OVA - Les ventes musique totalisent 2.3M€

vendredi 20 novembre 2020

Expert : Thierry Bodin
 
Paris - Vendredi 20 novembre, se déroulaient les deux ventes des Collections Aristophil dédiées à la Musique, organisées par les maisons de ventes Ader et Aguttes. Les amateurs et collectionneurs, tant de lettres concernant la vie personnelle et professionnelle de grands musiciens du XVIIe au XIXe siècle, que de leurs documents de travail et partitions définitives, étaients présents, toujours sur Internet, par téléphone ou sur ordre. Les deux ventes ont totalisé 2 315 750 €, bien au-delà des estimations initiales.
 
À travers les siècles, les œuvres des plus grands demeurent aujourd'hui d'actualité : les dix enchères les plus importantes reviennent à Mozart, Bach, Chopin, Tchaïkovsky, Beethoven et Messiaen. Du XVIIIe siècle, Johann Sebastian BACH (1685-1750) s'est illustré par un fragment musical de 1728 pour la cantate Ich habe meine Zuversicht BWV 188 (lot 1087). Estimé entre 100 et 120 000 €, ce fragment rejoint une nouvelle collection pour 182 000 €, tandis qu'un document autographe signé « J.S. Bach », à propos d'une quittance de legs en faveur de l'église Saint-Thomas de Leipzig et ses dignitaires a atteint 52 000 € (lot 1088).

Estimé entre 300 et 350 000 €, le manuscrit musical autographe que Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791) rédige en 1786 de la première version de la scène Scena con Rondò, pour le dernier acte des Nozze di Figaro, a remporté 481 000 €, le montant le plus important des deux vacations. Toujours de sa main, une feuille et seul témoignage de l'œuvre perdue dont on ne connaît que ces sept mesures, a changé de mains à 101 400 €, alors qu'estimé entre 80 et 90 000 €.

Vint ensuite Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827), dont une lettre autographe signée, datée du 26 février 1823 et adressée à l’éditeur de musique Carl Friedrich Peters au « Bureau de Musique » à Leipzig, aborde ses Bagatelles et comporte deux citations musicales sur la Missa solemnis. Le document a obtenu 91 000 € (lot 1097). Une autre lettre a été adjugée 62 400 €, au sujet de son projet d'opéra sur Les Ruines de Babylone ; elle était adressée à l'un des directeurs de l'Opéra Impérial, le 11 juin 1811 (lot 1093). Plus personnelle, Beethoven s'adresse dans une lettre du 15 octobre 1819 à son élève et mécène l'Archiduc Rodolphe au sujet des problèmes de tutelle de son neveu Karl. Ce témoignage de la vie quotidienne du musicien a atteint 58 500 € (lot 1096).

Deux brèves œuvres pour piano de Frédéric CHOPIN (1810-1849), Allegretto et Mazur, inspirées de musiques populaires polonaises, ont trouvé preneur à 91 000 € (lot 1114) et une lettre, très rare puisqu'elle ne fut pas brûlée, adressée à George Sand en décembre 1846 a atteint 59 800 € alors qu'elle était estimée entre 20 et 25 000 € (lot 1273). De quelques années son cadet, Piotr Ilitch TCHAIKOVSKY (1840-1893) s'est démarqué grâce à sa partition d’orchestre d’une danse pour l’opéra La Pucelle d’Orléans ; vendue 91 000 € (lot 1210).

Du XXe siècle, le seul manuscrit musical d'Olivier MESSIAEN (1908-1992) qui était présenté lors de ces ventes a près de doublé son estimation basse pour atteindre 58 500 €. Signé par le musicien, Les Corps Glorieux, un cycle de sept pièces pour orgue, a été préempté par la Bibliothèque nationale de France. De même, l'institution a fait valoir son droit de préemption pour le manuscrit musical Au gré des ondes (lot 1122, 15 600 €) d'Henri DUTILLEUX (1916-2013) ainsi que pour celui de Sonate pour hautbois et piano (lot 1123 ; 18 850). Enfin, les Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques ont préempté sept œuvres de Maurice RAVEL (1875-1937).

 

Partager sur
Ader

[Vente maintenue] Aristophil - Musique

Vente : vendredi 20 novembre 2020
3, rue Favart 75002 Paris, France
Maison de vente
Ader
Les Collections Aristophil
Tél. 01 53 40 77 10