DOUTREBENTE – 1,9M€ pour une collection d’arts asiatiques

jeudi 10 décembre 2020

Expert : Cabinet Portier

Jeudi 10 décembre, la maison Doutrebente dispersait la superbe collection d’arts d’Asie constituée dans le goût chinois. L’ensemble a totalisé avec succès 1,9M€*.

Une paire de boîtes, illustration du savoir-faire des laqueurs chinois du règne de l’empereur Qianlong (1735-1796), a trouvé preneur à 256 000 €* (lot 91).
Appelées chunshou baohe, « boîtes à trésors de la longévité du printemps », ces objets aux dimensions imposantes (46 x 46 x 16,5 cm) constituent des vœux de longévité, de renouveau et de prospérité adressés à l'empereur.
La pêche, symbole très ancien de longévité, est reconnaissable dans la forme des boîtes et orne le contour des objets à neuf reprises – « neuf » est un homophone de « longtemps ».
Sur le couvercle, Shoulao, divinité taoïste de la longévité, est représenté dans un médaillon au sein du caractère chun, « printemps ». Le panier des trésors, le jubaopan, occupe la partie inférieure du décor du couvercle. Il est rempli de corail, sapèques, perles et ruyi, les trésors innombrables souhaités au souverain, surmontés d'un nœud infini. Symboles de l'empereur, deux dragons à cinq griffes sont représentés en maîtres du ciel dans les nuées. Capables de transformations, ils incarnent l'idée de renouveau et de pouvoir.
À l'origine, cette paire de boîtes contenait probablement neuf petites boîtes en laque polychrome, elles aussi en forme de pêches, destinées à recueillir de plus petits trésors.
Leur exécution remarquable est le fruit d'un long et minutieux labeur : d'innombrables couches de laques rouge, vert, jaune et noir sont appliquées sur une âme en bois, puis sculptées dans l'épaisseur, afin de faire apparaître les différentes couleurs et les motifs finement ciselés.

Une coupe libatoire sculptée dans une corne de rhinocéros au XVIIe ou XVIIIe siècle en Chine, est partie pour 249 600 €* (lot 140). Zhang Qian est représenté assis dans sa barque en forme de tronc élancé. Il tient dans sa main un chasse-mouche et un livre. Son chignon est couvert d'une feuille de lotus. Le dessous de la barque est finement ciselé de vagues écumantes.
 

Parmi les résultats les plus importants, figure également un bol en porcelaine émaillée vert et manganèse à décor de deux dragons pourchassant la perle sacrée parmi les nuages vendu 172 800 €* (lot 31). Une marque au revers de l’objet indique une réalisation chinoise de l’époque Kangxi (1662-1722).
 

*Frais inclus


Partager sur
Doutrebente

Extrême-Orient

Vente : jeudi 10 décembre 2020
Salle 9 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Maison de vente
Doutrebente
Tél. +33(0)1.42.46.01.05