulent et fantaisiste avec ses nœuds papillon, ses knickers et gilets colorés, sur une calèche pour se promener à la campagne ou dans son Austin Healey, Gentleman Farmer dirait-on aujourd’hui. Plein de contradictions, un collectionneur est difficile d’accès, curieux du monde et de son histoire, il n’aime pas perdre son temps. Bâtisseur, il avance toujours en un galop rassemblé, sans appui, il agit seul, pas politique, mais généreux. Il aimera la compagnie des paysans du Larzac dont il gère les terres, puis s’installe en Bretagne, lance une activité d’élevage et commence sa collection de dessins pour décorer sa belle demeure. Fils unique, (une chance et une souffrance) il aura sept enfants et aime faire des fêtes déguisées ou chacun vient masqué pour y jouer un autre. Il aime la peinture mais c’est le dessin qui le fascine : c’est la probité de l’art, la genèse, la force du trait, l’élégance, la sobriété et la complexité, on y décèle la personnalité profonde. Il ne s’est pas trompé, sa collection est solide, cohérente, elle lui ressemble. »
 

MARC CHAGALL (1887 - 1985)
Les collines, femme et enfant, 1955.
Encre rehaussée de gouache, signée en bas à gauche,
sur une carte de visite « les collines, Vence »,
au dos les voeux de l'artiste en date du 15 décembre 55.
10 x 14 cm.
Prix réalisé : 50 400 €*

Edgar DEGAS (1834 - 1917)
Groupe de femmes autour du pianiste.
Dessin au crayon noir et à l'estompe
rehaussé de lavis et de blanc,
porte le timbre de la vente de l'atelier en bas à droite.
20,5 x 30,5 cm.
Prix réalisé : 38 430 €*

Edgar DEGAS (1834 - 1917)
Étude pour Jeunes filles spartiates s'exerçant à la lutte.
Dessin au crayon noir et à l'estompe, porte le timbre de la vente de l'atelier en bas à droite.
34,5 x 21 cm.
Prix réalisé : 28 980 €*

 

RAOUL DUFY (1877 - 1953)
Chevaux devant une grille, vers 1930.
Aquarelle, porte le timbre de la signature en bas à droite.
48 x 65 cm.
Prix réalisé : 28 980 €*

Leonard Tsuguharu FOUJITA (1886 - 1968)
Deux jeunes femmes de profil, 1930.
Aquarelle et lavis sur deux feuilles jointes,
signé et daté en bas au milieu.
23,5 x 34,5cm.
Prix réalisé : 27 720 €*

ROGER DE LA FRESNAYE (1885 - 1925)
Étude pour le bouvier, vers 1921.
Dessin au crayon noir et à l'estompe.
25,5 x 32 cm.
Prix réalisé : 21 420 €*

 
Henri de TOULOUSE-LAUTREC (1864 - 1901)
Scène de cirque, La vache enragée, 1896.
Dessin au crayon noir.
71 x 58,5 cm.
Prix réalisé : 47 880 €*
Marie LAURENCIN (1883 - 1956)
Carmen.
Huile sur toile, signée en bas à droite.
40 x 33 cm.
Prix réalisé : 34 020 €*
Jean METZINGER (1883 - 1956)
Nu au fauteuil.
Huile sur toile, signée en bas à droite.
55 x 38 cm.
Prix réalisé : 57 960 €*


* montants frais inclus

Partager sur
Doutrebente

Dessins et tableaux anciens et modernes, mobilier et objets d'art, tapisseries et tapis

Vente : vendredi 25 mars 2022
Salle 6 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Maison de vente
Doutrebente
Binoche et Giquello
Tél. +33(0)1.42.46.01.05