AUCTIONART - 2,3M € pour la Collection Stéphane Petit

mardi 15 décembre 2020

Mardi 15 décembre, la maison AuctionArt dispersait aux enchères la succession de Stéphane Petit. Le produit total de la vente s'élève à 2 308 000 €* avec 85% de lots vendus. Un beau résultat rendu possible grâce à l'engouement des enchérisseurs pour cette incroyable collection d'œuvres surréalistes. Trois enchères ont franchi le palier des 100 000 € ; les deux œuvres de Leonora CARRINGTON (1917-2011) réalisées en 1938 (lot 43 et 44) et une œuvre de Salvador DALÍ (1904-1989) (lot 119).  

La sucession de Stéphane Petit est héritée de la collection du marchand André-François Petit. Homme d'affaire passionné d'art, il expose dès 1961, sur les cimaises de sa galerie du 122, boulevard Haussmann à Paris, des dessins de Bellmer et de Dalí, des toiles de Brauner, Delvaux, Magritte et Tanguy. Plus tard, pas une exposition sur le surréalisme ne sera organisée dans un musée à Londres, New York ou Tokyo sans qu’on ne le sollicite pour des prêts. 

 
    

Leonora CARRINGTON (1917-2011)
Le Repas de Lord Candlestick, 1938
Huile sur toile signée en bas à droite
46 x 61 cm
Prix réalisé : 698 500 €*

Leonora CARRINGTON (1917-2011)
Les chevaux de Lord Candlestick, 1938
Huile sur toile signée et datée en bas à gauche
35,5 x 46 cm
Prix réalisé : 254 000 €*


Les deux œuvres rarissimes et spectaculaires de Leonora Carrington, Le Repas de Lord Candlesticki (estimation : 300 000 et 400 000 €) et Les chevaux de Lord Candlestick (estimation : 150 000 et 200 000 €), ont été vendues respectivement 698 500 €* (lot 43) et 254 000 €* (lot 44). Peintre et romancière d’origine anglaise, issue d’une famille de riches industriels catholiques, Leonora Carrington est consacrée dans les années 1960, où une grande rétrospective de son œuvre est présentée au Musée National d’Art Moderne de Mexico. Installée au Mexique depuis 1942, elle y restera jusqu'à la fin de sa vie. 

Très rares sur le marché de l'art, les œuvres de Carrington  sont habituellement issues de sa période mexicaine, plus tardive. Ces deux là sont datées de 1938 et correspondent à la période où Léonora Carrington quitte définitivement sa famille et l’Angleterre. En rebellion contre l'autorité de son père, elle traduira le rejet de son éducation catholique dans son art. 

Dans le Repas de Lord Candlestick, surnom attribué par Leonora Carrington à son père, Harold Carrington, l'artiste met en scène, sur leur table de salle à manger, le rituel de l’Eucharistie en une démonstration de barbarie : des figures féminines dévorent un enfant et des viandes, sous le regard du père sur la gauche. Dans Les chevaux de Lord Candlestick, l’affolement des bêtes symbolise la peur que Leonora Carrington affronte dans sa fuite de l’autorité patriarcale, ainsi que la possibilité de s’ébattre dans la nature, donc la liberté.  

Parmi les enchères importantes figure également une horloge en sculpture de bronze patiné, vert clair, conçue par Salvador DALÍ (1904-1989) d’après un dessin daté de 1934, La prémonition des tiroirs. Réalisé par le sculpteur Onelio VIGNANDO (né en 1941), le bronze a été fondu par la maison Valsuani, à Paris. L'œuvre était estimée entre 25 000 et 30 000 € mais a suscité un vif intérêt du côté des enchérisseurs et a été vendue 123 190 €* (lot 119). 

 
SALVADOR DALÍ (1904-1989)
La prémonition des tiroirs, 1973
Bronze à patine verte, signée , E.A.
20,5 x 39 cm
Prix réalisé : 123 190 €*


Une autre œuvre de Salvador Dalí s'est envolée aux enchère. Il s'agit d'un nu féminin en bronze laqué de blanc. La sculpture estimée entre 15 000 et 18 000 € a été vendue 95 250 €* (lot 102). 
 

* Frais inclus
 

Partager sur
Auction Art Rémy Le Fur & Associés

Succession Stéphane Petit - surréalisme, dessins, tableaux, sculptures, art contemporain

Vente : mardi 15 décembre 2020
Salle 5 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Maison de vente
Auction Art Rémy Le Fur & Associés
Tél. 01 40 06 06 08