ADER - 1,6M€ pour la Collection Riechers

lundi 24 juin 2019
Experts : Cabinet de Bayser et Cabinet Turquin

Lundi 24 juin, la maison Ader se consacrait à la peinture ancienne et dispersait la Collection Riechers aux côtés d'œuvres aux provenances diverses. Avec 80% de lots vendus, cette vacation a totalisé 2 237 056 €* et compte un record mondial aux enchères pour le peintre Francesco LUPICINI (1591-vers 1656).

Jean (1848-1974) et Yvonne Riechers (1905-1986) ont constitué ensemble l’une des collections les plus importantes de l’après-guerre en France. À la tête de la maison Riechers Marescot, une entreprise de fabrication de dentelle et de tulle pour la haute-couture à Calais, le couple travaille auprès des plus grands créateurs et des cours les plus élégantes. Ils avaient une prédilection toute particulière pour les natures mortes de la première moitié du XVIIe siècle exécutés par des peintres français, flamands et parfois allemands, souvent protestants, comme eux. Ainsi, la grande majorité des œuvres réunies par les époux Riechers se caractérise par la simplicité de leur composition et l’absence de tout artifice. L’ensemble a totalisé 1,6 M€*.

Parmi les 33 œuvres provenant de leur collection, un tableau de Francesco LUPICINI a atteint un record mondial une œuvre de l'artiste aux enchères. En effet, estimée entre 20 000 et 30 000 €, la toile a trouvé preneur à 192 000 €*. Cet Autoportrait présumé de l’artiste tenant un éperon compte parmi les rares œuvres profanes de l’artiste.
 

Après une formation artistique à Florence, le peintre italien s’installe en Espagne et se consacre essentiellement à la réalisation de retables et de scènes religieuses. Ces travaux lui valent de rejoindre l’Ordre Chevaleresque de l’Éperon d’or, dont l’artiste porte fièrement le costume sur cet autoportrait. L'ordre pontifical était donné à ceux qui contribuent par leurs œuvres au rayonnement de l’Église — Raphaël, Titien et Bandinelli l’ont également reçu.

En 1865, la toile est présentée en vente publique comme un autoportrait du Caravage (1571-1610) avant d’être attribuée à Louis FINSON (1580-1617) au XXe siècle.

Une autre œuvre a été particulièrement remarquée lors de la vente : un tableau inédit de Louyse MOILLON (1610-1696) en chêne parqueté. Louyse MOILLON compte aujourd’hui parmi les peintres de natures mortes les plus recherchées et est l’une des rares artistes femmes connues du XVIIe siècle. Cette Nature morte de quetsches illustre la préférence de la peintre pour la simplicité des corbeilles de fruits à l’aspect séduisant des bouquets de fleurs. Estimé entre 200 000 et 300 000 €, le panneau a été vendu pour 588 800 €*. Ce tableau qui ne faisait pas partie de la collection Riechers répondait à une œuvre qui appartenait à l’ensemble. Panier de cerises et branches d’abricots sur un entablement, longtemps attribuée à Louyse MOILLON, a été réalisé conjointement par cette dernière et son beau-père et maître François GARNIER (1600-1658/1672). Le fruit de cette collaboration a trouvé preneur à 115 200 €*.
 
  
Louyse Moillon, Nature morte de quetsches François Garnier et Louyse Moillon, Panier de cerises et branches d’abricots sur un entablement

Partager sur
Ader

tableaux et dessins anciens

Vente : lundi 24 juin 2019
Salle 9 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot 75009 Paris, France
Maison de vente
Ader
Tél. 01 53 40 77 10