BEAUSSANT LEFÈVRE & ASSOCIÉS - 317 500 € pour « La Carpe Koï »

vendredi 25 mars 2022

Vendredi, l'Hôtel Drouot était le théâtre d'une importante adjudication chez la maison Beaussant Lefèvre & Associés. Une pendulette Art Déco, dans le style chinois exécutée vers 1925, a été vendue 317 500 €*.

Baptisée « La Carpe Koï », la pendulette en onyx, corail, nacre, émail noir, jade et diamants est octogonale, et repose sur une base rectangulaire. La partie intermédiaire représente ladite carpe, nageant dans des roseaux. Le mouvement mécanique de la pendule est à remontage manuel, signé « Vacheron Constantin, Astral, 386 595 ». 
 
 
Cette pièce conservée par les descendants du propriétaire d’origine témoigne d’une grande beauté, à la fois esthétique et technique. Elle combine le talent de plusieurs maîtres joailliers et d’un horloger de renom, chacun ayant contribué à la réalisation de cette pendulette de la période Art Déco.

Elle porte la signature Linzeler Marchak qui témoigne d’un âge d’or de la haute joaillerie avec des réalisations uniques en termes d’exécution horlogère, comme l’emboîtage de ce mouvement de très belle facture signé Vacheron Constantin dont la numérotation correspond à l’année 1918.

La maison Linzeler Marchak naît du partenariat entre le joaillier parisien Robert Linzeler et le joaillier russe Alexander Marchak, à partir de 1922. Ce dernier était le fils de Joseph Marchak, connu sous le nom de « Cartier de Kiev » qui arriva à Paris en 1918, fuyant la révolution d’Octobre 1917 en Russie.

Toutes les pièces de haute joaillerie comme celle-ci étaient réalisées pour leur enseigne située 4, rue de la Paix à Paris. Leurs réalisations se distinguent par la participation des meilleurs maîtres artisans comme Vladimir Makovsky qui fabriquait de superbes incrustations de nacre.

Ces pendulettes richement élaborées témoignent d’une esthétique typiquement Art Déco et d’un savoir-faire unique sur le travail du cadran en plaques de nacre signé par Vladimir Makovsky, ce qui distingue cet exemple car la plupart des cadrans sont non signés. Rares sont les cadrans de nacre de ce style qui d’ailleurs portent sa signature, avec l’utilisation de ses deux initiales « VM ».

On retrouve au travers de ces cadrans multicolores un effet très particulier de plusieurs nacres teintées. Le travail de Vladimir Makosky faisait fréquemment référence à des terres exotiques et à des aventures lointaines après une vie de voyages. Ces scènes « exotiques » comme ici ont été aussi commandées par d’autres grandes maisons comme Van Cleef & Arpels ou Cartier.

Si l’on retrouve souvent le perroquet ou le singe dans ces décorations de plaques en nacre de couleurs, l’utilisation de la carpe Koï au travers de cet exemple revêt une importance bien particulière puisqu’elle témoigne de l’influence de l’Extrême-Orient à l’époque Art Déco.

La carpe Koï possède une symbolique très importante en Asie et plus particulièrement au Japon, car elle est le symbole de la force et la persévérance mais également en Chine, car la légende veut qu’après avoir remonté le fleuve, les carpes se transforment en dragon. Cette symbolique utilisée sur cette pendulette serait donc à rapprocher de la mythologie chinoise qui à l’époque était devenue une grande source d’inspiration pour de nombreux joailliers parisiens tels que Van Cleef & Arpels ou Cartier.

* montant frais inclus

Partager sur
Beaussant Lefèvre & Associés

Bijoux, horlogerie, objets de vitrine, orfèvrerie

Vente : vendredi 25 mars 2022
Salle 2 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Maison de vente
Beaussant Lefèvre & Associés
Tél. 01 47 70 40 00